- Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière, auteure. 18 ans d'expérience - https://www.michelleblanc.com -

Toutes les entreprises doivent-elles être sur les médias sociaux?

Pin It [1]

Hier soir je donnais de mon temps dans un cours du pote Claude Malaison [2] à L’université de Montréal, pour une session de questions/réponses avec ses étudiants. L’une des étudiantes me demanda si toutes les entreprises se devaient d’être sur les médias sociaux? Je lui répondis que ce n’était pas facile de répondre à cette question puisqu’il fallait d’abord déterminer les besoins et objectifs d’une présence sociomédiatique d’entreprise. (Petit aparté ici pour remercier la traductrice Marie Saumure qui a inventé ce joli néologisme sociomédiatique.) Puis je lui fis une boutade en disant que je n’avais absolument rien contre les ermites qui vivent dans le bois sans téléphone ou électricité.

Par la suite, j’ai repris aussi mon analogie du téléphone. Est-ce que les entreprises ont besoin du téléphone et qui dans l’entreprise devrait avoir un téléphone? C’est certainement simpliste comme analogie, quoique de plus en plus d’observateurs notent que justement les médias sociaux deviennent « le nouveau téléphone » du XXIe siècle. D’ailleurs deux articles lus ce matin confirment justement cette observation.

Dans un article de Forbes What Would Happen If America Got Free, ‘Nationwide’ WiFi? Google Wins, Carriers Lose [3], on peut lire :

Now for the advocates. Google and Microsoft are both part of the Wireless Innovation Alliance, a support group for the FCC’s initiative which also includes Dell and the New America Foundation. Google stands to benefit significantly if more people start using its services to browse the web over sprawling, free WiFi networks, or make phone and video calls calls via free services Google Voice or Google Hangouts.

Google has said publicly that mass, free WiFi would spark an explosion in innovation. Of course it would also lead to a bigger financial opportunity for selling ads, both through search or in other innovative ways. Just imagine what faster, nationwide WiFi could mean for live broadcasts online, via Google Hangouts, which could include nationwide ads that are “televised” over that the Internet to tablets and smartphones.

Je vous rappelle ici que Google Hangouts est l’une des applications de Google +, le récent média social de Google. Je vous rappelle aussi qu’en plus de pousser la FCC Américaine pour un WiFi national gratuit. Google a aussi mis sur pied le fameux Google Fiber [4] qui lui aussi vient jouer dans les platebandes des fournisseurs internet et augmentera encore sensiblement la portée et l’utilisation des médias sociaux.

Le deuxième article dont je prends connaissance ce matin est justement Does Your Startup Need A Social Media Expert? Five Questions To Find Out [5]. L’auteur reprend l’analogie téléphonique ainsi :

Little over 125 years ago small business owners around the world were debating the merits of a new technology that was heralded as a revolutionary tool that would change the business world forever. With this new tool marketing, customer service—and most importantly, sales—would occur at lightning speed. As such, entrepreneurs were scrambling to get their hands on this miraculous service called the telephone.

These days the desktop telephone has passed beyond common and is now the grandfather of corporate communication in most businesses—at least those that have finally given up on the fax machine. But in companies large and small “social media” has taken the place of the telephone (and more recently, the Internet) as the revolutionary business tool du jour—it’s even been called the “new telephone [6]”–and experts believe it’s here to stay.

En conclusion

Toutes les entreprises ont certainement de potentiels bénéfices à utiliser les médias sociaux. Mais ces bénéfices seront tributaires d’abord d’objectifs d’affaires et des besoins spécifiques de chacun. Je donnerai deux exemples tirés de mes billets. Tout d’abord de Pourquoi Twitter est supérieur à Facebook dans une optique de marketing et relations publiques? [7]

À ce propos, j’ai un nouveau client qui est guide de chasse à l’ours noir. Une requête « bear hunt » dans Twitter (ou l’un des très nombreux outils de recherches externes à twitter) fait apparaître rapidement des centaines de clients potentiels et d’interlocuteurs (et de détracteurs) vivement intéressés par le sujet.

Puis dans À propos des médias sociaux et des petits [8] :

À la suite de mes rencontres avec Michelle Blanc, consultante en réseaux sociaux, j’ai choisi la formule Blog comme principale présence web de Piano Technique Montréal. Vous pouvez y lire des articles, vous y trouvez des photos, des extraits vidéos, des extraits sonores, et vous pouvez intervenir en commentant les articles ou en posant des questions. Ce que que vous y apprenez fait de vous un client plus avisé, et l’intérêt que vous y portez contribue au fait que le positionnement de l’entreprise soit excellent dans les résultats de recherche.
Je partage volontiers mon enthousiasme pour les réseaux sociaux, vecteur important de la prospérité de mon entreprise et de mes relations sociales. C’est donc grâce à mon blog que plusieurs de mes clients me trouvent. Grâce aux réseaux sociaux, je suis activement en lien avec des amis, des collègues, des fournisseurs, des inspirateurs, comme jamais auparavant, et j’aime ça ! La culture de générosité et de transparence qui y règne me plaît