Magasinage en ligne et robot magasineur

Pin It

Le journaliste de TVA, Richard Olivier me téléphone pour préparer un reportage sur le magasinage en ligne. Lors de ma discussion, j’apprends qu’il est presque mon voisin. Nous discutons des avantages d’habiter notre quartier, mais rapidement je parle aussi des juifs hassidiques et de ma difficulté à vivre avec leur coupure absolue de ce qui n’est pas hassidique et de mon dégoût de les voire changer de trottoir lorsque je les croise dans la rue. Mais c’est un autre sujet…

Monsieur Olivier veut connaître quelques signets pour le magasinage en ligne. Tout de suite je songe à la copine Francine qui se fait un devoir de partager sa passion du magasinage en ligne. Puis, la question des shopbot (que l’OLF dénomme robot magasineur) me vient aussi à l’esprit. Je songe à Waka.ca pour l’immobilier, à Shopbot.ca, à Vitrineq.com (qui est plus un répertoire), à meilleursprix.ca, à computers-canada.com  , à ca.pricegrabber.com, à Shoptoit.ca et à pricenetwork.ca. Ce sont tous des outils pratiques de comparaison de prix.  Chez nos voisins du sud, il y a aussi les epinions.com qui est amélioré de l’opinion des consommateurs et bizrate.com qui est sans doute le roi de tous les shopbot.  Du côté de moteurs de recherches, il faut songer à froogle.google.com, à ca.shopping.yahoo.com et à l’outil parfaits pour le magasinage de proximité et pour la localisation des magasins briques et mortiers Pagesjaunes.ca (dévoilement, ils ont été et seront encore mes clients).
La question des sites d’autorités avec des opinions de professionnels est aussi importante. Au Québec il y a l’incontournable Protégez-vous. Puis je songe aussi à mes clients que j’aime bien ploguer de temps à autre (bonjour Claudelle) tel que ShoppingTVA ou à cet autre pilier de l’empire Quebecor Archambault ainsi qu’à Ice.com qui est la référence des sites de bijoux en ligne (scusez les liches pour mes clients, mais ils sont tout de même des incontournables).

Finalement, lors de la discussion, je saute une coche lorsqu’il est question de vol d’identité (vous connaissez déjà mon opinion là-dessus) ou sur le sujet de ce que nous pourrions faire pour encourager le commerce électronique au Canada (ici la question du débit en ligne est abordée). Voilà donc le résumé d’une très belle conversation que j’ai eue avec ce journaliste et qui sera tournée à leur studio dans les prochains jours… Je vous en reparle donc!

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. bruno boutot

    Excellente liste, Michel.
    Il faut aussi mentionner Etsy: http://www.etsy.com
    C’est à la fois un marché et une communauté pour l’artisanat.
    Leur succès est fantastique et c’est aussi utilisé par des artisanes québécoises.
    En plus, leur philosophie est aussi intéressante que le produit:
    « Our mission is to enable people to make a living making things, and to reconnect makers with buyers.
    Our vision is to build a new economy and present a better choice. »

  2. cedric

    Merci de cet article qui m’a permis de découvrir des ressources intéressantes et d’inscrire mon site sur shoptoit ! Dommage que tes liens ne soient pas liés à l’alimentaire au Québec, domaine ou l’internet y est pauvre et en retard ici…

  3. Le cyber lundi au Canal Argent | Michel Leblanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultant, conférencier et auteur

    […] J’y parle aussi de la sortie du livre Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires, de l’article de Laurier Cloutier de la Presse et de statistiques du commerce électronique obtenu sur le blogue de mes anciens associés d’Adviso Conseil. J’ai aussi parlé de robots magasineurs (shop bot). […]

  4. Bienvenue aux visiteurs de J.E. | Michel Leblanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultant, conférencier et auteur

    […] arrivent ici et qui cherchent des infos sur les comparateurs de prix, vous pouvez visiter le billet Magasinage en ligne et robot magasineur. Je vous invite aussi à regarder à la droite de l’écran et à […]

  5. Anik Laliberté

    Juste un petit commentaire/critique face aux « robots magasineurs ». Je trouve dédolant ques ces sites se disent québécois et nous annonce de la livraison gratuite qui en fait l’est pour les États-Unis seulement. À quand le vrai robot magasineur québécois pur laine..?

    Signé: Une passionnée du magasinage en ligne :0)