Facebook = vous n’êtes pas chez vous!

Pin It

Hier, un client m’écrit en panique que sa page organisationnelle a été « flushé » de Facebook, sans préavis ou explication autre que ce message :

Hello,

The Page (XXXX) has had its publishing rights blocked because it violates our Pages Terms of Use. Amongst other things, Facebook restricts the publishing rights of Pages that impersonate other entities, represent generic concepts, spam users, or otherwise violate our Terms of Use. These policies are designed to ensure Facebook remains a safe, secure and trusted environment for all users. If you have any questions or concerns, you can visit the Terms applicable to Facebook Pages at http://www.facebook.com/terms_pages.php.

The Facebook Team

En discutant avec un autre client et en racontant qu’un client a eu sa page bani de Facebook (sans le nommer) mon client m’informe qu’il a eu la visite d’un représentant commercial de Facebook qui les a avisé qu’il n’était pas permis de faire un concours sur Facebook, à moins d’y acheter de la publicité. On peut comprendre cette interprétation de Facebook en lisant dans les termes de Facebook :

7. If you collect user information on your Page, Section 9 of this Statement also applies to you.

et

9. You may not establish terms beyond those set forth in this Statement to govern the posting of content by users on a Page you administer, except you may disclose they types of content you will remove from your Page and grounds for which you may ban a user from accessing the Page.

En clair, chez Facebook vous n’êtes pas chez vous. Vous êtes chez Facebook. En outre, une grosse portion de Facebook est fermée au reste du Web. Facebook est comme un nouveau Web parallèle. Donc si vous avez 5000 membres de votre page corporative et que seulement 10% lisent ce que vous y écrivez, vous ne parlez en fait qu’à 500 personnes. En comparaison avec un blogue disons, le contenu que vous y mettrez sera lui accessible à l’ensemble des internautes. C’est une méchante différence. Comprenez bien que je ne dévalorise pas la présence d’entreprise sur Facebook, bien au contraire. Je m’efforce plutôt d’indiquer que Facebook se doit d’être dans l’arsenal d’une présence média sociaux mais qu’il ne sera probablement pas le fer de lance d’une stratégie et qu’à moins que vous n’achetiez de la pub sur Facebook, que vous ayez déjà une masse critique importante d’usager (comme pour un syndicat ou un ordre professionnel ou un CEGEP par exemple), ou un brand très fort (comme Nike ou Starbuck), une page organisationnelle ne fera peut-être pas les miracles que vous vous attendez. En outre, les termes d’utilisation de Facebook peuvent et risquent de changer sans préavis. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à plusieurs animateurs radio de stations communautaires de Montréal qui ont vu leur blogue MySpace disparaître du jour au lendemain parce que MySpace venait de changer ses conditions d’utilisation.

MAJ

Je vous invite aussi à lire ou à relire mon billet: La folie des entreprises avec Facebook

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Tweets that mention Facebook = vous n’êtes pas chez vous! • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure -- Topsy.com

    […] This post was mentioned on Twitter by Michelle Blanc, Valerie L. Lusted and others. Valerie L. Lusted said: Votre business a une page Facebook ? Lisez bien. RT @MichelleBlanc Mon billet: Facebook = vous n’êtes pas chez vous! http://is.gd/dhuPp […]

  2. Francis Desharnais

    Bonjour,

    c’est très troublant. J’ai eu exactement le même problème hier. Je suis l’auteur d’une bande dessinée s’intitulant «Burquette» qui parle notamment de nos relations avec les différentes cultures. Cette b.d. a été fait dans le respect des différentes communautés et n’a jamais versé dans le jugement, l’attaque ou l’intimidation.

    Pour faire la promotion de mon tome 2, ma maison d’édition et moi avions décidé de passer majoritairement par Facebook. Depuis janvier j’anime cette page du mieux que je peux. Je n’ai pas des milliers d’adeptes, mais je rejoins très bien mon public.

    Hier donc, Facebook ne me permet plus d’accéder à la page de Burquette en me disant qu’ils l’avaient désactivée en raison de contenu violant les règles d’éthiques relativement à la nudité ou à la diffusion de messages haineux. Il va sans dire que jamais je n’ai laissé publié contenu sur cette page.

