Lancement du nouveau site de Tourisme-Montréal

Pin It

Je ne suis aucunement impliqué dans cette initiative, mais par respect pour l'estime que j'ai pour mon ami et client, Pierre Bellerose, VP relations publiques de Tourisme Montréal, je vais me restreindre de commenter publiquement la nouvelle de la mise en ligne du nouveau site Web de Tourisme Montréal qui a coûté 1.5 million de dollars. Ceux qui lisent attentivement mon blogue peuvent facilement déduire ce que je ne dirais pas à propos de ce site. Mais vous n’êtes pas tenue par mon devoir de réserve dans vos commentaires, alors ne vous gênez pas.

Le nouveau site
Le microsite du lancement
Le communiqué de presse avec l’info budgétaire (PDF)

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. François

    Je crois que l’énoncé du silence au nom du devoir de réserve est la pire des critiques ;)

  2. Laurent Gloaguen

    Bon, on va pas se gêner alors :

    http://embruns.net/logbook/2008/05/16.html#006476

  3. cfd

    « Bonjour, on trouve super votre site du MGM Grand, combien ça a coûté? »

    « 1,5 M$ »

    « D’accord, on veut pareil, merci! »

  4. Philippe Martin

    Bah comme ça on sait déjà qui va gagner le Boomerang 2008.

  5. Michelle Blanc

    Aouch, ayoye, lol, lol

  6. Eric Baillargeon

    Une abberation totale et j’imagine aussi le coût astronomique que la maintenance exigera.

  7. Mario Asselin

    Personnellement, ce qui me déçoit le plus est du côté de la place laissée au contenu venant des utilisateurs. J’avais cru comprendre que Monsieur Lapointe accordait beaucoup d’importance à ce qu’on disait de Montréal. L’an dernier, le P.D.G. de Tourisme Montréal n’avait-il pas critiqué l’administration Tremblay pour la malpropreté de Montréal suite à de nombreux échos en provenance de la blogosphère et des forums? Il y a bien quelques composantes «Web participatifs» dans cette refonte, mais ça ne reflète pas la préoccupation de mettre les gens en conversation…

    Quelqu’un a écrit en commentaire à mon billet sur le sujet que le site était «un pur produit d’agence». Je crois que c’est le filon qu’il faut suivre pour comprendre la démarche… et peut-être «ta réserve» aussi?

  8. Josée Plamondon

    Du web des années 90 (brochure électronique). On se serait attendu à plus d’audace technique et conceptuelle (mashup, outils d’appropriation du contenu)et à une plus grande ouverture au participatif et aux réseaux sociaux pour jouer la carte promotionnelle parmi les communautés d’intérêt.

  9. Daniel Haran

    Les liens vers le site sont brises, ce qui est peut-etre pour le mieux vu qu’ils les interdissent sans permission.

    Pierre Bellerose devrait renvoyer son agence.

  10. Mon Boomerang à moi • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    […] gagnants sont des sites de merdes. À cet effet, je ne vous parlerai pas du grand gagnant parce que j’ai déjà dit que je n’en parlerai pas et que le strict fait de dire que je n’en parle pas a fait (il semble) bouillir de rage une des VP […]

  11. Tourisme Montréal s’est-il comporté en touriste dans la conception de son site Web? | Mario tout de go

    […] Blanc invoque le fameux «devoir de réserve» et moi… ben je suis plutôt impressionné par les coûts d’une telle opération. […]