Foursquare, le futur des médias sociaux

Pin It

L’application de téléphones intelligents Foursquare est présentement la darling des applications mobiles. En fait, c’est une application qui permet de dire à nos copains, qu’on a préalablement acceptés dans notre réseau, qu’on est présentement à tel restaurant ou tel lieu commercial. L’application permet aussi de laisser des messages et de dire par exemple : essayez le café latté chez XYZ puisque c’est le meilleur en ville. Après deux mois, la personne qui a été le plus souvent à un endroit donné devient le Mayor (maire) de l’endroit. Dans des grandes villes comme New York par exemple, les commerçants ont déjà flairé la bonne affaire et ils offrent des spéciaux aux utilisateurs de Foursquare et des cadeaux particuliers aux « Mayor » de l’endroit. C’est donc une nouvelle forme de marketing de fidélité par géolocalisation. L’entreprise Foursquare vient d’ailleurs de réaliser plusieurs ententes commerciales avec des joueurs majeurs comme Conde Nast, Bravo, les guides Zagat et The New York Times.
Les usagers utilisent Foursquare et ils sont récompensés de leurs efforts par un système élaboré de badges. Mais c’est bien là sont gros avantage à court terme et son talon d’Achille à long terme. Parce que c’est bien de se vanter d’avoir tel ou tel badge, mais après plusieurs mois d’utilisation, je ne vois pas encore les avantages inhérents à une telle assiduité d’utilisation. Bien certainement il peut être pratique de savoir si nos amis aiment tels ou tels resto ou entreprise et ce qu’ils nous suggèrent d’y prendre. Il peut aussi être pertinent de savoir à quel endroit se trouvent nos copains à un certain moment donnés. Mais ces avantages sont mis en reliefs par l’aspect potentiellement dangereux de dire à quel endroit on se trouve, comme cela est démontré clairement par l’application « PleaseRobMe » qui insiste sur le fait que si on est à un endroit précis, on est peut-être pas chez soi et de ce fait, on invite les voleurs à venir nous visiter. Cependant, comme c’est mon cas, mon adresse personnelle n’est pas publicisée sur aucuns médias sociaux, ce qui réduit substantiellement le risque d’être victime de vol. Quoi qu’il en soi, les assureurs sont de plus en plus nerveux face à ce genre d’applications et risquent éventuellement de ne pas couvrir les risques de vols s’il est démontré que vous avez activement participé à la publication de vos allés et venus.
Autres problèmes de Foursquare
La géolocalisation de Foursquare est encore déficiente et il est facile de dire que nous sommes dans tel ou tel établissement sans pour autant y être et même y avoir déjà mis les pieds. Il existe aussi un problème de duplication des établissements qui fait que par exemple, un café comme Laïka, peut se retrouver plusieurs fois dans l’application avec des noms comme :
Le Laïka
Laïka
café Laïka
Le Café Laïka
Laïka resto-bar et ainsi de suite. Cette problématique va toutefois être réglée par les « superuser » qui ont désormais le pouvoir d’éliminer les duplicatas et de certifier les endroits qui sont « officiels ». La problématique pour les usagers demeure donc encore pour l’instant la question fondamentale « what’s in it for me »?

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. lp

    Et bientôt une application similaire par et sur Facebook ;)

  2. marie-annick boisvert

    Je suis d’accord avec toi.

    Toutefois je pense que ca peut etre genial au niveau de concours pour les commercants exemple: Si vous venez 3 fois dans la meme semaine nous vous offrons un certificat ou q chose du genre.

    Voir un exemple intéressant aussi ici d’une utilisation de foursquare http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/5697/Restaurant-Owner-Increases-Sales-by-110-with-Foursquare-Swarm-Badge-Party.aspx?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&
    utm_campaign=Feed%3A+HubSpot+(HubSpot)

  3. ipub

    Bon matin Michelle,

    D’un point de vue touristique j’y vois beaucoup de bénéfice dont une manière interactive de découvrir la ville avant son voyage et pendant son séjour … pour autant que le visiteur ne reste pas les yeux collés sur son téléphone.

    Du coté des entreprises, Foursquare a récemment ouvert un outil de stats qui peut devenir un vrai outil de vente en temps réel pour le commerçant. Pour le moment seule une trentaine d’entreprises en bénéficient mais Foursquare prévoit d’étendre cette fonction plus largement. (http://bits.blogs.nytimes.com/2010/03/09/foursquare-introduces-new-tools-for-businesses/)

    Bonus: as-tu vu le mash-up google FOURWHERE: http://fourwhere.com/

    take care
    Jean julien

  4. Laurent LaSalle

    Je figure sur la liste de ceux qui se sont retrouvés sur le site de Please Rob Me. En plus d’être dans la même situation que toi (mon adresse postale étant confidentielle), j’ajoute une couche de sceptisisme : ce n’est pas parce que je ne suis pas chez moi qu’il y a nécessairement personne! Please Rob Me prend pour acquis que l’on vit tous sans conjoint ni coloc. De plus, la majorité des citoyens travaillent de 9h à 17h; il est beaucoup plus judicieux pour un voleur de se fier à cette statistique que d’attendre les notices de Foursquare.

    Personnellement, l’aspect compétitif est celui qui m’interpelle le plus sur cette application. Ces applications de géolocalisation se présentent comme des jeux, et doivent être traité comme tel. Si l’on trouve un jeu plate, on n’y joue plus, tout simplement. Évidemment, il serait naïf de ma part de ne pas considérer les implications commerciales de ces «jeux»; mais je préfère de loin l’avantage d’informer mes amis de l’endroit où je me trouve, augmentant le risque de les rencontrer physiquement par un hasard «contrôlé».

