Certaines entreprises culturelles peuvent en montrer en matière de marketing 2.0

Pin It

C’est un méchant hasard direz-vous, mais voilà que deux copains virtuels et réels, Normand Miron et Patricia Tessier dénichent de beaux exemples de marketing positif en ces temps de questionnement Web 2.0. La beauté de ça est que ça vient des industries culturelles! L’une dans la musique avec NIN (Nine Inch Nails) et l’autre dans l’industrie télévisuelle avec TrueBlood, des créateurs de l’une de mes séries fétiches, Six feet under.

Comme le dit si bien Normand :

Voilà quelques mois, Nine Inch Nails offraient à ses fans de télécharger gratuitement leur nouvel opus (The Slip), ce que j’ai évidemment fait – je l’écoute d’ailleurs présentement en écrivant ce billet.

Évidemment, pour se faire, j’ai dû donner mon info de base (nom, prénom, courriel, ville). Je me suis également abonné à leur niouzeletter. J’aurais pu m’attendre à recevoir une trallée de spam pour acheter des t-shirts etc, rien du tout.

En début de semaine, je reçois toutefois un courriel m’annonçant la venue des nin à Montréal. Et qu’à titre de fan du band, on me laissait me procurer deux billets en pré-vente avant que les billets deviennnent publics. Là, ça commence à être intelligent. Non seulement j’ai le privilège de recevoir un album gratuit (et potentiellement d’inviter mes amis à le télécharger eux-aussi ou du moins de le faire écouter à mon entourage via lastfm, sur mon ipod, au bureau), mais de plus, après des mois d’écoute de l’album, on fait de moi un vip en me laissant acheter mes billets avant les autres (une autre belle occasion d’en faire part à mon entourage!).

Puis la belle Patricia :

Les créateurs de « 6 feet under » lancent une nouvelle série sur le thème des vampires, TrueBlood

La campagne de promotion pour cette nouvelle série a tous les ingrédients d’une campagne à l’ère du marketing 2.0.

Elle combine le marketing traditionnel et internet. Elle a débuté par 1000 envois postaux en langage ancien à des blogueurs qui se spécialisent sur le thème des vampires ou de la science. Ceux-ci ont évidemment fait des billets sur le sujet et ainsi débuter un buzz.

(…)

L’agence a même créé un blogue et un forum ou elle invite les gens à participer à l’histoire, à envoyer leur vidéo de vampire, etc.

Finalement, afin de garantir qu’ils sont bien branché sur leur communauté, l’agence est à l’écoute non seulement de ce qui se dit sur ses propres sites mais sur le web dans son ensemble

Et la conclusion des plus éloquentes de Normand :

Putain! Pendant que les cies aériennes, d’électricité, de téléphonie (mobile ou non), de cablovision et j’en passe nous font poireauter des heures et des heures sur leurs systèmes de voicejail (alors qu’on est des clients!), une couple de maudits drogués, crottés (c’est de la mironie, au cas où vous en douteriez) réussissent à faire un immense bras d’honneur à ces respectables entreprises et les clencher haut la main en matière de CRM en faisant de nous de véritables clients privilégiés (voire des partenaires!), avant même qu’on ait acheté une seule de leurs tounes!!!

Humm, me semble qu’il doit bien y avoir une couple de compagnies locales dans le culturel ou autre que ça devrait inspirer? Entre-temps j’écouterais peut-être du NIN lors d’un prochain 5@7 de Norm mais je vais certainement attendre avec émoi la sortie de TrueBlood…

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Pushing Daisies me décoivent • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    [...] on compare ça à l’exemple de TrueBlood dont j’ai parlé il y a quelque temps, on réalise le fossé entre les [...]

  2. Jerome Paradis

    J’ai bien hâte de voir TrueBlood.

  3. Nathaly D.

    À titre de micro-mini entreprise culturelle (ie moi-même), je pensais justement faire un truc du genre sur mon blogue. Quand je serai un peu plus avancée dans la rédaction du tome 2 de mon roman, je vais faire appel aux lecteurs afin qu’ils me disent, par exemple, ce qu’ils pensent qu’il va arriver à tel ou tel personnage. Ou encore, concours pour prénommer un nouveau personnage selon la description que j’en ferai. Etc…

  4. La difficulté des artistes avec le Web • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    [...] et l’argumentation pour le téléchargement gratuit. Certaines entreprises culturelles peuvent en montrer en matière de marketing 2.0 Le problème des artistes avec le Web LeLab VOXtv, chronique Pourquoi les artistes sont « poches [...]

  5. La difficulté des artistes avec le Web | Bienvenue! | %blog_URL%

    [...] et l’argumentation pour le téléchargement gratuit.Certaines entreprises culturelles peuvent en montrer en matière de marketing 2.0 Le problème des artistes avec le Web LeLab VOXtv, chronique Pourquoi les artistes sont « poches » [...]

  6. La culture et le choc des cultures numériques • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    [...] et l’argumentation pour le téléchargement gratuit. Certaines entreprises culturelles peuvent en montrer en matière de marketing 2.0 Le problème des artistes avec le Web LeLab VOXtv, chronique Pourquoi les artistes sont « poches [...]