Un premier politicien dans Second Life

Pin It

Le politicien américain Mark Warner dans Second Life
Le politicien américain Mark Warner dans Second Life
Source : 3pointD

Un premier politicien est venu faire son speech pré-électoral pour les présidentielles Américaines, dans Second Life. En effet, Mark Warner, l’ancien gouverneur de l’état de Virginie et candidat potentiel pour le parti démocrate, est venu faire un tour dans l’univers, pour rencontrer les résidents, répondre aux questions et faire exactement ce que fait un politicien dans le monde réel. C’est-à-dire, monter sur un stage, recevoir des applaudissements, faire des bye-bye et pronnoncer un discours suivi de question.

En fait, Mark Warner est ce que les Américains appellent un candidat « fall back », c’est-à-dire le candidat de rechange si Hillary Clinton, John Edwards et autres, ne se présentent pas. Il fait donc la cour aux magnats de l’establishment démocrate et avec sa sortie dans SL hier, leur prouve qu’il est plus innovateur encore que Howard Dean, qui a changé à tout jamais le marketing politique mondial par son utilisation judicieuse du Net.

Via 3pointD et New world Notes

Mise à jour :

Cette incursion politique jumelée au fait que des terroristes virtuels soient présents dans Second Life me fait me poser une question. À quand un corps de police dans Second Life? L’univers est même en train de mettre sur pied une chambre de commerce! Il me semble que cela serait une opportunité extraordinaire de relations publiques pour notre corps de police nationale la Gendarmerie Royale du Canada (GRC)?

Mise à jour 2

Je vous ai déjà parlé de la police nationale française qui a ouvert un blogue à des fins de recrutement et de celle de Los Angeles qui en a fait autant. Pourquoi n’utilisent-ils pas aussi les univers virtuels pour compléter la démarche?

Si vous considérez cette suggestion comme farfelue, songez aussi que les organismes fédéraux américains tels que la National Oceanic and Atmospheric Administration et la Earth System Research Laboratory (ESRL) sont déjà présents dans Second Life!

Via SecondLifeInsider

Mise à jour 3

En fait, pour minimiser les coûts de production liés à leur présence dans SL, la NOAA a instauré un concours de design 3-D. Absolument génial comme idée! Ainsi, trois équipes se disputent l’honneur d’être les designers de la présence officielle de la NOAA. Voici d’ailleurs des snapshots pris au moment ou les juges de la NOAA visitaient les designers.



Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Christian Aubry

    C’est un bon sujet et une analyse intéressante, mais tu sais ce que j’en pense, Michel: aussi envoûtantes soient-elles, les nouvelles technos ne doivent pas nous empêcher de garder l’oeil critique, de sans cesse questionner les systèmes de représentation de plus en plus sophistiqués que nous mettons en place. Or, ce bidule ressemble à s’y méprendre à la MATRIX, version 0.1. Je me questionne sérieusement sur l’avenir de l’humain dans de tels mondes virtuels…

    Cela ne m’empêche pas d’être un avocat des TIC, mais un avocat « criticailleux », diront certains, et économiquement logique. Nous sommes collectivement tombés dans suffisamment de pièges, au cours des siècles passés, pour ne pas savoir que la technologie peut s’avérer bonne ou mauvaise, selon les utilisations qu’on en fait. Par ailleurs, plus les systèmes de production et de communication montent en puissance, plus ils s’autoalimentent et précipitent l’humain, devenu accessoire, dans une ronde infernale où il perd son souffle et sa nature profonde — celle qui lui procure des sensations agréable et ce que l’on appelle généralement le bonheur.

    Notre société est rendue à un niveau de stress incroyable. Je ne suis pas sûr que les mondes virtuels nous aident à nous en libérer. Je pense qu’ils risquent, au contraire, de « dénaturer » un peu plus notre existence et d’affadir nos plaisirs. Tu n’es pas obligé d’être d’accord mais tu serais fou de ne pas y réfléchir. Sérieusement, à part ça ! ;)

  2. Administrator

    Cher Christian,

    Tu seras peut-être surpris d’apprendre que dans cet univers, des intellectuels se posent déjà des questions semblables et en discutent, en virtuel. Voici d’ailleurs une liste de leurs avatars, établissement d’enseignement dans le monde réel et leurs sujets de cours qui se donnent dans l’univers. Je comprends ton inquiétude par rapport à l’avilissement de l’homme, mais moi je trouve tout de même la démarche SL, fascinante. Si tu veux assister à leur cours ou participer à leur recherche, tu doit cependant te créer un avatar et aller dans SL par toi-même.

