Les gérants d’estrade

Pin It

Chez Éric Parazelli de MédiaTV

Qui n’a jamais joué au gérant d’estrade en regardant la télé, en feuilletant le journal du matin, en écoutant la radio prit dans le trafic ou en tweetant frénétiquement en prenant bien soin que nos écrits dépassent notre pensée, et en ajoutant des ;-) à répétition pour que personne ne se sentent insulter par nos jugements impulsifs? Ça fait du bien, avouez… ;-)

Depuis une semaine je suis dans le feu de l’action. En fait, je ne le suis pas vraiment, c’est plutôt le président de Lassonde, ses départements de relations publiques, de marketing, juridique, le conseil de direction, le conseil d’administration, les employés de Lassonde et sa firme de relations publique qui le sont. Moi je ne suis là que comme appuie externe « stratégie internet », avec certains autres fournisseurs web, de monitorage média, monitorage médias sociaux et autres. Je suis là aussi « pour le long run » comme on dit puisque Lassonde a déjà entamé une restructuration profonde de ses manières de communiquer et les médias sociaux en font et en feront de plus en plus partie. La prise de décision, la complexité des enjeux, la structure organisationnelle et la personnalité des individus sont autant d’éléments (qui comme dans toute grande organisation d’ailleurs), façonnent les actions qui seront prises … ou pas.

Tout ça pour vous dire que j’en ai entendu et lu des vertes et des pas mûres la semaine dernière. Lassonde devrait faire du monitorage, Lassonde devait savoir que La Presse sortirait cet article et ils auraient dû faire de la préparation de crise juste au moment de la sortie du jugement (qui remonte au 30 mars, soit 9 jours avant la parution), Lassonde aurait dû agir plus vite, Lassonde a agi trop rapidement. Lassonde est allé en appel pour ne pas payer les frais d’avocats de la partie adverse (alors que c’était plutôt pour que son dossier de poursuite n’aie pas l’étiquette de « poursuite abusive » qui était accolée a tort à la première poursuite), Lassonde, sa firme de communication ou moi-même sommes la fameuse « Cathy Laplante » qui plante tout le monde sur les plates-formes médias sociaux (dans un jargon bien connu on appelle ça aussi un « troll » un peu, beaucoup trop convaincu). Le président de Lassonde est un nono parvenu qui ne sait pas s’exprimer (il a tout de même monté une entreprise de $75M de vente à une entreprise de près d’un milliard de vente et était récipiendaire du Grand Prix de l’Entrepreneur 2008 par la firme de services professionnels Ernst & Young). La crise se serait éteinte toute seule si Lassonde n’avait rien fait. La crise a continué parce que Lassonde en a fait trop, pas assez, parce que le mea culpa n’est pas assez, est trop, est trop peu.

Tout ça pour vous dire qu’ayant vécu ce drame (parce que oui c’est dramatique pour les gens de Lassonde) du « sideline du banc des joueurs », je sais que plusieurs commentaires de gérants d’estrade en plus d’être souvent blessants pour les intéressés, vont aussi dans tous les sens et qu’ils ne reflètent en rien, ce qui s’est passé et se passe vraiment. Mais ils sont poussés par l’émotion, la jalousie ou la tentative de se positionner comme étant « ceux qui l’ont l’affaire » et qui pourront vous aider si ca vous arrive (ironie). C’est sans doute pourquoi dans l’un de mes derniers billet, je suis plus intéressée à l’analyse de l’impact de ce cas sur les entreprises en général et sur les notions juridiques qui y sont associées, que sur le pourquoi du comment ce cas a été bien ou mal géré.

Avec des si on mettrait Paris en bouteille
si les chiens avaient des scies, il n’y aurait plus de poteaux
si la mer bouillait, il y aurait bien des poissons de cuits

MAJ

Intéressant « gérant d’estrade » :-) à lire si vous voulez un autre son de cloche que celui des « médias officiels ». Chez Vigile.net: FABRICANT DE JUS DE FRUITS VS MULTINATIONALE DE L’EXTRACTION MINIÈRE.. Le pouvoir commodément prêté aux médias sociaux

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Pierre Longpre

    Pas facile la vie de stratège… entre flairer l’avenir et le prévoir il y a toute une « nuance » ! Question d’expertise et de sensibilité.

    Le pire de toute cette affaire c’est « l’impact négatif » sur la valeur de la marque.

    Vous avez raison, Lassonde et son Président doivent « investir » davantage dans les médias sociaux pour « entrer en relation » avec leurs clientèles.

