Comment faire du bacon (une allégorie des affaires) ?

Pin It

Bacon terminé

Comment faire du bacon? Voilà certainement une question à double sens. En effet, la question peut signifier comment faire de l’argent ou plus prosaïquement, comment faire du bacon, cette partie du ventre du cochon qu’on aime tant au petit-déjeuner.

En fait il y a beaucoup de similitudes entre les deux questions. Dans les deux cas, il faut faire une recherche minutieuse au préalable, trouver les outils appropriés, passer une période en eau trouble pleine de questionnement, ne pas sauter d’étapes, y mettre des efforts et du temps et finalement y aller avec son imagination.

Pour faire de l’argent

Dans mon cas je suis retournée aux études à 40 ans pour faire une M.Sc. commerce électronique. Puis j’ai fondé une première compagnie. Comme nous n’avions pas de crédibilité, nous avons mis des années à nous la construire. On s’était associé avec la Chaire de commerce électronique RBC Groupe Financier de HEC Montréal et avons publié de nombreuses études sur l’impact d’internet. Chacune de ces recherches prenait 600 heures de travail et nous n’étions pas payés. Mais à terme (nous en avons publié 6), nous pouvions nous assoir devant le VP d’une grande entreprise et comprendre et décortiquer ses enjeux. Nous commencions à être crédibles. Puis arrive le déchirement de vision entre les quatre associés et la clause « shotgun ». Nous étions deux contre deux et notre avocat qui était le père d’un des associés, était maintenant assis de l’autre côté de la table. J’ai donc vendu mes parts pour un prix dérisoire et recommencé le processus par moi-même.

Je me suis intéressée aux médias sociaux, j’ai mis en ligne un blogue et je suis allée chercher de nouveaux clients (puisque les clients que j’avais déjà m’étaient désormais interdits ayant vendu mes parts). J’ai traversé de nouveau la période de vaches maigres (qui dans ce cas a duré 6 mois) puis j’ai eu mon premier gros client qui en l’occurrence était Canoë de Quebecor.

Pour faire du bacon

Il faut avoir un fumoir ou une technique particulière pour pouvoir réellement fumer. Par exemple ça peut-être un BBQ, mais d’autres le feront dans un wok. Pour ma part j’ai un fumoir électrique numérique Bradley reçu en cadeau d’anniversaire. J’ai acheté de gros sceaux en plastique (pour la saumure), plusieurs épices et sels non iodés en plus de me procurer du sel de Prague #1. J’ai fait beaucoup de recherches parce que fumer et faire de la charcuterie, on ne rigole pas avec ça et je m’en voudrais pour le reste de mes jours d’empoisonner quelqu’un au botulisme et autres calamités possibles lorsqu’on pratique cet art particulier.

Ainsi je me suis acheté de nombreux livres de recettes et j’ai visité plusieurs sites Web, dont la page http://amazingribs.com/tips_and_technique/curing_meats.html

Ça prend d’abord une belle pièce de poitrine de porc (et j’ai demandé au boucher une partie maigre, tout comme pour les débuts en business  ). J’en ai eu une de 5 kilos. J’ai mesuré soigneusement mes proportions de nitrite, sel, sucre et poivre et me suis inspirée de nombreuses recettes. Lors de la phase de saumurage, l’eau n’était pas des plus ragoutante et oui, j’ai eu des doutes. Puis j’ai fumé mes pièces de viande au bois de pommier tel que décrit entre autres ici http://amazingribs.com/recipes/porknography/making_bacon_from_scratch.html . Puis après la saumure, le rinçage à l’eau froide et le trempage à l’eau pour dessaler le bacon (une demi-heure).

Poitrine de porc dans la saumure

Puis viens l’étape du fumage (deux heures à 220F et deux heures à froid et fumé avec du bois de pommier), puis du séchage à froid dans le frigo (pour deux jours) au cours duquel j’ai badigeonné mes pièces de viandes quatre fois avec du sirop d’érable.

poitrine de porc dans le fumoir 1

poitrine de porc dans le fumoir 2

Glaçage du bacon au sirop d'érable

À la fin du processus, j’avais de maudites belles pièces de viande. Mais étaient-elles bonnes ? Je m’en suis coupé une tranche que j’ai fait cuire doucement à la poêle. À la dégustation, j’étais su’l cul. C’est le meilleur bacon que j’ai mangé de ma vie…

Puis j’ai partagé mes photos de bacon sur les médias sociaux et ce fut un tabac. Comme quoi, bien des gens aiment le bacon (au sens propre comme au sens figuré :-) )…

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Monique Bellavance

    Je vous félicite, votre bacon dans tous les sens du terme, vous l’avez gagné et bien mérité.Il faut du courage, de la vaillance et de la persévérance et vous en avez.