- Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière, auteure. 15 ans d'expérience - https://www.michelleblanc.com -

Communiqués de presse optimisés

Pin It [1]

L’utilisation de tactique de relations publiques en ligne vise généralement plusieurs objectifs d’affaires qui peuvent être :

Le processus de relations publiques en ligne devrait, pour obtenir un impact stratégique optimal, suivre certaines étapes :

  1. Définir les objectifs communicationnels et les objectifs d’affaires
    1. Est-ce strictement une activité de relations publiques classiques qui utilise le canal Web comme complément ou est-ce plutôt une activité visant à atteindre un objectif stratégique de positionnement Web ou les deux? La réponse à ces questions pourrait dicter le type de contenu, d’effort de recherche sur les mots-clés et le type et le nombre de services de mise en ligne de communiqués de presse Web utilisés.
  2. Choisir ses mots clés
    1. Il a toujours été important de choisir les mots que l’on utilise pour la rédaction d’un communiqué de presse traditionnel. Cependant, dans un contexte Web, le choix des mots utilisés revêt une importance qui tient plus de la mathématique que de la sémantique que de l’effet de plume. Il est crucial de choisir des mots de tous les jours que les internautes utiliseront eux-mêmes lors de leurs requêtes dans les engins de recherche. À titre d’exemple, un manufacturier automobile qui veut communiquer des informations à propos de ses produits serait mieux d’utiliser le terme « voiture » que celui « d’automobile ». Le terme voiture est en effet 10 fois plus utilisé dans les requêtes des internautes que ne peut l’être celui d’automobile. D’où l’importance de vérifier, avant la publication finale, l’incidence des recherches des internautes sur les synonymes des mots que l’on veut utiliser. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les outils de Google Adwords qui offrent une idée du nombre de requêtes. Il existe aussi une panoplie d’autres outils offrant des données numériques associées au nombre de requêtes des internautes. Il est cependant capital de savoir au préalable d’où ils tirent leurs chiffres et de s’assurer d’une certaine corrélation entre notre public cible et les quantifications des requêtes textuelles qui sont fournies.
  3. Travailler son titre et son texte (de mon billet Google Ces titres ennuyeux sont écrits pour eux [2])
    1. (…) dans le New York Times, l’article “This Boring Headline Is Written for Google [3]“ , décrit bien la réalité à laquelle les médias font face s’ils veulent être référencés dans les résultats des engins de recherche. Ils doivent écrire des titres pour les moteurs de recherche et pas seulement en fonction des lecteurs ou du rédacteur en chef. (…) So news organizations large and small have begun experimenting with tweaking their Web sites for better search engine results. But software bots are not your ordinary readers: They are blazingly fast yet numbingly literal-minded. There are no algorithms for wit, irony, humor or stylish writing. The software is a logical, sequential, left-brain reader, while humans are often right brain. Ils doivent désormais changer un titre tel que “Unsafe sex: Has Jacob Zuma’s rape trial hit South Africa’s war on AIDS?” pour “Zuma testimony sparks HIV fear.“. Ainsi donc, le New York Times ou la BBC auront deux différents titres pour le même sujet, dans sa version imprimée et dans sa version Web.   Cette nouvelle pratique aura-t-elle une influence majeure sur le journalisme tel qu’on le connaît ? L’auteur de l’article rappelle que la structure de la pyramide inversée (où les éléments clés d’un sujet sont d’abord déclinés dans l’article) vient elle-même de l’invention du télégraphe qui devait aller à l’essentiel. Il devrait donc en être de même pour le Web.
  4. Rédiger les communiqués de presse
    1. Faire deux communiqués distincts. En faire un pour les médias traditionnels et un pour les engins de recherche. Celui pour les engins de recherche doit contenir un « call to action » afin de favoriser la mesure internet de l’activité de relations publiques. Celui qui sera rédigé pour les médias traditionnels devrait aussi être  diffusé sur le site Web de l’entreprise sous format HTML. Il servira d’hyperlien à offrir aux blogueurs qui peuvent être la troisième catégorie de médias que l’on cherchera à joindre.
  5. Envoyer son communiqué de presse aux agences de PR Web
    1. Il existe de nombreuses agences de dissémination de communiqués de presse pour le Web. L’avantage de faire parvenir les communiqués à plusieurs d’entre elles est qu’elles ont toutes des adresses IP différentes. Ainsi, si dans un de vos communiqués vous avez 5 hyperliens menant vers l’une de vos propriétés Web et que votre communiqué est diffusé par 5 agences, vous venez de créer 25 hyperliens externes pour votre site. Voici une liste partielle de certaines de ces agences de diffusion.
    2. http://www.free-press-release.com [4]
    3. http://www.articleselect.com/index.php [5]
    4. http://www.seenation.com/loginindex.php [6]
    5. https://console.prweb.com/prweb/login.php [7]
    6. https://prndirect.prnewswire.com/ [8]
    7. http://www.prnewswire.com/ [9]
    8. http://www.businesswire.com/ [10]
    9. http://www.pr.com/promote-your-business [11]
  6. Mesurer l’efficacité les actions posées
    1. Tout comme pour les relations publiques traditionnelles, il est possible de mesurer le « Buzz » qui se propage en ligne, faisant suite à un effort de communication. On peut aussi mesurer le nombre d’hyperliens externes qui aboutissent vers la page des RP, on peut mesurer le nombre de clics (s’il y a un « call to action ») et le nombre de mentions dans les médias traditionnels, de la campagne en ligne.

Les relations publiques aux blogueurs
http://www.executivesummary.com/archives/2006/04/how_not_to_dist.php [12]

Afin d’être réellement efficace dans vos communications aux blogueurs, vous devriez écrire un courriel personnalisé à chacun d’eux. Au préalable, prenez le temps de lire leurs billets précédents pour trouver l’angle communicationnel que vous leur présenterez. N’incluez pas votre communiqué à ce courriel, mais indiquez l’hyperlien ou le blogueur pourra le trouver.