Génération C ma participation à la table ronde consommation

Pin It

C’est dans quelques heures que je vais participer à un panel sur la Génération C dans un contexte de consommation. Cet événement est organisé par le CEFRIO et il me permettra pour la première fois d’intervenir (un terme qu’aiment bien les potes d’outre-Atlantique) dans ma ville natale de Québec. Voici la présentation de ma brève allocution :

 

MAJ
Quelques hyperliens sur des billets parlant de ma conférence :
#genc: atelier 3 – volet consommation

Compte rendu du colloque Génération C

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Tweets that mention Génération C ma participation à la table ronde consommation • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure -- Topsy.com

    […] This post was mentioned on Twitter by Michelle Blanc, Mario Asselin. Mario Asselin said: RT @MichelleBlanc: Mon billet: Génération C ma participation à la table ronde consommation http://bit.ly/3EhCbR […]

  2. Richard Messier

    Bonjour Michelle,

    Ca rejoint beaucoup ce que j’observe chez mes 2 fils (18 et 20 ans). Très peu de télé (sauf un peu de sport). Du web, du web, du web. Ils y trouvent tout et communiquent avec tout leurs amis via web, texto, forums, voip pendant qu’ils jouent en ligne. Par contre pas de Twitter, ni Facebook. C’est clair que les moyens de les joindre doivent être différent et en ligne ou virtuel.

  3. Compte rendu du colloque Génération C « PRESENTability with DFG

    […] Blanc avait rendu disponible sa présentation AVANT sa conférence. Pratique peu courante, mais très appréciée. Très courageux de sa […]

  4. Missmath

    « Pratique peu courante, mais très appréciée. Très courageux de sa part. »

    Je suis bien étonnée par ce commentaire.

    Il est vrai que la pratique n’est pas courante pour les « vieux » comme nous, par crainte peut-être que la présentation devienne inutile ???

    Or, je crois qu’ici on ne peut que faire deux constats : Madame Blanc est cohérente et professionnelle.

    Professionnelle, car son diaporama est un support à sa présentation et non sa présentation. Quand on le parcourt, on a une idée de la présentation de la même manière que lorsque l’on regarde la bande annonce d’un film. Il y manque les explications, la présentation en tant que telle. Voir ce diaporama avant donne juste le goût d’aller voir l’ensemble. Ça, c’est avoir le sens du marketing !!!

    Cohérente, parce que lorsqu’on lit ses propos, Madame Blanc insiste beaucoup sur l’importance des commentaires des « consommateurs » dans l’amélioration d’un produit fourni par une entreprise. En publiant le diaporama avant, ses lecteurs pourraient fournir des commentaires qui lui permettraient d’améliorer sa présentation avant même que la première n’est lieu. N’est-ce pas gagnant comme stratégie ?

    Pratique peu courante, certes… mais pour l’instant !

  5. Denis François Gravel

    En réponse à Missmath :

    « Par crainte que la présentation devienne inutile ». Excellent point. D’où vient cette crainte? Elle provient d’une mauvaise conception généralisée de la nature d’une présentation.

    Une présentation n’est pas une personne qui vient LIRE ou présenter des diapositives.

    Dans le cas qui nous intéresse, la présentation se définit comme suit : un individu devant un auditoire qui LIVRE UN MESSAGE. Point.

    Il peut utiliser ou non un support (informatique ou autre).

    Dans ce contexte, les diapositives sont UN SUPPORT à la présentation. Ils viennent compléter, éclairer, illustrer, préciser, le message du conférencier. J’ai déjà souligné ce point ici : http://presentabilitywithdfg.wordpress.com/2009/04/06/are-you-responsible-for-the-horrible-slides/

    D’ailleurs, l’Office de la langue française parle de « présentation ASSISTÉE par ordinateur ». http://www.granddictionnaire.com/BTML/FRA/r_Motclef/index800_1.asp (lecture intéressante).

    Bien sûr, il existe d’autres modèles de présentation pertinents dans d’autres contextes (Ex. : kiosques)où l’utilisation de diaporama est différente. Nous pourrons en discuter dans de futurs billets.

    Dans le cas de Michelle Blanc, ELLE était la présentation. Les diapositives venaient simplement illustrer ou renforcer le message. C’était pertinent et efficace.

    – Denis François Gravel

  6. Sandrine Prom Tep

    Merci Michelle pour la MAJ :)

  7. Espace TIC » Blog Archive » Génération C – la suite

    […] Michelle Blanc […]