Yulbiz.org et montreal.yulbiz.org sont en ligne

Finalement, après près de deux ans d’existence, Yulbiz.org voit le jour. Il sera accompagné de chacune des villes qui participent au mouvement, en sous-domaine. Ainsi, la première ville à avoir ajouté du contenu est Montréal, à l’URL montreal.yulbiz.org. Chacune des villes sera autonome et pourra gérer son espace comme bon lui semble et le Yulbiz.org sera le point de rassemblement de tous les yulbizeurs de la planète. Les fonds ramassés en commandites et en publicité serviront à faire vivre le mouvement et seront réinjecté dans la communauté sous forme d’événement, de conférence et nous songeons même à développer un service de soutien légal aux blogueurs. Mais ça reste un sujet à discuter avec la communauté et avec les yulbizeurs des autres coins de la planète. L’un de mes rêves est de faire un jour un jamboree international des blogueurs d’affaires. C’est encore un rêve lointain, mais celui de faire des rencontres gens d’affaires/blogueurs/passionné de technos émergentes est déjà dans cinq pays alors, les rêves se réalisent parfois…

Le Web3, yulbiz-Paris, ça me fait vraiment chier de ne pas y être

Je regarde les billets de Claude Malaison ici, ici et ici à propos de Yulbiz-Paris et leWeb3 et ça me fait vraiment chier de ne pas y être. Merci Claude de nous faire vivre un peu ces événements à distance.  Je t’envie vieux. Mais comme tu le dis, je vais me rabattre au dévoilement du tout premier indice économique portant sur le commerce électronique au Québec. Je vous en reparle dans la journée… À bientôt…

Dernier Yulbiz-Montréal de l’année mardi prochain

Mardi prochain, le 27 novembre, sera le dernier Yulbiz-Montréal de l’année 2007. Comme Yulbiz-Montréal prend une pause en décembre afin que ses membres puissent manger de la dinde en famille, vous êtes convié à ce Yulbiz-Montréal qui sera spécial puisque

  • des copies de Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires seront disponibles pour ceux qui veulent en acheter;
  • vous pourrez les faires dédicacés par certains des auteurs qui seront présents;
  • ce sera aussi une bonne occasion pour commencer à célébrer le temps des fêtes;
  • les gens qui viennent à Yulbiz-Montréal sont toujours passionnés, sympa, intelligents, sexy, adorables, connaissants, généreux et que ça vaut la peine de les connaître tous.

Donc, comme à l’habitude on se retrouve au Café Méliès vers les 18 :00 hr pour parler de blogue, d’affaires ou de tout autres sujets que ça nous dit de parler…

Yulbiz spécial Debbie Weil, réponse à la question

Lors du Yulbiz spécial Debbie Weil, certains des gens présents ont répondu à la question que Debbie leur a posée, et en français SVP. C’est qu’elle parle très bien le français la madame…

Quel est le futur de la vie privée?
ou What is the future of privacy?

Debbie Weil
www.blogwriteforceos.com

D’abord, merci de m’avoir invité!
et ma réponse… Il va y avoir deux groupes de gens. Ceux qui veulent la vie privée et qui préfèrent ne pas participer à la sphère web. Et tous les autres qui seront beaucoup plus nombreux.

Mitch Joel
www.twistimage.com/blog

Real simple: resign your privacy. We can’t hide so live out loud, live in authenticity and celebrate the social graph.

Katheline Jean-Pierre

http://kathelinejeanpierre.com/

La vie privée devant un concept presque de philosophie, car avec l’explosion et la prolifération des réseaux sociaux dont le but premier est « de rester en contact » avec des gens, lorsque mal géré, devient une intrusion pure et simple de la vie publique « privée ». Car selon moi, une personnalité publique peut gérer un certain niveau de « vie privée » dans le sens du monsieur et madame tout le monde, mais avec un niveau possible de jardin secret.

Il faut désormais faire une veille active de sa réputation sur le Web et tenter, tant bien que mal, sans s’épuiser, gérer tout ce blabla qui se fait sur son soi, soit toute l’activité de relations publiques.

