Tourisme en ligne, je suis jalouse de cette bonne idée

Pin It

Depuis plusieurs années, je me suis développé une niche dans le tourisme en ligne, aussi appelé le e-tourisme ou tourisme 2.0. Ainsi, j’ai cinq associations touristiques régionales, de nombreux hôtels, compagnies aériennes et prestataires touristiques comme clients. Depuis peu, je développe aussi une nouvelle niche reliée aux activités culturelles en ligne (qui sont très proches d’ailleurs du e-tourisme). Je suis donc très très jalouse de l’excellente idée de Karine Miron, que j’ai découverte via Twitter, sur le blogue de son professeur Harold Boeck.

MERDE, pourquoi n’ai-je pas songé à faire une vidéo si didactique et efficiente, qui ouvre une fois pour toutes les perspectives sur l’importance pour les entreprises touristiques et culturelles d’être efficace en ligne ?

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. David

    C’est vrai que cette vidéo à le mérite d’être trés clair ! ( même si elle est dégueulasse en terme de DA… )
    J’ai bossé il y a qlqs années pendant 4 ans avec Expedia / voyages-sncf.com comme client. Et j’ai pu voir les problématiques liées au « eTourisme » ( oublions le « bling-truc-machin 2.0″ ).
    Et force est de constater que l’avènement Soc Med Net ( appelons cela la « démocratisation » des SMN, car ceux ci existent depuis trés longtemps ) va donner une nouvelle donne au marché du tourisme, et surtout du tourisme de régions, grands perdant face aux destinations phare ( fare ? :) )
    Alors les Régions sur le devant grâce au SMN Vs les gros voyagistes avec destinations lointaines et pas chères ?

  2. Olivier

    J’en connais une qui va être bien énervée aujourd’hui :)

  3. Olivier

    Peut-être parce que vous pensez trop texte, texte, texte ?

  4. Guillaume S.

    Wow, un Powerpoint animé.

    À part d’être une façon idiot-visuelle pour les marketeux de présenter des statistiques qui ne peuvent intéresser que des gens d’affaires, je ne vois pas trop le plus-value.

    Monsieur-madame Toutlemonde ne pourrait jamais regarder ça jusqu’au bout sans s’endormir.

  5. Christiane Gervais

    D’accord avec Guillaume. L’idée est peut-être bonne mais le contenu est d’un ennui total sans parler de la bande sonore qui tape sur les nerfs au bout de peu de temps. Une avalanche de chiffres, quelques statistiques et on a l’air sérieux et crédible mais, si on le regarde jusqu’au bout, on en retient quoi au juste? Contrairement à toi Michelle, ça me fait plutôt penser aux premiers sites Internet grand public, très, très animés, mais qui ont rapidement lassé le public qui veut s’informer et pas se distraire quand il cherche des renseignements.

  6. Anaïs Laurent

    @ guillaume : je ne sais pas si tu travailles avec des entreprises touristiques mais c’est mon lot quotidien et la plupart d’entre elles étant de petite taille, leur propriétaire est avant tout un opérateur avant d’etre un marketer…alors nous les organismes de commercialisation touristiques (ATR), c’est le genre d’outil qui peut nous aider à sensibiliser les entreprises touristiques du Québec à être plus présentes sur le web, donc à mieux positionner la destination sur le plan provincial, national et mondial. Pour ce qui est de Mr et Mme tout le monde, je pense que ce message ne leur est pas destiné alors peut importe le medium.
    Alors merci @ Karine et, @ Michelle, t’inquiète, on peut pas penser à tout dans la vie ;-)

  7. Marie-Claude Ducas

    Merci de nous avoir fait connaître Karine Miron (que, pour ma part, je ne connaissais pas)… de même que Harold Boeck, et son blogue.

  8. Romain

    Daft Punk c’est pas mal en tout cas.

