Le blogue est mort

Pin It

C’est l’affirmation surprenante que fait Thierry Crouzet dans son blogue (hum me semble que son nom me dit quelque chose). Je ne lis pas ce monsieur, mais je lis le copain Mario Asselin qui pointe vers cette aberration. Il est vrai que les blogues « dit personnels » commencent à avoir la langue à terre et que des nouveautés comme facebook, Twitter et autres gadgets sociaux, les découragent d’épancher leurs besoins de mettre leur vie sur le Web dans les blogues et à faire la même chose autrement. D'ailleurs, c’était la dernière question du mois de yulbiz et les réponses étaient aussi différentes qu’intéressantes. Cependant, du même coup, (c’est peut-être juste moi) je remarque aussi un nouvel entrain pour les blogues dits « professionnels ». Bloguer dans ce contexte, ou dans n’importe quel contexte, n’est pas une tâche facile. Cependant, lorsque vous avez des objectifs clairs (d’affaires ou autre), lorsque vous pouvez mesurer les résultats et les avancés, vous pouvez aussi avoir la motivation de tenir le coup et de persévérer dans votre activité bloguesque. Il est vrai que si vous bloguez pour peut-être avoir un contrat de livre, pour devenir journaliste, pour avoir une certaine célébrité et que ces vœux ne se réalisent pas à moyen terme, que vous trouviez que l’investissement n’en vaut pas la chandelle. Par contre, si vous voulez faire des contacts professionnels, que vous avez déjà un gagne-pain, que le blogue sert d’outil de collecte et de remisage de l’information (dans le sens de gestion des connaissances), que celui-ci alimente vos ventes, qu’il vous sert efficacement d’outil de relations publiques et quoi encore, la motivation et les retombés ne seront certes pas les mêmes.

Non je ne crois pas que les blogues soient morts et je suis aussi convaincu qu’ils se transformeront par l’ajout de plus en plus important de multimédia (audio et vidéo), d’ajout de 3D, d’outils de réseautage et de plusieurs autres innovations qui sont encore à venir. C’est vrai que lorsqu’on parle de son chat, après deux ans, on peut commencer à trouver ça long… Dans tous les cas, j’aime mieux les questionnements positifs de Scoble et Chappaz que les jérémiades intello/pleurnicharde/imbue d’elle-même et fatiqué de Crouzet (est-ce que ça paraît que je ne l’aime pas tellement). Cependant, s’il y a une chose que je suis prêt à voir mourir, c’est les sites bidons de soi-disant promotion des contenus des autres

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Mario tout de go

    Certains qui croient à cette théorie «de la mort des blogues» veulent simplement dire que le buzz qui les entourent est moins effervescent. Je veux dire que l’effet mode serait passé et que seul les joueurs sérieux sont sur la patinoire. Cette interprétation me plaît quant à moi.

    En ce moment, j’équipe les écoles de fermes de blogues. Ce soir, un acheteur de notre livre (qui travaille dans la vente) a voulu que je lui fasse une petite démo à la maison parce qu’il est convaincu que le timing d’ouvrir son blogue est arrivé. Il veut avoir son blogue en ligne au moment où il va recevoir son exemplaire du bouquin. Je pourrais continuer comme ça jusqu’à demain…

    Le blogue comme curiosité éphémère est probablement mort. Mais la pratique carnetière sur un site Web de type blogue n’a pas fini de nous étonner, j’en suis sûr. Pour au moins quelques années encore!

  2. tcrouzet

    Vous êtes fabuleux. J’écris le blog est mort, vive le blog et vous ne gardez que le début de la phrase.

