Pourquoi tu portes un voile?

Pin It

Les enfants d’âge préscolaire ont cette fameuse phase du « pourquoi » . Les enfants d’âge scolaire aussi. Moi-même qui suis maintenant une presque vieille, je me pose aussi des questions. Par exemple lorsque j’entends dire que pratiquement les seuls endroits où peuvent travailler les femmes voilées sont dans les CPE. Je me dis, ha bon, pourquoi? On s’entend qu’elles ne seront sans doute pas coiffeuse, mais pourquoi les CPE? Est-ce quelque chose de culturel? Ça prend tout de même une formation pour travailler en CPE? Pourquoi semble-t-il qu’elles choisissent en masse d’aller y travailler?

Je lis aussi et j’entends dire que ces femmes sont très dévouées et qu’au grand jamais elles ne feraient de prosélytisme. Je veux bien le croire. J’en suis même convaincue. Mais je me dis aussi que si elles ne peuvent travailler que là, elles n’ont peut-être pas de diplôme de psychologie enfantine pour désamorcer l’inévitable session de questionnement répétitif des enfants à l’âge du «pourquoi». Elles se feront inévitablement demander:

-Pourquoi tu portes un foulard?
-Pourquoi ma maman ne porte pas de foulard elle?
-Est-ce que tu me le prêtes ton foulard?
-C’est qui Allah?
– Pourquoi les hommes ne portent pas de foulards eux?
-Pourquoi tu ne te déguises pas à l’Halloween?
-Crois-tu au père Noël?

Puis l’inévitable pourquoi maman tu ne portes pas de foulard comme ma gentille gardienne? Maman je veux porter un foulard moi aussi.

Disons que même avec un diplôme blindé de pédopsychologie, afin d’éviter de faire du prosélytisme dans ses réponses, ça risque d’être difficile et torpinouche…

En théorie, je veux bien croire que ces femmes voilées seront au-dessus de toutes idées et d’intention de répandre l’islam auprès de nos petits et qu’elles ne veulent en aucun cas tenter de les influencer à leur croyance. Mais dans la pratique, j’ai bien peur que ce ne soit une impossibilité… Même en supposant qu’elles ont toute la volonté de neutralité religieuse du monde.

Par ailleurs, Bibitte Electrique, ma conjointe de près de 20 ans, répondait ceci à une de ces copines qui lui demandait sur Facebook ce qu’elle pensait de l’entrevue de Me André Sirois qui répliquait à Charles Taylor à propos de La Charte des valeurs québécoises à l’émission de Dutrizac au 98,5FM.

J’ai été maman à la maison jusqu’à ce que mon fils ait l’âge scolaire. Si j’avais eu à le faire garder, jamais je n’aurais choisi une femme musulmane voilée qui accepte de porter un symbole de l’inégalité entre les hommes et les femmes. L’égalité est une valeur de la plus haute importance et je n’aurais pas choisi que quelqu’un qui ne partage pas cette valeur s’occupe de mon enfant à plein temps. Je pense qu’en CPE, le parent ne peut choisir l’éducatrice assignée à son enfant…

Pour les autres propos tenus par Me Sirois, je suis assez en accord surtout au niveau de l’immigration.

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Murielle Dumas

    Merci Madame de prendre position. Peu de gens osent le faire dans le cas des CPE. Je pense qu’il y a vraiment urgence d’en débattre.

    Les musulmans obtiennent des permis de CPE et les femmes voilées y travaillent de plus en plus, c’est vrai, c’en est même effarant.
    M. Sirois soulignait un fait à propos de ces femmes dans son entrevue, « On ne peut transmettre / partager ce qu’on n’a pas. »
    Je ne doute pas de leur capacité à s’occuper des enfants mais de leur capacité à transmettre les valeurs de la société québécoise, toutes ces petites choses qui font qu’un enfant s’imprègne de sa culture.
    J’ai enseigné au primaire toute ma vie, j’y ai côtoyé des générations d’enfants, et je suis convaincue que de laisser des femmes voilées ‘imprégner’ des jeunes est une grave erreur.
    J’ai vu au cours de ces années plein de petites choses, de petits gestes de la part des éducateurs/trices qui font que l’école, le service de garde, le CPE sont d’abord des MILIEUX DE VIE.