  9. Pierre Chicoine (Bibliofusion)

    Génial… Je vois l’inspiration de Michael Wesch sous une autre forme (ou je rêve peut-être?). Et vive le tourisme qui n’est plus en groupe/troupeau mais plus individualisé, éclaté, d’exploration, de découverte… Vive le tourisme un peu plus social quoi!

    Si le Web peut renforcer cette tendance je vais être trop content… Faut sortir des circuits, utiliser les auberges de jeunesse et arpenter de nouveaux territoires! (bon OK je suis hors sujet sorry j’arrète)

    PC. Détail, j’aime bien la DA de cette vidéo, pas trop léchée et perfectionnisante comme celle des vrais DA.

  10. David

    @ Pierre

    Rooo bin voyons… comme si c’était une de nos habitudes de pousser la créa trop loin… mais pas du tout :)

    Par contre, et même si je connais certain patron d’agence qui pense que le design est secondaire dans la démarche créative d’un message :), je pense quand même que le fait d’avoir un rythme dans ce genre de présentations permet à l’usager ( eurk… ) de mieux suivre le déroulement d’un discours. On ne va pas réinventer l’histoire des présentations internes, interminables et linéaires, qui poussent souvent à décrocher au bout de 5 minutes, et cela malgré un contenu souvent instructif.
    Et les solutions sont parfois juste un peu de simplicité et de rythme. ( Quand je parle de rythme, je ne parle pas de la musique de fond souvent horrible qui vient ruiner la lecture, mais bien de mesure :) )

  11. Pierre Chicoine (Bibliofusion)

    @David

    Désolé de la provocation, en fait j’aime ce qui est simple au point de sembler facile. Achevé dans son caractère brouillon et Wesch (Machine is Using Us) est un modèle dans ce sens. En fait j’aime les perfectionniste dont la virtuosité ne parait pas… Et qui savent « cuisiner » leur matière pour nous imprégner et non nous impressionner (sans que ce soit leur but, mais un hermétisme transparait parfois.

    Et mon ironie s’adresse un brin au perfectionnisme de tous les domaines en incluant (surtout?) le mien (bibliothécaire en crise d’identité ;-))

  12. PPoitras

    Une série de statistiques présentées intelligemment et avec du rythme. Plus captivant qu’un PPT.

    Mais rien de plus, et surtout, aucune solution concrète pour accroître les parts de marché d’une offre touristique ou culturelle.

  13. Harold Boeck

    Bon, c’est maintenant très clair. C’est un complot auquel adhère Michelle… Grâce à toi, Karine m’énervera encore plus maintenant. Attendez voir le prochain Yulbiz. J’espère qu’Adviso aura des gardes du corps autour d’elle pour ne pas la perdre. En effet, ils ont su la dénicher avant tout le monde ;-)

  14. Suzanne M,

    Je suis pourtant une artiste en art visuel, mais reste que j’adore l’efficacité et la facilité que nous apportent les nouveaux médias et la nouvelle technologie et surtout la démocratisation du processus de création et de réalisation.

    Merci encore une fois ce billet, c’est toujours intéressant, même si parfois j’en perds des petits bouts faute de connaissance.

  15. Karine Miron

    Bonjour à tous,
    L’objectif de la vidéo était de faire connaître l’impact grandissant du web pour les entreprises touristiques actuellement et dans le futur, le tout appuyé par des statistiques fouillées. Le but de la vidéo est également de donner des outils aux entreprises dans ce domaine mais aussi de les faire réagir face au défi qui les attend (et les inciter à aller sur le web et s’y positionner stratégiquement)! La vidéo à été montée par moi-même dans un sous-sol de Sherbrooke, alors la qualité peut laisser à désirer mais l’important c’est le contenu ;) Merci à tous pour les commentaires! :) Et en ce qui concerne le fait de donner des réponses afin d’accroître les parts de marché dans l’industrie touristique ou culturelle (@PPoitras), mon blog fournit certainement quelques réponses à ces questions. :) Au plaisir!