    Cela pouvait laisser une étrange impression de censure, d’influence de groupe culturels ou religieux. Mais n’ayant reçu qu’un message standard, il était impossible de savoir précisément de quoi il en retournait.

    Finalement cela s’est réglé ce matin, suite à l’envoi de quelques emails. J’ai même eu droit à des excuses en français.

    Seulement cela laisse exactement l’impression que vous décrivez. je ne suis pas chez moi et je peux me faire expulser de Facebook selon leur bon vouloir. Je trouve cela donc très risqué d’investir temps et énergie là-dedans tant que je n’ai pas les moyens d’y acheter de la pub.

    Merci pour votre billet,

    Francis Desharnais

  3. Stéphane Guérin

    « Facebook se doit d’être dans l’arsenal d’une présence média sociaux mais qu’il ne sera probablement pas le fer de lance d’une stratégie »

    Ça ne peut pas être plus clair, même si on pourrait écrire un bouquin là dessus!

  4. André Léger

    Billets très pertinent, surtout que mon collègue et moi discutions justement du sujet ce matin. Certaine personnes voit en Facebook une fin en tant que présence sur le web, spécifiquement via une page officielle : « Pourquoi avoir un site web quand je peux faire pareil avec Facebook? »

    Avoir un site web, c’est comme être propriétaire de son logement. Être sur Facebook, c’est comme être un locataire. Par contre, il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas de Régie du logement sur le web…

  5. Mathieu Bruc

    Des préoccupations qui nous interpellaient déjà fin 2009, à lire notamment dans les commentaires de cet article :
    http://www.etourisme.info/article/1015/un-concours-photo-sur-facebook

    Que dire de ceux qui utilisent des Profils pour des entreprises et autres organisations alors que ce n’est pas autorisé par Facebook. Étonnant d’ailleurs que le site de réseautage ne fasse pas plus la chasse aux « mauvais » utilisateurs. La rançon du succès ne lui laisse pas l’occasion de tout vérifier ou bien le nombre d’utilisateurs est trop important en terme de communication pour supprimer les « mauvais » élèves ?

  6. André Léger

    …except you may disclose they types of content you will remove…

    Gros typo pour une page de conditions d’utilisation!

  7. Benoit Descary

    Tout à fait d’accord avec toi Michelle. J’ajouterai que tous les réseaux sociaux ont droit de vie ou de mort sur les contenus qui y sont déposé.

    On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Un blogue qui rayonne, hébergé sur un serveur loué demeure l’espace de prédilection.
    Bon été Michelle :)

  8. s. Berthomet

    Papier très juste, les choses sont clairement remises à leur place et le propos est particulièrement clair.
    Instructif et efficace !

  9. Jacques Warren

    Je m’étonne tous les jours que les entreprises et organisations gouvernementales se jettent sur des plateformes qui appartiennent à des entreprises privées qui peuvent faire ce qu’elles veulent, notamment se faire acheter ou disparaître dans les abysses de l’oubli. Que vaudront toutes ces pages Facebook quand il sera remplacé par le prochain gugu à la mode? Et « read my lips », il le sera.

    Un site, un blogue, ça vous appartient et vous n’avez qu’à payer votre hébergeur…

  10. Nadia

    Michelle! Arrête de faire des commentaires aussi pertinents, on va être obligée de faire un autre livre pour les consigner ;-)

  11. Saber Triki

    Merci Michelle pour ce superbe warning que certains oublient. Sans décourager les entreprises à avoir une présence sur Facebook et tirer profit de cette présence, il faut qu’elles demeurent vigilantes de la précarité de la relation d’affaire avec FB.
    D’un simple clic de souris, un agent chez le géant peut anéantir tout l’effort que vous avez déployer pour bâtir votre communauté. Si vous avez seulement quelques centaines de fans, vos démarches pour rétablir la situation sont presque nulles.

  12. Etienne Chabot

    La lecture de ton billet m’inquiète. Évidemment que 99% des créateurs de page Facebook ne lisent pas toutes les conditions d’utilisations. De toute façon, elles changent sans préavis au gré des humeurs des dirigeants de Facebook.

