Les nouveaux influenceurs et mise au point

Pin It

ThreeMinds, citant la règle du 1% du Guardian, a développé leur propre modèle de ce que sont les nouveaux influenceurs. Ce modèle, que je trouve des plus intéressants, illustre le pouvoir qui est désormais entre les mains des internautes participants à ce qu’il est maintenant convenu d’appeler les médias sociaux. Qu’est-ce que la règle du 1%? Si vous prenez 100 personnes en ligne, une créera un contenu inédit, 10 interagiront avec (sous forme de commentaires, de critiques ou d’ajouts) et 89 autres en prendront connaissance. Les nouveaux influenceurs, du modèle de Threeminds, sont donc les 11 personnes qui créent, commentent ou améliorent cette information générée par les utilisateurs. Ce sont ces gens qu’il faut surveiller dans un processus de relations publiques en ligne et de monitoring de son branding.

Les nouveaux influenceurs selon ThreemindsOrganic.com

Les nouveaux influenceurs

Mise au point

Pour ma part, je crois humblement faire parti de ce groupe à titre de dénigreur, critique, enthousiaste et passionné.

D’ailleurs, à ce propos, j’arrive d’un petit déjeuner avec l’un de mes avocats, Me. Éric Franchi, une personne charmante et très philosophe. Je discutais avec lui la teneur de certains de mes billets dans ce blogue et des critiques parfois acerbes que je dirige quelquefois envers des processus, des entreprises, etc. Sur un ton philosophique, il me conta que les avocats, au niveau de la doctrine, peuvent se contredire de manière tout aussi passionnée. Il ajouta par contre, qu’ils ont une forme de tournure de phrase qui avant de contredire carrément la thèse de l’autre, le présente de manière très positive. Ainsi donc, il m’arrive d’être frustré, en maudit, en désaccord et carrément répugnant. Je m’en excuse auprès des gens que j’ai pu offenser dans ce blogue (Lemeur, Telus, Bureau en gros, etc.). À partir de maintenant, je m’efforcerai de présenter des faits tels que je les observe et de plutôt faire des suggestions et proposer des solutions de rechange, dans un respect sans équivoque, plutôt que de décharger vilement mon fiel sur des situations qui peuvent être par ailleurs, légitimes. Il est vrai que le négatif n’engendre que le négatif et qu’il est aisé de tourner le négatif en positif si on s’en donne vraiment la peine. C’est ce que j’essaierai de faire à partir de maintenant…

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Houssein

    Peut-être pas. Je veux dire au Québec y’a trop de cet esprit consensuel, politiquement correct, où personne ne prend le risque d’offencer personne, où tout est tolérable. Quelques fois ça fait plaisir d’entendre ou de lire des coups de gueule légitimes qui ont certainement beaucoup plus d’impact que le simple discours “constructif” et consensuel.

    Alors pour me faire plaisir garde quand même un peu de ton côté raleur sur ce blog, exagère même, j’aime bien 😉

  2. Administrator

    Il est certain qu’il est difficile de contrôler le naturel (j’aime bitcher). D’un autre côté, ce blogue s’inscrit dans une démarche marketing de ma petite personne. Je ne veux pas faire chier l’univers! Il est aussi question de culpabilité. Je m’en veux toujours après avoir décrié et râlé contre quelque chose. Finalement, ma conjointe qui est aussi psy, discute avec moi de ces coups de gueule et me fait réaliser l’une de mes angoisses psychologiques profondes. Je suis connu comme un ouvreur de portes exceptionnel. Toute ma vie, j’ai eu de la facilité à contacter les gens que je voulais, lorsque je le voulais. La contrepartie de ce trait de caractère est une angoisse profonde face à une porte fermée. À tel point, que lorsque j’étais gamin, l’une de mes sœurs qui me faisait chier à ce moment-là, se réfugia derrière une porte qu’elle verrouilla. Cela fut plus fort que moi. Je défonçai la porte d’un coup d’épaule. Ce stratagème se répéta trois autres fois. Je pris alors conscience que je ne peux pas vivre avec des portes fermées devant moi. Soient-elles physiques, psychologiques, sociales ou autres. Je me dois de les défoncer! Ainsi, dans les récentes sorties musclées que j’ai faites, il était question de portes closes. Pour Lemeur, c’est la porte «de fin de non-recevoir», pour TELUS, c’est la porte du « nous ne savons pas et vous n’êtes pas journaliste donc digne d’intérêt » et pour Bureau en gros c’est la porte du « on vous fourre comme il faut et nous ne pouvons rien faire pour vous, les décisions viennent de Toronto ». Dans ces trois cas, mon breaker saute et je ne peux que donner un coup d’épaule pour faire éclater les pentures de ces portes qui se dressent devant moi.