Claude Malaison
emergenceweb.com/blog

La vie privée sera de moins en moins privée. Avec les sites de mise en relation sociale et des profils. Avec les blogues, les wikis et autres plates-formes, nous sommes en train de recréer les communautés humaines. Fin de l’individualisme! Retour du communisme capitaliste sur fond d’univers virtuels et de carnets de vie hébergés par Google dans des méga-entrepôts de données. La matrice? Big Brother? Tout dépend de nous!

Julie Jutras

juliej(a)videotron.ca

Étant nouvelle dans le monde du blog, facebook, je crois que nous n’avons plus vraiment de vie privée. Je crois que nous sommes des personnes bien nous n’avons pas vraiment à avoir peur. Par contre, en même temps que j’écris ces lignes je me dis qu’une personne qui veut te faire du mal elle a un gros pouvoir. Un pouvoir qui peut faire peur. Mais Michel Leblanc m’a convaincu jusqu’à présent de ne pas avoir peur. Et je dirais que jusqu’à maintenant je retire plus davantage à me dévoiler (à sortir de l’ombre). Ça reste à voir… l’avenir nous le dira…

Kim Vallée
blog.kimvallee.com

C’est certain que si l’on est actif sur facebook dans les blogs et autres réseaux sociaux, notre vie privée devient de moins en moins privée. Mais on accepte ce fait parce que l’on y trouve nos avantages au niveau des liens que l’on tisse avec les autres. Les humains vivent en société. On vit une évolution des communications et la notion de vie privée va évoluer au cours des prochaines années.

Vincent Barberger
multiple-media.com

Version cynique et désabusée : il n’y a aucune vie privée possible face à des gens déterminés à tout connaître et dotés de moyens technologiques déployés plus sophistiqués, légaux ou non. On en est conscient et on fait preuve de prudence. Version un peu plus positive : il y a tout à fait moyen de préserver sa vie privée pour autant que l’on ne laisse pas la porte ouverte à n’importe qui. On est responsable de l’information que l’on donne ou rend disponible…

Non identifié

Tout dépend des utilisateurs. Est-ce que le pourcentage des utilisateurs de réseaux sociaux correspond vraiment à une masse critique permettant de déclarer que la vie privée disparaîtra? Je ne crois pas, du moins pour l’instant.

Laurent Maisonnave
ca.intruders.com

Me, I & myself!
Le futur de l’internet sera à mon image, à notre image. Il s’ouvrira pour nous présenter nos infos, notre météo, nos amis… il deviendra ce que je veux, donnera le résultat de mes recherches avant même d’arriver sur Google. Cet internet organisera ma vie et celle de mes enfants. Je ne pourrais me passer de lui… un peu comme aujourd'hui, mais en pire!

Josh Nursing
www.yashlabs.com/wp

C’est un tiraillement
D’un côté, pour les communicateurs, il y a le besoin de s’exposer, se rendre visible pour converseravec l’autre au-delà des frontières réelles.

De l’autre côté, on se rend vulnérables aux mêmes travers de la société non virtuelle, c'est-à-dire, des gens peu scrupuleux qui pourraient utiliser les informations accessibles en ligne à mauvais escient.
Que faire? C’est un environnement embryonnaire… Toue est à faire, à revoir. Alors, il faut maximiser les opportunités, mais en étant prudent : gardons le privé en privé et partageons ce que l’on peut pour faire de nouvelles rencontres, de nouvelles conversations avec des gens du même esprit et des autres coins du monde afin de construire de nouveaux projets.

Jérôme Paradis
blog.jeromeparadis.com

« La vie privée est un mythe »

Qu’on le veuille ou non, notre vie privée n’a jamais été privée, du moins depuis les 20-30 dernières années. Nous sommes déjà dans de multiples bases de données. La question est de savoir comment ces données peuvent être utilisées. Un des gros problèmes est le vol d’identité. Si nos informations sur notre vie sont trop publiques sur le web, ça peut devenir dangereux. Par contre, l’accès par des entreprises ou des services à nos données privées peut amener, comme on l’a vu avec Facebook, une valeur ajoutée. Pour l’avenir, le défi, c’est l’équilibre entre ce qui est public et ce qui est accessible des services et qui devrait demeurer non public.

