- Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière, auteure. 18 ans d'expérience - https://www.michelleblanc.com -

Mon refroidissement Second Life

Pin It [1]

Hier j’ai écris une petite phrase qui fait déjà jaser [2] :
« SL n’est qu’un jeu »

Dans les commentaires ici, de Mario [3] :
Michel… Je ne veux pas gratter le bobo, mais quand tu affirmes que «SL n’est qu’un jeu», tu réalises que pour nous, humbles lecteurs de ton blogue, tu annonces un changement de cap assez «180 degré» par rapport à l’enthousiasme auquel tu nous as habitués vis-à-vis de cet environnement… Es-tu en train de nous dire que tes expériences sont terminées et que tu es passé à autre chose? [4]

En effet, c'est un changement à 180 degrés. Je ne passe pas à autre chose et je suis toujours aussi enthousiaste aux expérimentations de SL. Je suis cependant moins convaincu que SL soit la plate-forme Web 3D de demain. C'est celle d'aujourd'hui, mais j’attends la prochaine vague ou les nouveaux environnements qui émergeront. SL a toujours eu beaucoup d’enjeux de développements et j’attendais le moment ou ils ouvriraient le code source côté serveur, tel qu’ils l’avaient promis il y a un an. Cela ne s’est pas encore fait et des « bugs » reliés à la distribution des données sont toujours présents, après tout ce temps. Ça n’augure plus très bien. Si on met ça en comparaison avec Facebook qui a  su rapidement tirer parti de l’apport de code extérieur, disons que SL est en retard. Cependant, SL est toujours d’à-propos pour les expériences fabuleuses qui y sont faits. J’apprends par exemple que l’Université Laval [5] (l’une de mes deux alma mater, mais que fait l’Université de Montréal/HEC Montréal?) a maintenant un campus virtuel dans Second Life et je trouve ça fabuleux. Hier soir, j’étais interviewé par Tod Maffin [6], pour la CBC, lors du "geek diner" de Mitch [7], à propos de Second Life. Nous discutions de l’apport de SL à des fins de ressources humaines. L’une des grandes avancées de cet univers (oui, oui, oui SL est aussi un univers). Tout cela pour dire que le poids des mots révèle quelquefois l’évolution de notre pensée et que celle-ci est désormais moins obnubilée par cet extraordinaire jeu qu’est Second Life.