Le plan nord, le plan nerd et LeWeb

La semaine dernière avec une dizaine d’autres Québécois, j’étais au Davos de l’internet, c’est à dire à la conférence LeWeb à Paris. Pour vous donner une idée de l’ampleur et de l’importance de l’événement, disons que l’an dernier nous étions invités à la mairie de Paris et que cette année, 300 des 3500 congressistes étaient reçus à l’Élysée par Sarkozy lui-même, alors que les autres fesaient la fête au Carrousel du Louvre. Ça donne déjà une idée.

Toujours est-il que la crème des entrepreneurs technos de la planète (avec entre autres, pour ne nommer que celui-là, Eric Schmidt, le «executive chairman» de Google en personne), des « ventures capitalist » les plus importants, des agences de presse et médias de la planète les plus influents, convergent vers Paris pour trois jours de délibérations, présentations, concours de start-up, ateliers et rencontres exceptionnelles. Pendant ce temps, le gouvernement du Québec avance son idée du siècle, Le Plan Nord, nos médias ( comme le note à juste titre Claude Malaison) reprennent les textes des agences de presse plutôt que de profiter de la dizaine de Québécois qui y sont et aucun représentant gouvernemental tant du Québec que du Canada, n’y fait acte de présence.

Je rappelle que l’industrie des TI au Québec (25 milliards)est 2,5 fois plus importante que celle du tourisme, et est sans ministre, ministère ou vision économique. Que le ministère de la Culture du gouvernement du Québec investit 170 000$ pour que nos chanteurs prennent d’assaut le festival South by southwest et y chantent des chansons (ben oui, la culture elle aussi a un ministre et un ministère). Qu’un organisme largement commandité et subventionné, MforMontreal, y était aussi. Qu’un important pan de ce festival est dédié à l’interactif, mais que malheureusement, l’interactif (comme le web ou les TI) ce n’est sans doute pas assez payant ou important pour qu’on y soit de façon organisée.

Je rappelle que lorsqu’on discute du Plan nord, on parle surtout de dilapider nos ressources naturelles non renouvelables et que pendant ce temps, la Finlande, l’Irlande et l’Islande accueilleront de nouveaux centres de données de Google et Microsoft parce que là-bas, il paraît qu’il fait assez froid pour refroidir la chaleur des centres de données et que l’électricité et la géothermie y sont peu dispendieuse. Nous pourrons sans doute leur envoyer nos chanteurs pour qu’ils se divertissent un peu, et nos matières premières pour qu’ils construisent leur avenir…

Tandis que le pote Sylvain Carle réclame « Un plan Nerd », que plusieurs acteurs de l’industrie réclament un Plan Numérique pour le Québec et que le gouvernement du Québec « se demande » s’il est opportun de faire des données ouvertes gouvernementales, la France est déjà passée aux actes avec son portail data.gouv.fr, mets sur pied son Plan numérique, envoi Éric Besson, son Ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique faire un tour à LeWeb et monte un impressionnant kiosque « Where else ? France for sure » chapeautée par InvestinFrance, tout en étant certain d’avoir suffisamment d’employés, de fonctionnaires, de politiciens (Sarkozy lui-même et Delanoë) et de petits fours/champagne pour charmer la galerie.

Oui, mais vous me direz, LeWeb est en France, c’est un peu normal! Je répondrais ha bon ! C’est quand la dernière fois que la mairie de Montréal a ouvert ses portes pour les congressistes d’un événement techno à Montréal (disons le Webcom) ? Je demanderais c’est quand la dernière fois qu’un premier ministre du Québec ou du Canada a reçu en grande pompe la galerie « geek » pour que leur « venture capitalist » viennent s’installer ici ?

Je noterai aussi que la Suisse, petit pays sans doute comparable au Canada, est à LeWeb depuis des années avec l’initiative MorethanChocolate, qu’elle donne du chocolat en main propre à plusieurs congressistes, tout en prenant la peine de leur présenter les start-up qui les accompagne.

À quand notre initiative Morethanpoutine ?