Votre serviteur

La perception de ce qui est public ou privé varie grandement en fonction de l’âge. C’était l’argument principal de don Tapscot lors d’une conférence récente. Il expliquait que la « génération net » met sa vie en ligne d’une manière qui est jugée impudique par les générations plus âgées. Cette frontière publique/privée est donc amenée à se délacer dans les années à venir. Si on prend l’exemple de fascebook vs LinkedIn, des gens d’affaires me disent qu’ils n’aiment pas mêler leur vie personnelle à leur vie professionnelle. Pour ma part, j’aime savoir que tel contact d’affaires est un fervent amateur de pêche, de Bob Dylan, qu’il se déguise en chauve-souris à l’Haloween et qu’il supporte équiterre par exemple. Ça fera des contacts humains plus vrais et chaleureux lorsque je le verrais dans la vie réelle et quant à moi ce sont des infos plus pertinentes que de ne savoir que son CV. Il y aura cependant toujours des limites aux informations privées que l’on se devra de partager. C’est juste que cette limite ne sera plus la même…

Yulbiz spécial Debbie Weil

La célèbre blogueuse d’affaires américaine et auteure du livre The corporate blogging book, Debbie Weil, sera à Montréal cette semaine dans le cadre du Webcom. Ceux qui aimeraient la rencontrer pourront se joindre à nous durant un Yulbiz édition spéciale, qui se tiendra au Café Méliès, mardi le 13 novembre, à partir de 18 :00hr. Yulbiz est une rencontre informelle de gens d’affaires s’intéressants aux blogues et aux blogueurs s’intéressants aux affaires. C’est gratuit, mais vous payez vos consommations et votre repas.

Yulbiz, réponses à la question du mois

La question du mois d’octobre est une gracieuseté de Martin Ouellette de Provokat. Elle est d’autant plus prophétique qu’elle répond à la nouvelle de la mise sur place du nouveau service publicitaire de Branchez-Vous!, une semaine avant ladite annonce…

Les bannières dans les blogues d’affaires : Cool ou pas?

Yannick Manuri
www.espresso-interactif.com

Cool, bien entendu si c’est payant! Bien entendu, tant et aussi longtemps que cette publicité n’influence pas l’éditorial. Les revenus publicitaires peuvent devenir une motivation à écrire et à garder en vie un blogue et ainsi démentir les stats qui disent que la majorité des blogues ferment après moins de 3 mois ou tout simplement par manque de temps.

Gabriel Goldenberg
seoroi.com

Très d’accord avec Yannick! Je lisais une revue sur un site de jeux vidéo et la revue donnait un 7.8 à un jeu. Je l’ai loué et il était d’une pourriture et nullité crasse. Comme par hasard, ils avaient beaucoup de pub pour ce jeu sur leur site.

Robert Crecco
r.crecco(à)videotron.ca

It helps a blogger if there is advertising. A blogger can get revenue for his blogs. This ideas blogging is like an art. It’s a creation of ones thoughts.

Mitch Joel
www.twistimage.com/blog

Banners? Bleh! I’m more interested in the blog content driving action than banners clutting the content. Granted, if it pulls in the $ and they work… go for it.

Geoffroi Garon
http://blogue.biotope.ca

Oui s’il y a une entente qui satisfait les 2 parties, avec soit une liberté éditoriale ou des lignes directrices. Chaque blogueur doit faire un choix selon ses intérêts professionnels et pécuniés.

Jacques Warren

non, pas de bannières

Pascal Veilleux
www.nsisolution.com

Pas certain. Il ne faut pas que ça bloque la liberté d’expression. Je ne crois pas que la plupart des blogueurs d’affaires veulent vivre de leur blogue.

JP Wauthier
centpapiers.com
jpwauthier.com

Je pense qu’il faut demeurer réaliste. Il faut générer des revenus et restant libre de pouvoir s’exprimer. Le milieu est certainement possible et cela vaut le risque.

Julien Niquet
Colektivo.com

Cool si ça aide vraiment les entreprises… Pour les lecteurs c’est autre chose.