    D’où, une remise en question des « valeurs et des convictions de la marque », et celles-ci ne doivent pas être uniquement commerciales, économiques et juridiques

    Le cas Lassonde sera étudié et observé pendant des années. Il est encore temps de « d’informer, de séduire et de convaincre les clientèles de la marque ».

    Et ils ont franchement besoin de vous, et de vous écouter, pour le faire.

    CIAO la mia amica

  2. Guy Vigneault

    Faut pas oublier Michelle que tes gérants d’estrade sont aussi potentiellement des clients de Lassonde.

    Tu dis ceci , excuse moi, mais je reste sous l’impression que c’étais une poursuite abusive, comme beaucoup de poursuites précédentes.

    Et pour terminer, si le commun des mortels vas lire le blogue, dans ça facture actuelle, ça sonne faux. Le ton employé ainsi que le TROLL comme tu dit font que l’on n’y croie pas. Malgré l’estime que j’ai pour toi, même si tu prend la défense de tes clients bec et ongles, je ne sent pas que si je partais une compagnie qui fabrique des pelles et que je la nomme Pelle Oasis, je me retrouverais pas avec une poursuite sur le dos.

  3. Michelle Blanc

    À Guy, comme conseillé, tu le sais sans doute mieux que moi, notre pouvoir est de recommander, pas de faire à la place. Pour l’histoire des avocats, ce que j’en sais, avant 2004 ils étaient à l’externe et Lassonde avait des pit-bulls d’avocats. Après, 2004, ils ont revu, internalisé les services juridiques et corrigé l’approche trop agressive qu’ils avaient eue jusqu’alors. Depuis 2004 ils n’ont envoyé que 8 (ou 10, je ne suis plus certaine) mises en demeure dont une seule est allée en procès. Celle de Mme Kuzman. C’est pour ce que leurs avocats externes ont fait avant 2004 qu’on les fait chier. Étrangement, ce ne sont pas ces avocats qui sont sur la sellette depuis…

  4. Guy Fawkes

    >Depuis 2004 ils n’ont envoyé que 8 (ou 10, je ne suis plus certaine) mises en demeure

    Probablement beaucoup plus, en tout cas leurs pitbulls semblent en avoir intimidé plus d’un on se fie aux résultats d’une recherche rapide des marques de commerce enregistrées au Canada;

    http://www.ic.gc.ca/app/opic-cipo/trdmrks/srch/bldSrch.do;jsessionid=0002eC9sBiY8C_1fDaRFnBks7FE:-G91O5J:-11I1OR9?lang=fra&textField1=oasis&selectField1=tmlookup_ext&submitButton=Recherche&andOr1=and&textField2=&selectField2=tmlookup_ext&andOr2=and&textField3=&selectField3=tmlookup_ext&andOr3=and&textField4=&selectField4=tmlookup_ext&andOr4=and&textField5=&selectField5=tmlookup_ext&selectWithin=&selectStatus=&selectDateStatus=&fromDate=1865-01-01&toDate=2012-04-10&selectMaxDoc=1000&selectDocsPerPage=310

    En passant, Piscine Trévis utilise le terme Oasis pour un de leur produit, je serais curieux de voir si Lassonde oserais se frotter à eux. Et que dire de Dial Corp. avec leur OASIS PRINTANIER©

  5. Les gérants d’estrade | Bienvenue! | %blog_URL%

    [...] Les gérants d’estrade [...]

  6. J. Martin

    J’ai écrit une lettre sévère mais polie à M. Gattuzo. Quelques jours plus tard une dame LeBlanc m’a expédié une réponse qui n’était pas en lien avec ma missive. Cette lettre avait probablement été écrite en anglais d’abord puis passée dans un logiciel de traduction. Elle était donc mal écrite et pas en français. Et pas pertinente, mais reprenant que le beau côté de Lassonde dans cette histoire. J’aurais préféré ne rien recevoir. Il faudra que Lassonde soigne aussi ce volet de ses relations « amochées » avec sa clientèle. Une dame LeBlanc…

  7. Michelle Blanc

    à J. Martin

    Mais qu’est-ce qui te dit que cette madame Leblanc est de Lassonde? As-tu une copie d’écran? N’est pas plutôt un autre troll/fan de Lassonde comme cette madame Cathy Laplante ? Par ailleurs Lassonde est Québécois, s’ils traduisent ce sera plutôt du français vers l’anglais et pas le contraire…