    Petite note : à moins que ça ait changé dernièrement, obtenir la mairie d’un endroit «vierge» a toujours été beaucoup plus rapide que tu ne le décrit. Il ne suffit que de 2 ou 3 check-in rapprochés pour l’obtenir.

  5. Fred

    @Laurent d’accord avec toi. Je ne crois pas qu’il s’agit d’un vrai talon d’achile. Ce n’est pas parce que je suis dans un café que c’est facile de voler chez moi.

    D’autre part je vous rappelle que règle générale, plus notre vie est sur internet, moins elle est confidentielle! ;)

  6. Etienne Tremblay

    Je n’ai jamais personnellement utilisé Foursquare, par contre j’ai subit le spamming constant d’un de mes amis sur Twitter (à qui je suis abonné sur Friendfeed) qui utilisait FourSquare… Je peux voir les bienfaits pour un commerçant de motiver ses clients à utiliser FourSquare, cependant devoir subir les updates d’oû se trouve quelqu’un quand ça ne t’intéresse pas, c’est très désagréable. Après que plusieurs amis lui aient demandés d’arrêter de publier FourSquare sur Twitter, il a arrêté, cependant je suis maintenant et à jamais un fervent « hater » de FourSquare.

  7. Nadia

    L’application PleaseRobMe montre seulement qu’il faut être conscient de ce qu’on fait et ne pas tout afficher. Comme vous le dites Laurent et toi, si votre adresse n’est pas connue et publiée, faudrait que quelqu’un de votre réseau veuille vous voler… Ça me fait penser aux dangers de Facebook, les gens qu’on connait sont toujours plus dangereux que ceux qu’on ne connait presque pas :-)

  8. Émile Jalbert

    Excellent article!

    Je suis justement en train de découvrir cette plateforme et il me semble que c’est utile, mais qu’il y aurait besoin de quelques retouches sur la précision de la géolocalisation. D’ailleurs, j’essaie de comprendre comment une entreprise pourrait l’utiliser dans un but promotionnel. Selon moi en fixant une heure limite ou un moment ça serait totalement fonctionnel. Êtes-vous d’accord?

    Merci!

  9. Natalie Gauthier

    L’article du PC Advisor soulignait l’impact de PleaseRobMe chez les assureurs. L’auteur souligne la possibilité d’une hausse de la prime allant jusqu’à 10%. L’auteur explique aussi que dans le futur, certaines réclamations pourraient être refusées pour cause de négligence.

    http://www.pcadvisor.co.uk/news/index.cfm?RSS&NewsID=3213317

  10. Dany Paquin

    Excellent résumé. Étant moi même agent en assurance de dommages, c’est un sujet qui m’intéresse particulièrement. Malgré l’article de PC Advisor, je ne crois pas que nous allons assister à une hausse de la prime d’assurance suite à l’utlisation des divers réseaux sociaux…du moins pas pour l’instant.Seul l’avenir pourra nous le dire.

    Mais, il faut tout de même selon moi rester prudent dans l’utilisation d’outils comme foursquare et y aller avec du jugement.

  11. émergenceweb : blogue » Les applications «mashups» ont-elles leur place dans l’entreprise ?

    [...] ? C’est la question que je me pose à chaque fois que j’utilise ces nouvelles «darling» du Web 2.0, comme aime à les appeler Michelle Blanc. Michelle relève avec justesse leur utilité pour les [...]

  12. Lucie

    Je suis curieuse de voir comment va évoluer l’aspect « si je dis que je suis ailleurs, je dis que je ne suis pas chez moi et j’invite les voleurs ». Dans un sens, on a seulement un contrôle limité sur ces informations. Même un dinosaure qui n’utiliserait aucun média social pourrait théoriquement subir préjudice si ses amis publient des twits ou des status Facebook du genre « Mon amie X vient souper chez moi ce soir » ou « aujourd’hui je vais magasiner et manger au resto avec Y ».

  13. Vincent

    J’ai animé un plateau webtv sur les services sociaux de géolocalisation Les services web de socio-géolocalisation, feu de paille ou réel marché ? (http://techtoc.tv/event/473/collaborative-technologies/social-media–usages-pros-versus-perso/les-services-web-de-socio-geolocalisation–feu-de-paille-ou-reel-marche)

    Cela m’a permis en effet de creuser le modele de foursquare qui doit plaire aux nostalgiques de Castor junior, si non c’est bien moins utile que dismoiou et orienté sexe que Yuback donc quel intérêt si non pour le mickey addict :-)

  14. Foursquare, Big Brother is watching you | Cmic Blog

    [...] Michelle Blanc : Foursquare le futur des médias sociaux [...]

  15. Mutuelle

    Enfin une information intéressante sur la Foursquare.Merci!

  16. leechftp

    Je pense qu’il ne faut pas etre parano non plus, les réseau sociaux sont un outils ou ils faut savoir rester discret et ne pas donner ces information au premier venue.

  17. foursquare présentation by tristan - Pearltrees

    [...] L’application de téléphones intelligents Foursquare est présentement la darling des applications mobiles. En fait, c’est une application qui permet de dire à nos copains, qu’on a préalablement acceptés dans notre réseau, qu’on est présentement à tel restaurant ou tel lieu commercial. L’application permet aussi de laisser des messages et de dire par exemple : essayez le café latté chez XYZ puisque c’est le meilleur en ville. Après deux mois, la personne qui a été le plus souvent à un endroit donné devient le Mayor (maire) de l’endroit. Dans des grandes villes comme New York par exemple, les commerçants ont déjà flairé la bonne affaire et ils offrent des spéciaux aux utilisateurs de Foursquare et des cadeaux particuliers aux « Mayor » de l’endroit. C’est donc une nouvelle forme de marketing de fidélité par géolocalisation. Foursquare, le futur des médias sociaux • Michelle Blanc, M.Sc. [...]