Marc Snyder
emm-ess.blogspot.com

Cool pour le blogueur. Pas pour le lecteur.

Olivier Niquet
blog.iweb8.com

La question devrait être « utile ou pas » parce que si l’objectif est de faire de l’argent, ça risque d’être utile. Si c’est de faire des liens, c’est une autre histoire…

Sébastien Provencher
www.praized.com/blog

Ultimement, un blogue est un média. Il s’agit donc d’une décision d’affaires pour le blogueur.

Martin Lessard
zeroseconde.com

On ne va pas faire le procès de la publicité! Sinon je refais le monde!

Muriel Ide
www.bloguemarketinginteractif.ca
sitewebhec.wordpress.com
murielide.wordpress.com/

Et pourquoi pas? Si c’est une question d’éthique, c’est une question de choix. Si c’est une question de $, c’est aussi une question de choix. Pour le reste, c’est le lecteur/internaute qui décidera!

Guillaume Brunet
www.bloguemarketinginteractif.com
www.guillaumebrunet.com

Bien entendu surtout avec la régie des blogueurs d’affaires de Transcontinental, ma j’ai peut-être un biais.

Pierre Bellerose
ancienetmoderne.blogspot.com/

Cool, si c’est bien fait sur un fond stratégique. La longue traîne doit bien se concrétiser quelques parts…

Martin Ouellette
blog.provokat.ca

Oui, seulement si elles sont faites par une agence smart et sexy.

Patrice Tanguay
I.never.nu

Un mal nécessaire

Éric Baillargeon
intercommunication.blogspot.com

Avec modération cella passe mieux, surtout avec le prochain update de Google que fera surface bientôt

Philippe Martin
www.nayezpaspeur.ca/blog

Le blogue est un média. Ceux qui le pratiquent travaillent fort et essayent régulièrement de publier un contenu pertinent différent des médias traditionnels. Les revenus publicitaires mêmes s’ils ne sont pas énormes apportent quand même une motivation et une reconnaissance appréciable.

Laurent
ca.intruder.tv

Les bannières sur les blogues d’affaires ne me choquent pas en général. Il faut évidemment qu’elles soient en rapport avec la ligne éditoriale du site et qu’elles ne soient pas trop intrusives. Personnellement, je ne pense pas mettre des bannières sur mon blogue d’entreprises, car je ne mise pas sur ces revenus pour gagner ma vie. Par contre, je n’hésiterais pas à afficher fièrement mes partenaires d’affaires sur mon blogue.

Kim Auclair
www.kimauclair.ca

Les bannières permettent de récompenser ces blogueurs d’affaires qui prennent le temps pour nous faire découvrir les passions, opinions… etc. Ce qui peut déranger c’est qu’elles soient à caractère sexuel. Ça ne donne pas une image professionnelle.

Claude Malaison
www.emergenceweb.com

Question amplement débattue et réglée lors de l’intégration de l’offre de Transcon sur nos blogues. Cool dans la mesure où les bannières sont complémentaires au sujet traité et que le blogueur conserve son autonomie éditoriale.

Benoît Descary
Descary.ca

Oui bannières si elles ne sont pas trop intrusive. Elles permettent bien évidemment aux blogueurs de faire une partie des coûts d’opération de son blogue et surtout du temps que celui-ci passe devant son écran à rédiger ses billets :)

Inconnu

Ces bannières ne dérangent pas mon expérience de navigation

Nicolas Cossette
www.montrealsocialmedia.com

Jaime rarement la bannière. Je vois difficilement l’intérêt de la bannière du point de vue lecteur,

Curtis Laurie
claurie(à)codevibes.com

Great event. Hope to attend many more

Pierre-Antoine Fradet
www.atedra.com

Je suis un fan de la publicité contextuelle, autant dans la forme que dans le contenu. Je pense donc que bien qu’une publicité imagée puisse avoir un impact visuel et attirer l’œil. Je crois que la publicité de format texte pourrait obtenir un plus grand impact, compte tenu de la crédibilité qu’une pub texte peut obtenir en fondant ses couleurs. Mais bon, faudra voir les nouvelles offres.

