BrandYourself intéressant, mais pas de miracles en vue

Je viens de terminer une visite et la mise à jour d’un profil BrandYourself. L’idée derrière ce site est de permettre à un individu qui ne connaît rien du référencement, de mettre en avant des sites parlant positivement de lui dans les résultats de Google, afin de faire reculer dans l’index, les résultats qui sont négatifs ou qui sont plutôt ceux de l’un de nos homonymes.

Le gros avantage de cet outil est de faire prendre conscience à l’usager de l’importance d’être présent sur plusieurs sites de médias sociaux, comme moyen de favoriser un meilleur positionnement de son nom dans les résultats de Google. BrandYourself.com permet aussi à l’usager de comprendre certaines des règles de base d’un bon référencement personnel.

Malheureusement, comme l’indique BrandYourself lui-même, il n’y a pas de garanties. La raison en est simple, il est impossible pour BrandYourself de garantir les résultats de Google (comme ne peut le garantir non plus un spécialiste du référencement) parce qu’il y a trop de facteurs à prendre en considération, dont la popularité et le nombre de gens qui ont le même non que vous, mais aussi parce qu’aucune technologie ne peut prétendre influer directement sur Google. D’ailleurs, si vous avez la malchance de vous nommer Michel Tremblay (par exemple, le nom du célèbre écrivain québécois qui est de surcroit le mix du prénom et du nom le plus commun au Québec), vous aurez besoin en plus de BrandYourself, d’un référencement positif qui prendra plusieurs années et hyperliens externes, avant de détrôner celui qui est reconnu sur la scène mondiale (et dans Google) comme étant LE Michel Tremblay (vous aurez d’ailleurs le même problème si vous vous appelez Michelle Blanc ou même Michel Leblanc 🙂 ).

En fait l’astuce de BrandYourself est de créer en sous-domaine (comme par exemple http://michelleblanc.brandyourself.com/)un site avec votre nom et prénom et à vous inciter à partager cette URL (contenant les hyperliens menant vers les résultats que vous souhaitez) sur les différentes plates-formes médias sociaux que vous avez déjà. C’est toujours bon d’avoir une page contenant VOS HYPERLIENS DE CHOIX, de plus à votre nom, mais comme je le dis quelquefois, ce n’est pas de la « rocket science » et ça ne fera certainement pas de miracles, à moins que vous ne soyez réellement nul en référencement et que vous ayez un nom et prénom que pratiquement personne d’autre que vous ne possédiez. Entre-temps, ma grosse compétition Google sera le vin mousseux cheap de Washington le Ste-Michelle Blanc de Blanc (notez qu’avec ce dernier hyperlien, je viens encore d’améliorer ma cause face à Google hehehe) …

Ma nouvelle compétition internet

Comme vous le savez déjà, mon avocat a déjà entamé les procédures juridiques pour modifier mon nom légal de Michel Leblanc à Michelle Blanc. Mais voilà que je viens de découvrir que j’ai de la compétition sur le Web avec « Michelle Blanc »! L’autre Michelle Blanc est un vin mousseux peu dispendieux. Le Ste-Michelle Blanc de Blanc, de la vallée Columbia à Washington. Au moins, les critiques du Wine Spectator ne sont pas trop négatives.

Wine Spectator: Distinctively spicy, this Washington bubbly is jazzy on on the palate, delivering pear, black pepper and yeast notes that persist on the creamy finish. A great value at this price and score. –  Score: 89
What’s in it: Often a blend of wines from various vintages and Washington state viticultural areas, the Domaine Ste. Michelle Blanc de Blanc  is most representative of a "house style".
Where’s it from: Columbia Valley, Washington
Alcohol: 12.2%
pH: 3.00
The Vineyards:
• Premium grape varieties grown in Washington state’s acclaimed Columbia Valley.
• Vineyards in northern latitude, key to the regional character of our fruit.
• Like France’s renowned northerly Champagne district, our grapes ripen slowly and are ideally balanced with fruit character and crisp acidity.
• Plenty of sunshine, little rainfall and a good temperature mix produce grapes with superior flavor and natural fruit acids.

Faudra que je goûte à ce vin pour savoir s’il est aussi acide que moi…