    Est-ce qu’une éducatrice musulmane vivra avec l’enfant toute la frénésie de Noël et Halloween?…non
    Chanteront-ils « Petit Papa Noel »? Le petit renne au nez rouge?…non
    Chanteront-ils du Vigneault? du Félix Leclerc? le folklore de La Bonne Chanson? nos chansons pour enfants?
    Apprendront-ils les comptines de Passe-Partout?
    À quels jeux pourront-ils jouer?
    Quels contes et légendes québécoises leur lira-t-on?
    Leur éducatrice voilée connait-elle la merveilleuse littérature enfantine du Qc? la richesse des émissions pour enfants?
    Quelle musique écouteront-ils? quelle danse? verrons-ils les films et personnages de Disney? etc
    Cuisineront-ils de la tire Ste-Catherine?
    Y aura-t-il une ‘boite à costumes’ pour se déguiser et jouer au pompier, à la princesse, à la chanteuse?
    Les milliers d’enfants que j’ai côtoyés jusqu’ici ont été en contact avec tout ça.
    Avec des éducatrices voilées, qu’est-ce qui meublera l’imaginaire de ces jeunes enfants en CPE?
    Non, je ne veux pas de femme voilée en CPE, aussi bonne, douce et maternelle soit-elle.
    Je ne veux pas que les futures générations soient privées de leur histoire et de leur culture.

    Murielle Dumas
    dumasmumu@videotron.ca

  2. Judith Lussier

    Pourquoi est-ce si difficile d’accepter que certaines femmes portent le voile pour redéfinir leur religion et, justement, faire en sorte qu’il ne soit plus un symbole de l’inégalité? Pourquoi n’autorisons-nous pas les femmes à ce réapproprier ce symbole qui a été traîné dans la boue par les hommes?

    Et pour répondre à Muriel, je ne vois pas ce qui empêcherait une éducatrice en CPE de faire des décorations d’Halloween, de chanter Petit papa Noël ou de faire jouer du Gilles Vigneault (en supposant que c’est ce que les autres CPE font et que ce soit vraiment essentiel). Je ne vois pas en quoi c’est mal qu’une éducatrice partage avec des enfants une culture différente. Câline, on ne va pas au CPE pour apprendre à porter la ceinture fléchée. Par ailleurs, un enfant apprendra toutes sortes de niaiseries au CPE avec lesquelles ses parents ne seront pas nécessairement d’accord et qui n’ont aucun rapport avec la religion. Une amie un peu hippie était estomaquée de voir comment la culture populaire avait gagné sa fille au CPE, qui branchait les enfants devant la télé plusieurs heures par semaine. Vous n’avez pas de contrôle sur tout. Et quand vous demandez «à quels jeux joueront-ils?», vous démontrez simplement votre ignorance. Je vous invite à regarder ce touchant témoignage de l’ancien président de la Société Saint-Jean Baptiste, Jean Dorion: http://www.youtube.com/watch?v=Q2PAE0WM0Zs

  3. Daniel Gagnon

    Dépendant du lieu et du contexte, la question du prosélytisme religieux peut parfois sûrement être pertinente.

    Mais la franchement, en ce qui a trait à la transmission de la culture québecoise je décroche vraiment!
    Qu’est-ce que Walt Disney a de typiquement québécois voulez-vous bien me dire?

    Je vis à Québec et entre 1 ans et 4 ans, ma fille a fréquenté deux garderies en milieu familiale tenues par des «femmes voilées».
    Et savez-vous quoi? Justement parce que les gens de Québec sont « frileux » d’envoyer leur enfant là, la clientèle était formée d’enfants de diverse origines, de parents bien intégrés à Québec et ma fille s’est habituée à parler un français quasi «international», a manger d’autre chose que du pâté chinois et à s’ouvrir à toutes sortes de « différences».