M-C Turgeon
www.mcturgeon.com/blog

Dans les blogues d’affaires oui, si et bien si c’est du S.A.M. (socially acceptable marketing) Qu’est-ce que le S.A.M.? Lisez mon blogue pour le savoir!

Christian Aubry
ca.intruders.tv

Il y a dix ans on posait la même question pour les sites web 1.0. Certains « puristes » étaient scandalisés de voir de la pub sur la Toile du Québec. Aujourd’hui, qui se pose encore la question?

Jérome Paradis
blog.jeromeparadis.com

C’est cool! Faut bien gagner sa vie. L’information demeure gratuite. Tant que l’information reste disponible gratuitement, c’est cool.

Mathieu Bélanger
www.k3blogue.com

Je ne peux dire que du bien puisqu’on a créé cette bannière. Conflit d’intérêts…

Kim Vallée
blog.kimvallee.com

J’ai ajouté des annonces sur mon blogue et cela n’a pas affecté négativement mes visites. Cela paie (façon de dire) mon travail dans mon blogue.

Votre de moins en moins humble serviteur

Oui c’est cool si c’est de la pub + plus d’image que de produit et si c’est dans des formats qui respectent le contexte blogue. Je vois ça un peu comme la pub pour le réseau PBS. Pas de 30 secondes qui n’en finissent plus à chaque 12 minutes, mais des commanditaires au début et à la fin des émissions. Pour les blogues ce devrait être la même chose. Des dimensions respectables pour les lecteurs, pas de pop-up, pop-under ou de pubs qui bougent et que l’on ne peut arrêter. Pas de gros machins qui donnent l’envie de vomir. Juste des petites pubs, proprettes, de bon goût et avec des annonceurs qui comprennent le lectorat assidu des blogues et qui sont prêts à s’adapter à eux avec classe et retenue. Je crois que ce type de pub paiera d’autant plus…

Yulbiz-Montréal le 30 octobre prochain et réponses à la question du mois

Petit rappel pour vous aviser que le prochain Yulbiz aura lieu le 30 octobre prochain au Café Méliès sur St-Laurent. Yulbiz est un événement pour les gens d’affaires qui s’intéressent aux blogues et pour les blogueurs qui s’intéressent aux affaires. C’est gratuit et on a généralement beaucoup de plaisirs.

 

À propos de Yulbiz

 

Pour les habitués de Yulbiz, vous serez heureux d’apprendre qu’une deuxième ville de Pologne, s’ajoute à Yulbiz. Il s’agit de la ville de Wroclaw et leur Yulbiz-Wroclaw inaugural sera le 7 novembre prochain. Les discussions entre Philippe et un organisateur de Yulbiz espagnol vont bon train et nous pourrons annoncer un Yulbiz-Barcelona prochainement.

 

Réponses à la question du mois de septembre (proposer par Harry Wakefield)

 

Est-ce que les blogues sont encore la place pour lancer des « primeurs »?

 

Geoffroi Garon

blogue.biotope.ca

Je crois que oui parce que c’est un canal très vivant et il continu à représenter une personne, autant au niveau personnel que professionnel.

Harry Wakefield
Praized.com
Mocoloco.com
It depends on the news and the objective. Generally speaking though, an influential blogger can have more impact than a single traditional media in the “web space”.
 

Christian Guy
blog.cguy.org
Oui à cause de l’instantanéité, mais aussi en raison de la vitesse de diffusion de la nouvelle au seing du réseau de blogs.

 

 

Sébastien Provencher

Praized.com/blog

Tout à fait. Mais ça dépend du sujet et de la portée des blogueurs. Les médias traditionnels ont encore leur place toutefois.

 

Benoît Marcoux

 

Oui, C’est l’outil par excellence pour les citoyens-journalistes.

 

Éric Baillargeon

Intercommunication

La Place? Plutôt une des places selon l’information à publier.

 

Pierre Bellerose

Ancien et moderne

Non, maintenant c’est Facebook!!

 

Jérome Paradis

Je crois que oui. Surtout sur un blogue qui a beaucoup de trafic.