    Tout ça pour dire que ma conjointe qui ne lit jamais mes billets, a lu les trois derniers et qu’à celui-ci, a été profondément émue de ma démarche, de mon authenticité et de la clarté émotive qui s’en dégage. De plus, elle cautionne ces coups de gueule et trouve que Lemeur semble être un fade et imbu de lui-même. J’ai donc dormi tranquille hier soir et oui je ferai encore des coups de gueule, je défoncerai des portes, mais je m’en sentirai coupable aussitôt que les éclats de bois toucheront le sol. Toutefois, je dormirais tranquille, ma blonde m’aime.

  3. philippe.paradigma

    Si tu n’éxistait pas il faudrait t’inventer !!

  4. djaar

    J’adore ce concept d’influenceur! Définitivement, tu fais parti de ce 10% et, de ce que je connais, je crois que tu te trouves au centre de la croix, là où on retrouve le plus d’à propos, d’équilibre et de permanence. Je crois que les plus extrémistes des influenceurs se remplaceront rapidement comme les polémistes: les plus “lovers” ne toléreront pas la critique et les plus “haters” se feront mutuellement perdre toute crédibilité.

    Quant à la doctrine juridique, j’endosse les propos de Me Franchi et ajouterais que les avocats aiment argumenter mais demeurent généralement fort posées et respectueux dans les débats qui les opposent afin d’en arriver à une position reconciliable.

    J’apprends beaucoup de tes billets: Merci!

  5. Administrator

    🙂

  6. frederic fortin

    Plus je regarde et plus je vois du boulot de moins pour les spécialistes du marketing des grandes entreprises touchés par les commentaires faits sur des communautés. Imaginez, c’est une source incroyable de donnée gratuite pour eux. En plus, si la tendance n’est plus qu’a chiâler après eux, mais de trouver une solution et de faire des suggestions pour essayer de regler. Je crois que les compagnies vont s’arracher cette information. Dans le fond, si on critique et essaye de trouver des solutions en communauté je pense que c’est un plus pour tout le monde. La compagnie critiquée y trouve sont compte et le client recevra un service meilleur.

  7. Adscriptor - Ads and Marketing Translator

    Les nouveaux influenceurs et les réseaux sociaux

    Après les influenceurs 1.0, voici la nouvelle génération

  8. Blogue marketing interactif de l’Association marketing de Montréal » Blog Archive » Les nouveaux influenceurs

    […] Déjà publié sur MichelLeblanc.com […]

  9. anuhi

    Je vous propose une façon complémentaire de voir les choses… plus symbolique : et ça je pense plus qu’on sort d’une relation dichotomique marque client et nous avons plus une gradation entre ces deux extrêmes… On est passé d’un dessin au trait à la photographie… je l’explique ici : D’autres métiers connaissent également les même mutations.

  10. Carnet Web de Cedric Giorgi

    La règle des 1%

    Dans la mouvance du Web 2.0, il existe de plus en plus de services qui se basent sur ce que l’on appelle le UGC pour “User Generated Content” que l’on peut traduire par “Contenu généré par des utilisateurs”. Le Guardian a publié, voilà déj…

  11. 1ère Position : Agence Search Marketing & Conseil Marketing Interactif

    Règle des 1%, réseaux sociaux, communautés virtuelles et business model

    Pour les 1% le service doit être gratuit ou proposé à des conditions vraiment avantageuses. Dans le domaine des réseaux sociaux, les power networker ou gobetween devraient pouvoir utiliser gratuitement les services du réseaux.

  12. Retour sur les RP de Webcom 2006 | Michel Leblanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultant, conférencier et auteur

    […] de laver définitivement ma tache karmique avec mon nouveau copain Loïc Le Meur, j’ai organisé la petite sauterie de mardi et […]