Entre-temps, la dizaine d’autres passionnés québécois et moi-même continuerons d’aller à LeWeb à nos frais, et nous tâcherons d’agir comme ambassadeurs de la geekitude québécoise…

MAJ

Juste pour en rajouter une couche, je vous rappelle que le gouvernement du Québec va dépenser $800 millions (je répète, HUIT CENT MILLIONS) pour équiper les postes de travail de nos fonctionnaires de logiciels Microsoft. Pourtant, c’est en Irlande que Microsoft installe un de ses centres de données…

Entretemps, on va subventionner des entreprises pour qu’elles viennent extraire nos richesses naturelles et les envoyer se faire transformer ailleurs. On appelle ça de la subvention à la création d’emplois. C’est fou comme nous avons de bonnes idées économiques…

Microsoft labs location worldwide = ben non, il n’y en a pas au Québec
Microsoft Data Center Worldwide (remarquez que le Canada est en blanc, donc considéré comme un marché, mais c’est ce qui est en jaune qui est un centre de données. Infos additionnelles chez ZDnet)

Lors de LeWeb, Éric Schmidt était fier d’être avec Sarkozy pour inaugurer à Paris un nouveau centre de recherche de Google de $100 millions d’euros

Les médias sociaux et les crises en Égypte et Tunisie, entrevue avec Gilles Parent

Hier j’ai accordé une entrevue de fond à Gilles Parent du FM93 à Québec. J’y ai parlé de l’apport des médias sociaux dans les crises politiques qui secouent la Tunisie et l’Égypte. J’y ai discuté des tentatives du gouvernement Tunisien de hacker Facebook et des moyens qu’utilisent maintenant les Égyptiens pour aller sur Internet en contournant les fournisseurs de services internet qui sont maintenant bloqués en Égypte. J’ai aussi discuté de l’importance des blogueurs lors des dernières élections présidentielles françaises (avec notamment le copain Loïc Le Meur qui aidait Sarkozy) et de la tentative de Sarkozy de faire avaler la pilule Hadopi aux influenceurs Web avant Noël.
Nous avons aussi examiné comment le travail des journalistes change avec l’arrivée d’internet, et comment ils se doivent de continuer de valider les sources. À ce propos, j’ai donné l’exemple de messages twitter venant de Tunisie que je n’eusse pas pris au sérieux étant donné la nature répétitive de leur message qui en outre, n’étaient jumelés à des hyperliens ou des pièces justificatives.
Voici d’ailleurs certains des échanges Twiter que j’ai eu à ce sujet :

@HelpTunisia @TounessHorria@WillekeWortel @soniati @Lohiel@bloooodygirl c’est quoi ces spams tunisiens tout d’un coup?????

@HelpTunisia Ça frappe l’imaginaire un crâne ouvert sur une civière mais sans contexte ça ne dit strictement rien

@HelpTunisia pour que les gens adhèrent à une cause il faut l’expliquer et éviter le spam incessant qui donne exactement l’effet contraire

@HelpTunisia je ne savais pas que des blogueurs étaient exécuté en Tunisie. Vous avez du contenu spécifique là-dessus?

Nous avons aussi discuté des virus internet, du mythe tenace du vol d’identité et des coûts exorbitants des services internet et cellulaires au Canada (lire à ce propos mon billet : Le Canada est le tiers-monde des technos usager) et de la nouvelle politique du CRTC permettant de facturer les services Internet à l’utilisation de la bande passante que je trouve SCANDALEUSE et je vous invite à signer la pétition en ligne contre ce VOL QUALIFIÉ.
Bref, j’aime bien les entrevues de Gilles Parent qui vont du coq à l’âne (parce que je suis moi-même très éclectique) en faisant le tour et le pourtour de questions, avec une intelligence vulgarisatrice efficace et sympathique.
L’entrevue de Michelle Blanc avec Gilles Parent (21min. 31 sec.)

Bravo Loïc Le Meur

Hier, c’était la victoire du candidat Nicolas Sarkozy, aux élections présidentielles françaises. Ces élections se sont jouées entre autres sur le Web. Le copain Loïc Le Meur était le stratège Internet de Nicolas Sarkozy. Il était certainement l’une des pièces capitales de l’échiquier électoral du nouveau président. Alors, cher Loïc, un simple mot pour souligner ce travail hors des sentiers battus, BRAVO.

Dévoilement : Je me fous de la campagne Française, mais j’admire l’audace de Loïc qui a osé la transparence sur son blogue, lors du congrès Le Web3, dans Second Life et ailleurs, et cela, tôt dans la campagne…
D’ailleurs, à propos des politiciens à Le Web3 je disais:


Certaines langues ont décrié la présence racoleuse des politiciens lors de Le Web3. Pour ma part, je crois qu’ils s’inscrivent dans le fait que de plus en plus le Web sert et servira d’outil politique et de média démocratique. C’est donc tout naturel pour eux de vouloir se faire entendre auprès des blogueurs. C’est même souhaitable!