    Bryan Mnemonic
    Central Missouri State University
    « CyberCulture » (exploring the socio-cultural experiences and implications of cyberspace)

    Skaht Kaos
    University of Massachusetts, Dartmouth
    « Virtual Reality Design »

    Kaptial Metropolitan
    Larsson Lindstrand Palme Arkitektkontor, Stockholm, Sweden
    « Production of Architecture »

    Jen Doolittle
    Minneapolis College of Art and Design
    « The Human Animal » (studying issues of anthropomorphism)

    Lys Ware
    Stanford University
    « Critical Studies in New Media »

    Jean Gavaskar
    College of St. Scholastica, Duluth, Minnesota
    « The Responsible Self – Dignity in the Online World »

    Satchmo Prototype
    Teachers College at Columbia University
    « Virtual Worlds »

    Desty Kenzo
    Johnson & Wales University, Providence, Rhode Island
    « Process and Quality Management » (educational business models)

    Disco Bobbysocks
    University of Derby, United Kingdom
    « Game Design »

    DoctorMike Soothsayer
    University of Wales, Newport, UK
    « 3D Computer Graphics and Virtual Worlds »

    Jared Pixel
    Case Western Reserve University, Cleveland, Ohio
    « Theater and Culture »

    Amaagariwah Kawabata
    University of Illinois, College of Education
    « Cognitive Science in Teaching and Learning »

    Chico Bertone
    Arcada Polytechnic, Helsinki, Finland
    « Cultural Exchange and Government »

    Wendy Widget
    Graduate School of Education and Psychology, Pepperdine University, Malibu, California
    « Instruction in Educational Technology »

    Omen Semar
    Hamilton College, Clinton, NY
    « Cultural Simulation Seminar » (simulating space exploration and colonization)

    Moriz Gupte
    Institute of Rural Health, Idaho State University, Pocatello
    « Collaborative Training for Healthcare Professionals »

    deb Sartre
    Montgomery College, Maryland
    « Game and Simulation Training »

    Rhys Soothsayer
    University of Derby, United Kingdom
    « Teaching Abilities of Virtual Environments »

    Doc Flimflam
    Film & Media Studies, University of Oregon
    « New Media & Digital Culture »

    Victor Highlander
    Computer Science and Engineering, University of California Riverside
    « Video Game Creation and Design »

  3. Christian Aubry

    Là, Michel, j’avoue que tu me laisse pantois. Ainsi donc, le processus serait déjà en marche de manière irréversible? Cela ne m’étonne qu’à moitié, ceci dit, puisque je parlais plus tôt d’un système qui s’auto-alimente. La preuve : pour que je puisse l’expérimenter, en vue de porter un jugement éclairé, je dois absolument entrer dedans, au risque d’être fasciné par ses possibilités que je ne nie nullement.

    J’ai vécu récemment le même phénomène avec LinkedIn. Au début, on veut juste voir de quoi ça a l’air, mais pour réellement le savoir, il faut se lancer dans la ronde des connexions, se créer un profil, demander et recevoir des recommandations, etc. On y investit tant de temps que l’on est séduit par le résultat et que l’on se prend au jeu (surtout si l’on est un « geek-techno-junkie-etc. » comme moi :). Reste à savoir si les 38000 « amis » que je m’y suis fait en 10 jours sont réellement mes amis et comment ils réagiront si, un jour, je les contacte pour prendre un rendez-vous.

    L’autre problème que je vois, avec SecondLife, c’est le phénomène d’addiction que cet univers entraînera certainement chez un certain nombre de personnes. Il est de notoriété publique que les jeux de rôle et les jeux en ligne « capturent » ainsi certains esprits prédisposés du fait d’une ou de faiblesses psychologiques quelconques. Je pense même que je vais demander à ta chère épouse de te surveiller discrètement du coin de l’oeil ;)).

  4. Administrator

    NOOOON FAIS PAS ÇA ….

    C’est fini je ne t’invite plus chez moi

  5. Christian Aubry

    OK, je ne lui dirais rien, mais je te ferais remarquer « ami calmant » que tu en es à ton troisième ou quatrième billet en ligne sur ce sujet. Te reste-t-il du temps pour t’occuper de tes clients? ;)

  6. Administrator

    Ça fait parti de la business … et mes heures ne sont pas de 8 à 17 comme les fonctionnaires techno…

  7. Christian Aubry

    Je rigolais, mais je reconnais que c’était un peu bas. Merci pour cette conversation.

    PS: moi qui parle d’addiction virtuelle, il me semble que je suis en train de prouver à quel point j’en souffre… allez ouste, au boulot ! ;)

  8. Blogue marketing interactif de l’Association marketing de Montréal et du Publicité Club de Montréal » Blog Archive » Présidentielles américaines 2008 en ligne

    […] En effet, Hillary Clinton, femme de Bill, à lancée sa campagne par le biais de son site Internet le 20 janvier dernier. Dans une courte élocution de près de 2 minutes, la sénateur de New York expose ses grandes lignes pour la prochaine campagne. Inspirée par le Times, le site annonce incessamment la mise en place d’un blogue. À suivre… De plus, un autre grand favori, Barak Obama a fait de même il y a quelques jours. Même chose du côté de Mark Warner qui a fait une sortie sur Second Life (voir billet de mon collègue Michel) il y déjà plusieurs mois. Il sera intéressant de voir l’évolution de la campagne 2008 sur Internetn et surtout la place que les utilisateurs y prendront. […]