    Je pense aussi que les ces femmes éducatrices qui vienne d’ailleurs, voilées ou non, font peut-être même encore plus d’effort que d’autres pour offrir un univers pédagogique et culturel riche et des activités variées, justement parce qu’elles ont plus que d’autres à faire leurs preuves. Et pensez-vous vraiment qu’une éducatrice « pure laine » sera automatiquement plus apte à transmettre aux enfants « leur histoire et de leur culture »? Pour en avoir vu quelques unes, je me demande si l’on parle de transmission de culture… ou d’inculture! Et si l’éducatrice musulmane est enfin «dévoilée», deviendra subitement une experte en ethnologie québécoise?

    Si ça peut vous rassurez, ma fille qui a maintenant 5 ans et qui fréquente maintenant la maternelle est comme toutes les autres petites filles de son âge: obnubilée par les Barbies, les princesses, les châteaux tout l’endoctrinement des Walt Disney et autres Mattel de ce monde. Y compris Aladin et les Milles et une Nuits (voyez-vous l’ironie?). Mais elle connait aussi bien d’autres choses, et ce n’est pas seulement la garderie qui les lui a transmises. ;-)

  4. Stéphanie Murphy

    Bravo pour ce texte Michelle.

    Pour répondre à Murielle, je ne pense pas que le voile comme tel constitue un problème dans le fait de transmettre la culture et l’histoire du Québec aux jeunes. Parce que si on admet cette hypothèse, il faudrait généraliser à l’ensemble des éducatrices immigrantes, qui ne portent pas forcément de foulard…et qui n’ont pas grandi au Québec. Au contraire, ces personnes peuvent aussi apporter une belle richesse aux enfants…

    TOUTEFOIS, ce qui m’inquiète, ce sont les valeurs qui sont derrières le voile. Il ne faut pas se mentir…le voile renvoie à l’idée que la femme doit couvrir ses atouts féminins (dont ses cheveux) parce qu’ils sont source de tentation et pourraient entraîner l’homme dans le péché. C’est aussi dire, indirectement, que les hommes sont complètement guidés par leurs pulsions et que la femme doit se protéger de ça en se couvrant. C’est un message de soumission…de l’éternelle idée de la femme tentatrice.

    Pourquoi pensez-vous que plusieurs éducatrices en CPE choisissent de travailler dans ce milieu pratiquement exclusivement féminin ? Moi je n’ai jamais vu encore d’éducateurs hommes faire ce travail en garderie…C’est un milieu ou forcément elles sont protégées du regards et des contacts avec les hommes.

    Ma fille fréquente une garderie dans laquelle il y a une éducatrice qui porte un voile. Pour lui avoir déjà parlé…je la trouve correct et gentille avec les enfants. Mais j’ai un grand malaise quand même avec son foulard. Et je suis certaine que je ne suis pas la seule comme parents à ressentir cela. On dirait que personne n’osent le dire par peur de passer pour des racistes ou des islamophobes. Pourtant, ce n’est pas la personne qu’on juge, mais son voile le malaise…

    Quand tu fais le choix de travailler dans une garderie (ou dans une école) tu représentes un modèle pour les enfants. Forcément l’enfant (dans sa phase du pourquoi) va s’intéroger tout naturellement sur le pourquoi de ce voile et pourquoi pas sa maman…Dans sa réponse, à moins d’être hypocrite, une femme qui le porte ne peut certainement pas faire abstraction de ses croyances religieuses. Le porter c’est adhérer au fait que la femme doit se protéger du regard de l’homme, c’Est aussi d’une certaine façon encouragé la non-mixité dans les écoles, la diabolisation de la sexualité (plutôt que la responsabilisation)…

    Lorsque j’étais à l’école primaire, on nous avait mis en garde que porter des chandails avec des inscriptions violentes (du genre une tête de mort) est inacceptable dans une institution scolaire et qu’en conséquence il faudrait rentrer à la maison se changer. Pourquoi n’en fait-on pas autant en s’intéressant aux messages derrière le foulard islamique ?