    Ce qui m’inquiète surtout c’est que je constate qu’une majorité d’entreprises québécoises font leurs premiers pas dans les médias sociaux en créant une page Facebook. Pas de blogue. Et souvent, la meilleure facon de bâtir une communauté quand on a pas une marque forte, c’est de lancer des concours sur Facebook.

    Est-ce que ca revient à dire que toutes ces entreprises, qui mettent des efforts sur Facebook en y organisant des concours sont à risque de se faire flusher par la Machine? Est-ce qu’une question de temps avant qu’ils ne tombent sur le radar de la police des règles d’utilisation Facebook?

  13. Gabriel

    Juste une petite précision: quand on dit «qu’il n'[est] pas permis de faire un concours sur Facebook, à moins d’y acheter de la publicité», ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas faire la promotion d’un concours qui se déroule ailleurs. Par exemple, on pourrait avoir une page Facebook qui fait la promotion d’un concours auquel on s’inscrit sur une page Web hors-Facebook, puis de mentionner les gagnants sur la page Facebook.

    Essentiellement, ils veulent éviter qu’on ajoute des conditions d’utilisation par-dessus les leurs, ce qui est souhaitable: ça assure notamment aux usagers qu’ils sont soumis aux seules conditions d’utilisation de Facebook et qu’ils ne risquent pas de s’engager à X ou Y en devenant fan d’une autre page, et c’est ce qu’on veut!

  14. mfbeaudry

    C’est du déjà écrit, mais je ne peux être plus d’accord avec toi Michelle et avec la mise en relief de tes propos faite par Stéphane Guérin.
    J’utilise Facebook et les autres médias sociaux comme un moyen de communication et de marketing parmi d’autres. Une stratégie efficace, selon moi, est de miser sur un « mix » de communications. De plus, chacun des moyens et outils s’adressent, dans mon cas du moins, à un public bien ciblé. Donc, selon moi une entreprise devrait être présente sur le web à divers endroits (ciblés selon une stratégie) permettant d’attendre plus d’individus et d’assurer une plus grande pérennité à sa marque sur la toile. Bref, avoir une stratégie globale, des publics bien ciblés et des actions qui en découlent.

  15. le juge

    Bah il aut les comprendre aussi – tu fais de la pub chez eux gratos… donc ils font pas de sousous donc ils sont pas content…

  16. kanari

    C’est clair que c’est tout à fais normal de leur part, je pense pas que beaucoup de webmasters aimerais laisser faire de l’argent sur leurs sites par d’autres !

    Aujourd’hui, ils ne peuvent pas mettre le nez partout donc profitons en, et surtout faut pas râler si un modérateur fais son boulot.

  17. David

    Votre article est très intéressant comme toujours, il y a rien de mieux que d’avoir son site ou son blogue. Facebook devrait être une étape dans une stratégie de marketing et non être la stratégie en elle même.
    Je vois le marketing web comme une équation en plusieurs étapes qu’on aditionne et qui finit par donner des résultats au fil du temps.

  18. Eric

    Hé oui, une fois de plus : mon réseau social c’est mon blog http://www.presse-citron.net/mon-reseau-social-c-est-mon-blog

  19. Michelle Sullivan

    Merci pour cet important billet, Michelle.

    Facebook est tendance, est indéniablement populaire et est l’outil que nos clients connaissent le mieux (par sa notoriété). Facile de tomber dans l’engouement. C’est à nous à bien gérer les attentes de nos clients et à proposer d’autres solutions qui pourraient mieux répondre à leurs besoins, si nécessaire.

    L’année 2010 marque le 50e anniversaire du début de la Révolution tranquille. Comme Jean Lesage a si bien dit, soyons Maîtres chez nous ;)

  20. Diane Bourque

    Merci de partager l’expérience de ce client. C’est bon à savoir. Je fais de la Formation Réseaux Sociaux pour Entreprises et c’est le genre de choses qu’il faut connaître. Merci encore!

  21. Alain

    Bonsoir Michelle,

    J’étais pas si catastrophé que ça dans mon courriel … hehehe. Non, pas catastrophé car je fais preuve d’une certaine résiliance face au contrôle de Facebook et autre plate-forme du genre face au contenu diffusé par les propriétaires oups locataires des comptes et leurs amis.

