- Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière, auteure. 18 ans d'expérience - https://www.michelleblanc.com -

À propos de la fréquence de publication des blogues

Pin It [1]

Lors du billet sur les politiques éditoriales des blogues d’affaires [2], dans la section commentaire, Martin Ouelette [3], m’encourage à lire le billet Why blog post frequency does not matter anymore [4]. Voici mes impressions sur ce texte.

Tout d’abord, je n’achète pas les arguments de l’auteur Erik Kintz sur l’encombrement (clutter) généré par le flux de plus en plus impressionnant de blogues. L’infobésité propre à la surconsommation de l’information n’est certes pas un phénomène nouveau. De plus, je soupçonne qu’un déplacement de lectorat se fait sur les blogues par rapport à d’autres médias. Lorsque vous avez trouvé une source d’information que vous jugez fiable, vous trouverez certainement le temps de lire ce qui vous convient. De plus, l’argument qu’une fréquence trop régulière nuit à la loyauté des lecteurs est carrément bidon. C’est un peu comme si quelqu’un disait, réduisez le nombre de cahier et de pages du journal La Presse, parce que les lecteurs n’ont pas le temps de tout lire et que votre journal est finalement trop gros. Voyons donc! Je ne lis pas tout de La Presse mais je suis content de son format et de l’épaisseur, mais surtout, de son contenu. Voilà donc l’essentiel de mon point. Si un blogueur peut mettre le doigt sur des contenus pertinents, cette pertinence sera elle-même l’élément qui devrait déterminer la fréquence. Cela étant dit, l’objectif d’affaire qui sous-tend l’activité blogue, devrait aussi être un élément essentiel à la réflexion. Il n’est certes pas indispensable de bloguer à chaque jour. À chaque semaine serait à mon avis le minimum que vous devriez considérer. Si vous n’avez rien à dire au moins une fois par semaine, vous n’avez peut-être finalement pas besoin de blogue!

Cependant, des contraintes de temps, d’énergies et autres, peuvent certainement influer aussi sur cette fréquence. De plus, pour ce qui est de mon blogue, je fais des billets à différents moments de la journée et avec une fréquence irrégulière. Cependant, je suis très conscient que l’actif le plus important de mon blogue est certes les archives et la pertinence de ceux-ci. De plus, pour avoir des archives, il faut écrire. À quelle fréquence? La pertinence et l’objectif d’affaire qui vous incite à bloguer, devraient vous le dicter.