Embrasser le changement, l’article de l’itinéraire

Pin It
© ANNE-MARIE PIETTE photographe

© ANNE-MARIE PIETTE photographe

J’ai la chance d’être amplement médiatisée. Cependant rares sont les portraits qu’on fait de moi qui me touche vraiment. C’est que je n’aime pas vraiment qu’on fasse mon portrait. Je préfère être interviewée pour mon expertise. Je n’aime pas tellement « parler de moi ». J’ai toujours peur du jugement, du biais journalistique et j’haïs le sensationalisme qu’on fait trop souvent avec le fait que « j’ai beaucoup changé ». Mais il y a certains articles qui m’ont émue. Il y a entre autres celui de Josée Blanchette, celui que ma copine à SCANDALE (que je ne vois plus que trop rarement) la mère indigne elle-même Caroline Allard, qui avait écrit pour le spécial Châtelaine 100 Femmes qui marquent le Québec, Michelle Blanc (PDF), puis il y a celui du plus récent numéro de l’Itinéraire, Embrasser le changement de la rédactrice en chef, Catherine Girouard. Je vous laisse le soin de le lire et je vous remercie Catherine pour ce touchant article.

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Embrasser le changement, l’article de l’itinéraire | Bienvenue! | %blog_URL%

    [...] Embrasser le changement, l’article de l’itinéraire [...]

  2. Louis Gerard

    Michelle cherie, je suis désolé de t’apprendre que tu es avant tout connu comme une personne qui parle de toi et qui se met en avant pour qu’on parle d’elle.
    Tu es connu en dernier lieu pour ton expertise qui est reconnue mais écrasé par ta personnalité.
    L’image qu’on donne n’est souvent pas celle qu’on pense donner soit meme.

  3. Michelle Blanc

    aouch

  4. Nathalie Prezeau

    Il semblerait que les gens passent rapidement par dessus le personnage « plus grand que nature », contaminés par ton enthousiasme contagieux et ta passion. Une copine t’a vue en conférence à Ottawa le weekend dernier et m’a acheté ton livre (que j’ai dévoré!) parce qu’elle savait que je voulais enfin m’éduquer sur les médias sociaux pour comprendre la prochaine étape à suivre pour mes affaires. Et surtout, parce qu’elle savait que tu livrais la marchandise.

    J’habite à Toronto et n’avais jamais entendu parler de toi dans les médias anglais! Tout ce que je connais de toi, c’est ton livre. Je vais maintenant m’attaquer à tes blogues. J’ai un beau programme d’étude pour la semaine. Merci pour le coup de vent dans les voiles!

  5. Louis Gerard

    Je tenais à préciser apres le Aoutch, que je ne dévalorisais par l’énorme expertise reconnue de tous, mais je mettais juste en avant la personnalité qui domine parfois.
    Escuse moi donc si je me suis mal exprimé.

  6. Louis Gerard

    D’ailleurs tu en parles toi meme ici :
    http://www.michelleblanc.com/2008/11/07/je-ne-suis-pas-diplomate/