Entrevue de Paul Arcand

Pin It

Je sors de l’entrevue de Paul Arcand. Elle est maintenant en ligne ici (+- 15 minutes, format MP3). Pour les auditeurs de Monsieur Arcand qui visitent ce blogue pour la première fois, faites comme chez vous et n’hésitez pas à vous promener dans les nombreux contenus qu’il contient. Votre navigation pourra être facilitée par les catégories que vous trouverez à la droite de l’écran. Le texte de Partrick Lagacé dont monsieur Arcand parlait dans l’entrevue est Changer de garde-robe et mon billet dans lequel je dévoile ma condition est Je n’irai pas par quatre chemins.

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Geishaisab

    Bonjour Michelle,

    Je tenais à vous écrire suite à mon écoute de Paul Arcand. Je tiens à vous félicitez du courage que vous faites preuve, sortir du garde-robe n’est déjà pas chose facile, en parler à la radio en est une autre. :)

    Étant moi-même passé par là, je trouves admirable le message que vous avez passé à la radio. Vous avez décrit la réalité transsexuelle de façon très exact. L’étape de la transition n’est pas un choix, le seul choix possible repose sur le moment de le faire. Dans votre cas, vous aviez établi un mécanisme de négation. Je comprends très bien ce que c’est. La peur de se marginaliser de la société est suffisante pour refouler l’évidence en soi.
    Mais viens un jour où l’on doit assumer sa réalité et à partir de là, la vie devient plus naturelle, plus facile.

    Pour ma part, en 2005, après plusieurs années de « négation » et de thérapies, je décidai de faire le grand saut. Moi aussi, je n’ai pas perdu amis, travail et famille. La société est de beaucoup plus tolérante qu’elle ne l’était il y a plusieurs années. D’ailleurs, elle est beaucoup moins ignorante sur le sujet. J’ai fait ma démarche de façon progressive tout en m’affirmant en tant que femme. Tout au long de mon processus, bien qu’avec un peu d’apprentissage ici et là (maquillage, habillement, etc …), ma féminité s’est vraiment manifesté de façon naturelle. Je m’ouvres plus facilement aux autres. Je suis capable de plus d’empathie. Je me laisses plus facilement touché.

    Suite à cette grand étape transitoire, le 7 janvier dernier, à Montréal, j’ai bouclée cette grande étape par la grande opération. C’est vraiment une renaissance pour moi. Mine de rien, oui, sans opération, j’étais aussi une femme, mais avec, le sentiment d’être enfin complète donne vraiment un sentiment de libération et de sérénité que je n’avais pas avant.

    Je n’ai pas de doute que vous vous rendrez jusqu’au bout. La liberté d’être soi-même et de respecter sa nature n’a pas de prix. :)

    Isabelle

  2. Vive les femmes • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    […] page de LaPresse (qui n’est plus disponible en ligne), qu’une semaine plus tard j’étais chez Arcand et que la pub que vous avez vue tapisser rapidement l’écran de TLMEP, va sortir sur deux pages […]