    Je fais preuve aussi d’un certain détachement car notre présence sur Facebook fait partie d’une stratégie sur plusieurs front. Donc, soit rassurée sur ce point.

    Non réellement, ce qui m’énerve dans toute cette histoire, c’est que nous avons acheté de la pub sur Facebook pour des concours et, en aucun cas l’acquisition se faisait chez eux. Tout se passait en dehors de leur environnement. Autre point dérangeant, essayez de savoir la raison exacte du blocage de la publication sur votre compte. C’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.J’ai donc hâte de discuter avec la personne qui s’occupe du placement publicitaire ! Pas certain qu’on renouvellera l’expérience.

  22. Richard Lapointe

    Éclairant, cet exemple. En effet, il y a un monde entre être locataire et propriétaire. Comme tout outil, sachons utiliser Facebook avec prudence et ne mettons pas tous nos oeufs dans le même panier. Après tout, un menuisier travaille avec une panoplie d’outils en fonction du travail à accomplir et de l’objectif à atteindre. Et je défie un seul d’entre vous de jeter la première pierre à Facebook, parce que si Facebook m’appartenait, je serais peut-être tenté moi aussi de « faire des choses » ;-), avouez…

  23. Madco

    Effectivement ça informe et ramène les pendules à l’heure. Facebook est un médium pour créer de la visibilité avec des règles d’utilisations, point final !

  24. tba03

    c’est juste normal non?, leur site, leurs regles. si les gens veulent une page personelle, ils ont juste a faire comme les vrais pro et se prendre un hosting, i mean, ca coute quoi, 40$ par année pour un hosting quasi illimité, avoir une « fan page » sur facebook, ca montre que la compagnie est trop cheap pour se payer un vrai hosting, moi ca me donne une image negative en partant

  25. Jerome Paradis

    Une erreur facile à faire avec Facebook et l’engouement des entreprises que de s’y mettent sans bien connaître les règles et restrictions.

    Au niveau des concours Facebook sont très strict parce qu’ils doivent se protéger d’un paquet de législations à travers le monde inluant le Québec et les lois de la Régie à la con (mais il y a des états américains pires). Donc, ce qui est possible de faire sur Facebook est limité.

    Pour s’y mettre, le meilleur conseil c’est d’en discuter avoir un représentant de Facebook. Il y a des formulaires pour ça.

    D’un autre côté, être chez soi sur son blogue peut être très efficace. Faut quand même faire attention et respecter les lois archaïques de la régie au Québec. En passant, le meilleur moyen de respecter la loi et d’éviter les problèmes, c’est d’exclure les québecois de ses concours! :/

  26. JeChange.fr

    Facebook, Twitter, blogging, .. à chacun ses opportunités et ses contraintes !

  27. Francis Vallieres

    En fait, les règles pour les concours sont super claires.
    Il faut leur permission écrite pour en organiser un.
    Et pour avoir leur permission, il faut un gestionnaire de compte Facebook à qui le demander. Et pour avoir un gestionnaire, il faut dépenser plus de 10000$ par mois chez Facebook en publicité. Donc toute les compagnies qui compte sur un concours Facebook cherche le trouble. C’est important de savoir les règlements d’une régie avant d’y investir non ?

  28. David Claude

    Bonjour Michelle,

    Ce n’est pas tout à fait exact. Les règles dont vous parlez concernent l’administration du contenu des pages, et non les règles de promotion sur Facebook en tant que tel.

    Facebook permet la promotion et les concours sur les pages, en autant que ceux-ci se plient à ses règles de promotion, et que l’administration du concours (hébergement compris) se tienne à l’extérieur de Facebook, ne fasse aucune référence au réseau et ne demande aucune interaction avec les fonctionnalités de la page. On ne peut qu’offrir aux gens de devenir fan.