Les problèmes de Second Life

Hier, le blogueur que je respecte beaucoup Fred Cavazza y va d’une sortie contre Second Life. L’autre copain Éric Baillargeon me contacte illico pour me dire « Hey Michel, ça va pas bien pour Second Life »? Puis ce matin il en fait un billet. Déjà la semaine dernière, à l’émission CitoyenNumérique Michel Dumais, Jean-François Renaud (mon ancien associé) et Marc Snyder trépignaient sur leur chaise à l’idée de démolir SL. D’ailleurs, Michel Dumais, il y a déjà plusieurs mois de ça, s’inquiétait de ne pas voir de billets dans mon blogue qui mettrait les pendules à l’heure et soulèverait les doutes à propos de Second Life. C’est que ce sacré Michel est un empêcheur de tourner en rond et un esprit des plus rapide à questionner et critiquer les choses. Il est journaliste après tout. Alors, voici donc le billet sur les problèmes de Second Life.

MAJ
Michel Dumais ne trépignait pas, c’est J-F Renaud et Marc Snyder qui le faisaient. De plus, le mot critique à son égard doit être lu dans le sens d’esprit critique plutôt que critiqueur. Voilà! Après relecture, ça sonnait drôle…

Lire la suite…

Caricavatar, le roi des caricatures 3D de Second Life

Georges W. Bush de Caricavatar

Par accident, je vous ai parlé deux fois de Caricavatar sans vraiment le vouloir. La première fois, c’était dans le cadre de ce billet sur les présidentielles Françaises dans Second Life et de la parodie de SuperSego. La deuxième fois c’était pour parler de celles de Sarkozy et Le Meur. Maintenant je vous en parle directement et avec délectation. Lorsque vous verrez la panoplie des avatars caricature que Chris Houlliez a développé, vous serez comme moi, surpris et enchanté. Mais sachez que Chris ne fait pas ça comme métier. il est d’abord professeur de gestion et marketing de l’université de Saskatchewan, il est ensuite passionné de Second Life et n’est finalement caricaturiste, qu’accessoirement. La chose ne l’intéresse même pas vraiment!

Mon seul souhait est qu’il ait du temps pour caricaturer nos politiciens provinciaux. Mais voilà, les campagnes présidentielles américaines et françaises de même que ses activités de professeurs et de passionné de SL, ça fait une grosse assiette!

Pour visiter son complexe dans Second life, il est Hooper.126.148.101. Pour les autres, voici donc un petit tour guidé de certaines de ses créations, à temps perdu. (Reproduit ici avec la permission de l’auteur)

Lire la suite…

Le Meur-Sarkozy, Le nouveau décor

Île Le Meur sarkozy, le nouveau décor
J’arrive à l’instant de l’île du copain Loïc Le Meur. Il m’informe via Gmail que son décor est complètement renouvelé. En effet, ça a plus de gueule que le camping qui était là auparavant! J’aime bien le tiki-bar cher Loïc. Dommage que ce soit des drinks virtuels !

Le Meur dans Second Life pour Sarkozy

Sacré Loïc Le Meur, après avoir juré que Sarkozy n’irait pas dans Second Life, il a finalement décidé d’ouvrir une portion de son île, récemment acquise, pour y accueillir les militants du candidat aux présidentielles française. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’idées et Loïc est loin d’en être un. Peut-être que mes arguments l’ont secoué, peut-être est-ce le fait de représenter le seul candidat aux présidentielles qui n’y était pas encore ou peut-être qu’il acquiesce à l’impression que Second Life est le terreau d’expérimentation du Web de demain? Je crois que c’est un mélange des trois.

Toujours est-il que j’y ai fait un tour mardi pour saluer Loïc et pour capturer quelques clichés.

Lire la suite…

Sarkozy n’iras pas dans Second Life

Le copain Loïc Le Meur suggère à son pote Nicolas Sarkozy de ne pas aller dans Second Life, contrairement à Ségolène et Le Pen qui y sont déjà.


Je n’ai pas recommandé à Nicolas Sarkozy d’être présent pour l’instant dans Second Life:

Lire la suite…