 

Louise Desjardins

Sans doute pour faire des tests de marché auprès de certaines clientèles cibles qui fréquentent les blogues. S’ils s’amusent à faire du marketing viral par la suite c’est encore mieux!

 

Alain K3

k3blogue.com

Oui, se et seulement si le blogue en question est hyperconnecté ou connecté à des hyperconnectés… sinon faites des toiles avec vos primeurs.

 

Martin Lessard

zeroseconde.blogspot.com

Les primeurs qui ne demandent pas de validation ou d’autorisation trouvent dans les blogues le canal le plus efficace pour se répandre rapidement!

 

Philippe Martin

Nayezpaspeur

Je pense que oui, car les blogs sont organisés en réseau et il y a des informations qui circulent entre les blogues. Il arrive souvent que des blogues communiquent entre eux avant de publier une nouvelle.

 

Muriel Ide

blogueAMM

Oui, pour autant qu’on s’entende sur ce qu’est une primeur,,,

 

Katheline Jean-Pierre

Oui si un blogueur a l’exclusivité absolue d’une nouvelle, c’est possible de lancer une primeur. Si le blog a une longueur d’avance, soit quelques heures avant que le communiqué soit lancé, oui c’est possible. Par exemple, sans vouloir nommer personne, j’ai parfois donné la primeur à quelques blogueurs pour des lancements de produits québécois. Sur ce, venez au Zaperomontréal! 

Alexandre De Haan

www.6h17.be

Waw! Oui! Primeur : je travaille chez Emakina.com à partir de lundi prochain. Oui, nous déménageons en Belgique.

(…)

They are only one of the existing mediums. There is no holy grail in this. As in the social media, you have to go with the flow. Facebook is a great candidate right now. Will it be the flavour of the month? It si my impression that it is not. 

Guillaume Brunet

Guillaume Brunet.com

bloguemarketinginteractif.com

Le meilleur cadeau qu’on peut faire à un blogue c’est de lui donner une primeur. Il faut savoir que les blogues vous le rendrons au centuple. J’ai récemment lancé une primeur auprès des blogueurs et la visibilité médiatique a largement dépassé celle des autres médias.

Merci aux blogueurs et longue vie à la régie des blogues d’affaires.

Yannick Manuri

www.firstsight.ca/blog 

Certainement, Mais une primeur sans controverse est ennuyante.

D'ailleurs, je t’annonce une primeur, le lancement de ma propre agence de service conseil en publicité internet.

Espresso Interactif inc.

 

Michel Leblanc

De faire une primeur aux blogueurs n’antagonisera pas les médias traditionnels et fera un grand bout de chemin sur la toile. Alors, pourquoi s’en priver?

 

DÉSOLÉ DU RETARD DE MISE EN LIGNE

Yulbiz-Montréal, mardi prochain le 25 septembre

Oyez, oyez, (j’essaie de faire différent), mardi prochain le 25 septembre, se tiendra le Yulbiz-Montréal du mois de septembre. Gens d’affaires intéressés aux blogues et blogueurs intéressés aux affaires, vous êtes cordialement invités au Café Méliès, pour notre rencontre mensuelle sans chichi, mais avec beaucoup de discussions et de gens passionnants. C’est gratuit, vous ne payez que votre consommation. Ça débute vers les 18 :00hr et se termine lorsque ça vous le dit.

 

Notez aussi qu’il y aura un Yulbiz-Québec, le jeudi 27 et l’info est chez Steph Guérin.

Est-ce la fin des blogues? La question du mois de Yulbiz-Paris

Chez le copain Fred Cavazza, Est-ce la fin des blogues?

Hum, ça me rappelle un récent débat sur la mort du blogue!

Montreal.tv parle de Yulbiz et du livre Pourquoi bloguer

Merci à la bande de Montreal.tv pour l’excellent topo vidéo qu’ils ont fait à propos du dernier Yulbiz et de la sortie de Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires). C’est grandement apprécié, vivant, ça donne bien l’image dynamique de l’événement et c’était difficile de trouver ses mots lorsqu’on était interviewé par la très charmante Priscilla April. Merci à toute l’équipe d’Irois Léger pour ce moment de pur délice…