    Les règles se trouvent au lien suivant:

    http://www.facebook.com/promotions_guidelines.php

    Parmi celles-ci:

    You do not need our prior written approval if you are publicizing a promotion that is administered completely off of Facebook. However, we may remove any materials relating to the promotion or disable your Page or account if we determine that you violate these Promotions Guidelines, the Statement of Rights and Responsibilities or any other of our policies. If you publicize a promotion in any way on Facebook, in addition to the other terms and conditions contained in these Promotion Guidelines, without limiting your other obligations you agree to the following:

    4.1 You will not directly or indirectly indicate that Facebook is a sponsor or administrator of the promotion or mention Facebook in any way in the rules or materials relating to the promotion.

    4.2 In the rules of the promotion, or otherwise, you will not condition entry to the promotion upon taking any action on Facebook, for example, updating a status, posting on a profile or Page, or uploading a photo. You may, however, condition entry to the promotion upon becoming a fan of a Page.

    Merci toutefois d’avoir soulevé le sujet publiquement, c’est souvent un élément mal compris de Facebook.

  29. Gabriel Rodrigue » Un concours sur Facebook, hein?

    […] hic, comme je l’expliquais plus haut, c’est que non seulement Facebook ne permet pas qu’on ajoute des règlements à une page, mais il n’offre pas les outils de contrôle requis. Examinons la présentation du concours de […]

  30. Guy Labbé

    Très bien dit et ça s’applique à tout. Quand je vois quelqu’un opérer un blog sur une plateforme de blog (blogger, tumblr, etc.) j’ai toujours un petit frisson. Je serais effrayé de travailler dur à rédiger des articles pendant des années et laisser tout ça chez le voisin. Je préfère que ça soit chez moi où je contrôle mon contenu et l’avenir de ce contenu!

  31. Lucio Flavio

    Honnêtement, je ne trouve pas aussi bizarre que Facebook commence à en profiter lui même.

    Il était déjà temps pour qu’il commence à restreinte le chaos sur sa plateforme.

  32. Etienne Chabot

    On dirait qu’il y a une énorme zone grise quand à l’interprétation de ces réglements face aux concours sur Facebook. Une majorité des entreprises que je suis, et certaines sont de grandes entreprises, tiennent leurs concours directement sur Facebook. En d’autres termes, la plate-forme Facebook est en quelque sorte le moteur de leur concours.

    Quelques exemples:
    http://www.facebook.com/home.php?ref=home#!/potterybarnkids?v=app_10467688569

    http://www.facebook.com/?ref=home#!/album.php?aid=184103&id=147464742762

    Je ne suis pas sûr de comprendre où est la ligne qui fait en sorte que Facebook ferme une page si un concours est tenu sur une de ses page?

  33. Gonthier Yann

    Je pense que la meilleure solution pour l’organisation d’un concours sur Facebook tout en respectant les règles et en ayant un total contrôle et de faire comme suit : Faire la promotion du concours via une publication (+ une mise à jour). Dans cette publication, demander à vos fans de vous envoyer un courriel à une adresse (ex: concours@ccours.ca).Dans ce courriel, demander leur un sujet et poser leur une question qu’ils répondront dans le corps du texte du courriel. Suite à la réception de ces données, comptabiliser le nombre de participation, aller sur Random.org (http://www.random.org/) et procéder au tirage.
    Annoncer la personne gagnante via une publication (+ mise à jour) sur la page Facebook. Enfin, communiquer avec cette personne en message privé pour lui transmettre les détails pour la réception de son gain.

    Qu’en pensez-vous ?

  34. links for 2010-07-30 | Stéphane Thibault

    […] Facebook = vous n’êtes pas chez vous! • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing… En discutant avec un autre client et en racontant qu’un client a eu sa page bani de Facebook (sans le nommer) mon client m’informe qu’il a eu la visite d’un représentant commercial de Facebook qui les a avisé qu’il n’était pas permis de faire un concours sur Facebook, à moins d’y acheter de la publicité. (tags: 2010 Blog Facebook ToS Advertising Contest SocialNetworking) […]

  35. Revue de Web | NiceToFeedYou

    […] Facebook = vous n’êtes pas chez vous ! Eh non, nous n’aurons jamais l’esprit tranquille avec une Page Facebook. Si vous ne respectez pas les règles du réseau, le blacklistage est proche. C’est ce qui est arrivé à l’un des clients de Michelle Blanc, à cause d’un concours hébergé sur la plateforme… […]

  36. Marie

    j’en ai marre que l’on utilise mes amis pour faire du business Marre de ces gens qui m’imposent leur e commerce sur ma page d’accueil !