  3. jmleray

    Bon, et bien ça marche !
    Tout d’abord, félicitations pour la nouvelle version de votre site, rien à voir avec la précédente :-)
    Maintenant, pour en venir au sujet du billet, on peut argumenter un par un les différents points qu’il soulève, mais j’en retiens cette phrase : « Les blogs ne survivront que s’ils se trouvent des voies originales. »
    Je pense en effet que c’est à chacun/e de trouver le ton propre qui le distingue des autres.
    Un bon motif de s’interroger sur les véritables raisons pour lesquelles on blogue : http://adscriptum.blogspot.com/2007/09/cinq-raisons-pour-lesquelles-je-blogue.html
    Jean-Marie

  4. Administrator

    D’accord avec vous Mario et JM.
    Monsieur Crouzet, la moitié de votre titre est peut-être vive le blogue mais le questionnement de votre texte et les jérémiades à propos de la possibilité que vous cessiez de bloguer sont définitivement pro-mort du blogue. D’un autre côté, il y a longtemps que j’ai perdu mon objectivité par rapport à vous. Peut-être suis-je aveuglé par ce manque de distance? C’est juste une hypothèse « politically correct ».

  5. Administrator

    Monsieur Crouzet,
    Lorsque l’on dit « le roi est mort, vive le roi » il me semble que le message est le roi est mort. Je ne suis pas un grand intellectuel, mais si on remplace « le roi » par « le blogue », l’idée de base est que le blogue est mort. Maintenant, peut-être que votre affirmation dépasse votre pensée? Peut-être que votre titre était finalement « vive le blogue »? Mais l’impression d’un « fabuleux » novice de premier niveau comme moi, s’attarde à ce genre de chose. De plus, je n’aime pas reprendre au pied de la lettre les titres des autres pour les faire miens. Je respecte assez le droit d’auteur pour ne pas faire ça…

  6. La Fin des Blogs est proche, tremblez!

    [...] Michel Leblanc dénonce les nouveaux outils comme Twitter ou Facebook responsables du “dégonflement” actuel des blogs. Comme lui, je pense que c’est seulement une mode et que les blogueurs sont trop accro pour arrêter du jour au lendemain. [...]

  7. tcrouzet

    Je n’ai jamais dit que je voulais arrêter de bloguer… j’ai juste joué avec l’idée de faire une annonce de ce type pour voir la réaction que ça provoquerait chez mes lecteurs, rien de plus (en plus en disant que je renonçai même à cette annonce). Si vous lisez mon papier et celui qui a suivi et les commentaires, vous verrez qu’il ne s’agit pas d’enterrer le blog mais de questionner la forme pour lui assurer une pérennité justement.

  8. tcrouzet

    J’ajoute que dans mon papier je dis bien que facebook comme twitter sont aussi des modes… que je trouve en plus par trop centralisatrices…

    Je veux bien être détesté… mais ne faites pas dire ce que je n’ai pas dit en me citant de façon approximative (c’est-à-dire avec des citations qui hors contexte veulent faire croire le contraire de ce que je pense).

  9. Le blogue est mort, prise II | Michel Leblanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultant, conférencier et auteur

    [...] recents tcrouzet on Le blogue est morttcrouzet on Le blogue est mortLa Fin des Blogs est proche, tremblez! on Le blogue est [...]

  10. Je suis un blogueur heureux

    [...] de l’art du blog a suscité quelques doutes chez certains lecteurs et blogueurs notamment chez Michel Leblanc et Axel Karakartal. Je voudrais préciser ma position à l’aide d’une interview imaginaire [...]

  11. lespacearcenciel.com

    [...] Michel Leblanc dénonce les nouveaux outils comme Twitter ou Facebook responsables du “dégonflement” actuel des blogs. Comme lui, je pense que c’est seulement une mode et que les blogueurs sont trop accro pour arrêter du jour au lendemain. [...]

  12. Les blogues ne sont plus à la mode: j’assume! | Mario tout de go

    [...] écrit deux billets sur le sujet (1, 2) et Michel s’est commis dans deux billets lui aussi (1, 2). «20 minutes.fr» titre que «les blogs somnolent». La dernière réplique de Michel au [...]