Éthique des blogueurs, un jeune s’insurge de belle manière

Pin It

Tout ça a commencé par un billet plus que polémiste (que d’aucuns qualifient de billet troll) de 90 degrés s’intitulant sulfureusement Pas de déontologie pour les blogueurs? Il y a des gens qui ont le don de la polémique et d’autres, comme dans ce cas-ci, l’ont un peu moins. Toujours est-il que la pluie de commentaires qui a suivi le billet était unanime pour dire à quel point le point de vue qui y est exprimé n’a pas de bon sens. C’est ça aussi le blogue. Un outil ou chaque billet peut allumer le feu aux poudres des lecteurs et susciter des réactions instantanées d’approbation ou de désapprobation. L’arène bloguesque est sans pitié et vous devrez vivre avec les conséquences de vos écrits. Tout ça pour dire qu’un jeune étudiant est venue clore l’opprobre de belle manière. Il s’agit du jeune Felix Genest qui exprime son désarroi et ses arguments et sa plume me réjouissent et me font espérer un avenir plus que joyeux pour notre relève. Voici donc son commentaire :

J’ai été brûlé par plusieurs, je voulais parler de ce billet qui ne mène à rien comme étant écrit d’une manière ô combien trollesque.
Personnellement, même si ma blogosphère est limitée, je n’ai jamais entendu parlé d’un blogueur voulant être membre de la FPJQ… Je suis un journaliste-blogueur et un journaliste étudiant, rien d’autre!
Vous niez l’importance des blogues? C’est du grand n’importe-quoi : SRC s’est servi de blogues pour prendre le pouls de la population, blogues qui ont eux-même rediffusé globalement ce que la blogosphère québécoise pensait. Et les blogueurs, c’est tout le monde : un BS, un expert en communication, un étudiant de 14 ans, un fonctionnaire, un enseignant, un journaliste, un retraité…
Finalement, je veux vous dire stop! Savez-vous de quoi vous parlez quand vous parlez de blogues? À ce que je vois, la web-attitude (qui ne se limite aucunement à ce dont vous avez présenté d’elle), vous ne l’avez pas. Vous n’êtes pas un blogueur d’âme, ça parait… À l’école secondaire De Rochebelle, là où j’étudie présentement, on a notre portails de blogues. Les carnets de De Rochebelle c’est au moins mille pages toutes aussi intéressantes les unes que les autres. Et devinez quoi? On a tous un code de déontologie! [0-1-2-3-4-5-6-7-…] Je vais être baveux : bang, dans les dents! Là vous allez m’écrire «mouais mais c’est qui qui vous surveille, qui vérifie que vous appliquez le code?»… Tout le monde, monsieur. Il y a bien sûr François Guité, un enseignant, qui garde la fenêtre ouverte en cas d’urgence d’agir, mais pas une fois dans l’année il a dû user de son autorité. Pourquoi cela? C’est tout simple : la communauté s’automodère. Je vois que mon ami Étienne a écrit quelque chose qui n’a pas de sens? Je le lui dit et il s’arrange. Je vois que Yuan a plagié Radio-Canada (en passant c’est le seul qui l’a fait, et cela juste une fois…)? Je vais le voir et le résonne. C’est tout simple…
So, je vous le demande, la prochaine fois que vous écrirez une note coup de gueule (comme j’aime les appeler), tâchez d’être moins agressif. Je me suis senti visé par cette note anti-blogue et je n’ai pas aimé ça.

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. rosanne

    Bonjour Michelle, merci d’avoir publié ce texte intéressant du jeune et brillant Félix Genest. Je suis allée sur son blog et lui ai e-mailé un message de félicitations. J’invite tout le monde à le faire, il a 14 ans et la qualité de ses propos, de sa grammaire, de son orthographe est remarquable. Digne de mention. Vous lui avez fait un magnifique cadeau de Noel en le reconnaissant positivement sur votre blogue. Je vous souhaite à vous et votre conjointe un temps des Fêtes joyeux, festif. Merci d’être là Michelle!!

  2. Etienne Denis

    Michelle,

    Tu dis « la pluie de commentaires qui a suivi le billet était unanime ». Pas tout à fait. Certains billets semblent me donner raison. Cela dit, oui, la réaction des blogueurs a été épidermiques.

    Mais j’assume. Certaines phrases étaient peu habiles, je l’ai admis. Mais j’ai le courage de mes opinions, même quand on me traite de troll, même quand on déforme mes propos (il y a une différence entre « certains » blogeurs et « les blogueurs »), même quand on exagère mes positions (comme si relativiser l’importance d’un blogue en particulier était la même chose que nier l’importance des blogues en général).

    J’assume, même quand je me sens bien seul à avoir une opinion donnée.

    Par exemple, il y a un an à peine, rares étaient ceux qui prétendais que c’était normal qu’un pdg fasse écrire son blogue par un ghostwriter, comme il fait écrire ses discours et ses communiqués de presse. ( http://www.bloguemarketinginteractif.com/2007/11/14/faire-ecrire-son-blogue-par-quelquun-dautre/) Réaction quasi-unanime de la blogosphère: Étienne Denis ne comprends rien aux blogues.

    Puis les mois se sont écoulées, les esprits se sont calmés, et plusieurs personnes ont continué à bien gagner bien leur vie comme ghoswriter pour des pdg ou autres personnes trop occupées.

    Dans un an, on admettra peut-être plus facilement que certains blogueurs sont payés pour parler d’un sujet sans que leurs lecteurs s’en rendent compte ( http://www.google.ca/search?q=sponsored+post ), que se fier à la fameuse automodération de la communauté est bien risqué (qui oserait encore affirmer que cette automodération a fonctionné dans le monde de la finance?), et qu’accorder à ces blogueurs les mêmes droits et privilèges qu’aux journaliste n’est pas une idée nécessairement rétrograde et réactionnaire.