  37. LaurentB

    Que ça soit sur Facebook ou n’importe quelle autre plateforme, il faut toujours garder à l’esprit ce conseil essentiel.
    Effectivement, nous ne sommes pas chez nous. D’où l’intérêt de focaliser sur des plateformes qu’on maîtrise à 100%. Le reste peut servir d’appui, mais absolument pas de point central d’une stratégie de visibilité.

    Regardez le cas Cdiscount qui s’en prend plein les dents sur Facebook (et pourtant ils nettoient autant qu’ils peuvent), tandis qu’une gestion en interne serait beaucoup plus facile à maîtriser.

    Pour finir, le SMO n’est pas pour tout le monde. En reprenant le cas Cdiscount, une page Facebook ne va pas résoudre une réputation déplorable – bien au contraire. A chaque fois qu’un client souhaite mettre en place une stratégie d’animation sociale, je fais déjà un pré-audit pour voir si c’est cohérent et potentiellement bénéfique. Dans de nombreux cas, le constat est sans appel pour suggérer que le SMO n’est pas la bonne solution (pour l’instant).

  38. Revue de Presse E-marketing Semaine n° 35 | 2010 | Emarketinglicious.fr

    […] Facebook = vous n’êtes pas chez vous!, Michelle Blanc […]

  39. Sur Facebook, ce n’est pas la Jungle ! | Socializ - Conseil en Community Management / Social Médias / E-réputation / Veille - Dijon

    […] travail… et bien maintenant il faut faire avec le code Facebook. Comme le rappel très bien Michelle Blanc dans l’un de ses billets, quand on va sur Facebook, on n’est pas chez soi. D’ailleurs, 3 salariés peuvent […]

  40. Facebook Places | NiceToFeedYou

    […] liste s’allonge pour les changements effectués par Facebook. Après la sortie d’Open Graph, la punition officielle des concours organisés sur les Pages, le changement de format des onglets FBML, c’est au tour de la […]

  41. Page Facebook versus Site web - Jean-Francois Parent

    […] 2010 Fascicule 1 : L’explosion des médias sociaux au QuébecArticle complémentaire: http://www.michelleblanc.com/2010/07/06/facebook-vous-etes-pas-chez-vous/ (Le billet comporte aussi des commentaires intéressants) Partager cet article: Facebook, Digg […]

  42. Photographer in Quebec City » La diversification à tous les niveaux – le jour où Facebook décide de tuer votre entreprise

    […] Dans un billet sur son blogue, Michelle Blanc mettait en garde : Facebook = vous n’êtes pas chez vous! […]

  43. D’une utilisation réfléchie de Facebook par les PME… | Bleekin

    […] Comme l’a très bien dit Michelle Blanc, sur Facebook vous n’êtes pas chez vous. Ça semble évident mais cela signifie qu’au gré d’une modification des CGU, tous les efforts mis dans la création d’une communauté de fans peuvent être réduits à néant. Ce scénario reste peu probable, mais on a déjà vu à de nombreuses reprises les modifications du fonctionnement de la plateforme obliger les entreprises à revoir leurs outils, applications, onglets. […]

  44. Bref, ma Page Facebook a disparu (mais tout va bien) | NiceToFeedYou

    […] de gueule du jour qui ne fera que confirmer l’avis bien tranché de Michelle Blanc concernant Facebook : vous n’êtes pas chez vous sur ce réseau social. Comme pour Google, il […]

  45. Facebook, la fin du concours de kekette gratuit • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    […] Facebook = vous n’êtes pas chez vous! […]

  46. Le blogue demeure l’outil média social le plus efficace, mais encore mal aimé des CMO • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    […] Facebook = vous n’êtes pas chez vous! […]

  47. Comment utiliser Facebook pour faire sa promotion? | Technologie | Locita

    […] peuvent tomber sur ceux qui utilisent Facebook pour leur communication. Il ne faut pas oublier que vous n’êtes pas chez vous sur Facebook et qu’il faut respecter les règles d’utilisation (que personne ne lit, soyez […]