    Mais peut-être que je me trompe.

  3. Seb

    En effet la relève nous en promet!

    P.S. Michelle, j’adore ton nouveau design!

  4. Code de déontologie des blogueurs : afficher son allégeance | Paroles d'étudiants

    […] l’hyperlien proposé par Michelle Blanc, je vous invite à aller prendre connaissance d’une discussion autour de la différence entre […]

  5. Mario Asselin

    Félix fait partie de la blogosphère de plusieurs et la qualité de ses interventions ne date pas d’hier, autant sur les blogues que sur Twitter.

    J’attire ton attention Michelle sur le fait que la blogosphère éducative est large et de plus en plus développée. Quelques écoles ont des projets d’intégration des blogues du style de celui que décrit judicieusement Félix, par exemple, au Nouveau-Brunswick, (http://cahm.elg.ca/ ), dans mon ex-école, depuis la rentrée 2003, (http://cyberportfolio.st-joseph.qc.ca/classes/carriere/ ), au programme Protic, (http://proticblog.net/profs/summary.php ) et dans certaines classes d’écoles de la CSDM (http://www.moncarnetdeclasse.ca/blog/ ), entre autres.

    Les jeunes bloguent c’est certain. Ils sont des millions à le faire dans la francophonie. En contexte scolaire, on exige une certaine qualité de la langue et le respect d’un code de conduite. Les jeunes adorent qu’on commente ce qu’ils publient. Pas contre, trop souvent, ces expériences hors scolaires comportent des revers sur lesquels on n’a que très peu de prise… Il faut encourager les enseignants (et les parents) à s’investir dans la publication Web.

    Il est vrai que nous devons avoir confiance dans notre jeunesse. Pour un «joueur de tour», il y a vingt-cinq internautes responsables!

    Merci d’avoir attiré l’attention sur ce jeune qui est en train de devenir ce qu’il devient par l’excellent encadrement de ses profs, dont François Guité qui est un des précurseurs dans la blogosphère éducative…

  6. Félix GG

    Bonjour Michelle :-)

    Simplement un gros merci pour cette belle note, ça fait du bien d’être estimé positivement par des grands blogueurs quand la plupart du temps on reste un péon dans la masse. Et merci aussi aux autres pour les beaux commentaires et les trois courriels que j’ai reçu ;-)

    Dans la vie, être vu, connu et reconnu, ça fait ma journée; aujourd’hui, c’est cette note qui m’a donné le sourire :-D

    Ah, aussi : il semble que lors de la publication de mon commentaire il y ait eu erreur-système et que mes liens hypertextes aient été perdus. Pour ceux que ça intéresse, j’ai mis mon commentaire (avec les liens cette fois-ci) sur mon site, rejoignable au http://www.shrinkurl.org/636/.

  7. Claude Malaison

    Après avoir tout lu de a à z, un seul constat s’impose : Ce cher Étienne Denis périra par où il a péché. On ne peut pas dire n’importe quoi sur un blogue, supposément pour s’attirer du traffic et espérer pouvoir s’en tirer en disant des énormités «trollesques». Ce cher monsieur y aura perdu sa propre crédibilité et celle de sa compagnie.
    Y’a des gens comme ça qui ne comprennent pas ce que veut dire le mot éthique, ni ce que c’est que d’être un «vrai» journaliste.
    Bien triste constat…

  8. Vincent Abry

    Finalement j’ai répondu à cette personne pleine de mépris pour les blogueurs en général (et pour moi en particulier) qu’est Etienne Denis, que je ne connais pas et que je n’ai franchement pas envie de connaitre.
    Je pense que ce Monsieur a réussi son coup, faire parler de lui et de son entreprise 90degrés, car son billet ne recherchait qu’une chose en citant 5 blogs dans le coeur de l’article…
    Monsieur Denis a du lire quelques articles écrits ici et là qui disent que pour attirer des visiteurs et faire parler de soi, l’une des techniques consiste à polémiquer. (genre blogueur X est nul, blogueur Y raconte n’importe quoi..)

    Cependant je trouve cette méthode plus que douteuse, surtout pour une entreprise qui soit dit en passant écrit du contenu pour des grandes entreprises.

    M’enfin c’est son choix, s’il veut s’assumer…

  9. Etienne Denis

    @Vicnent

    Simplement pour rectifier.

    « cette personne pleine de mépris pour les blogueurs en général » : c’est faux. Ça va te surprendre, j’ai plein d’amis blogueurs.

    « pleine de mépris (…) moi en particulier » : c’est faux. On ne se connaît pas. Je respecte ton travail. C’est une évidence il me semble.

    « Je pense que ce Monsieur a réussi son coup » : c’est faux. Au contraire, j’ai admis que j’aurais dû écrire ce billet autrement.

    « a du lire quelques articles écrits ici et là qui disent que pour attirer des visiteurs et faire parler de soi (…) » : quand j’ai écrit ce coup de gueule, en fin de soirée et trop fatigué, je m’attendais à un débat. Mais jamais à une réaction aussi forte. Grosse erreur de jugement. J’assume. Le but était de partir un débat, pas une engueulade, ni évidemment d’attirer du trafic avec une engueulade.

  10. Pas d’accord pantoute // Relations publiques au quotidien

    […] un journaliste? Aucun, et je ne m’étalerai pas sur ce sujet, il a déjà fait pas mal de remous dans la […]

  11. Une jeunesse qui sait mieux s’affirmer | Mario tout de go

    […] font avancer intelligemment leur point de vue en une heure… J’aime ça! D’abord, blogués par Michelle Blanc, les propos de Felix Genest, quatorze ans, qui réagit au même billet qui a fait réagir quantité […]