    Personnellement, je n’ai rien contre les femmes qui portent le voile mais c’est clair que comme éducatrices, elles n’ont pas dutout le look de l’emploi. En espérant qu’avec tout ce débat qui entoure la Charte des valeurs, les parents d’enfants en garderie pourront davantage avoir leurs mots à dire sur la pertinence de ce voile.

  5. Leila

    Je pense que les femmes voilées sont capables de transmettre de très belles valeurs éducatives et disciplinaires.Quant aux craintes concernant la transmission de valeurs autres que les valeurs québecoises; l’enfant  »pure laine » qui pose des questions à son entourage concernant le port du voile par des femmes qu’il voit au centre d’achat ou ailleurs; l’entourage se trouvera obligé de lui fournir des explications de toute façon ,même si sa gardienne ou son enseignante ne sont pas voilées. Mais c’est quoi les  »belles valeurs »?!

  6. Mike B.Dupuis

    Mme Lussier: En ce qui concerne votre Mr Dorion, faudrait aussi écouter Maitre André Sirois, http://www.postedeveille.ca/2013/10/quebec-au-dela-de-la-charte-des-valeurs-le-probleme-du-remplacement-de-la-population.html, interviewé cette semaine à 98.5FM à l’émission de Dutrizac.
    Mr Gagnon: En plus des problématiques notés par Mme Dumas (ier comment), je rajouterais la banalisation du voile à cet âge impressionable et formatif. C’est pour ça que les voilées se précipitent dans les CPE, car ils travaillent sur un plan concerté depuis des années qui a un horizon de 20-30 ans.
    Réveillez-vous bon sang et regardez plus loin que le Québec. Regardez toute l’europe, France, Angleterre, Belgique, Hollande, Danemark, Norvège, ETC, tous aux prises avec le même problème, m^me si la France et l’Angleterre ont poursuivi 2 modèles différents. Écoutez aussi Mr Boutih en France à la tv qui annonce clairement qu’il va déclencher une guerre civile passé un certain nombre de votes qui ne font pas son affaire, votes démocratiques je vous rappelle. Ecoutez 3 minutes à partir de 17:00. http://ripostelaique.com/monsieur-boutih-vous-la-declenchez-quand-la-guerre-civile-contre-les-francais-qui-votent-mal.html

    Écoutez sur ytube cette extraordinaire musulmane Docteure Wafa Sultan qui avec émotion nous supplie de se réveiller, https://www.youtube.com/watch?v=KTITugzD-1s vidéo parmi plusieurs aussi Pierre Cassen à partir de 8:50, réplique magistrale,https://www.youtube.com/watch?v=YCGTTzssoaQ

    lisez Karim Akouche, Tarek Fatah, Henri Boulad, Mme Fatima Houde Pépin, Djemila bien sûr. Lisez Poste de Veille.ca et renseignez-vous.

  7. Pourquoi tu portes un voile? | Bienvenue! | %blog_URL%

    […] Pourquoi tu portes un voile? […]

  8. Murielle Dumas

    J’aurais dû me douter que mes exemples susciteraient une réplique réductrice à la ceinture fléchée! … :-)
    Je vais donc expliquer ma pensée autrement. Dans les cours de sociologie 101, on apprend que les valeurs et les savoirs d’une société se transmettent à travers toutes ses institutions. Jusqu’à récemment, pour le jeune enfant, cette transmission se faisait par la famille et la télé jusqu’à la maternelle. L’école prenait le relais ensuite.

    Maintenant, cette transmission est assumée très tôt dans la vie de l’enfant par les CPE et les différents services de garderies, en plus de la famille et des médias. L’apprentissage de la socialisation, la présence de modèles adultes, les activités pédagogiques structurent le système de valeurs et l’ancrage culturel du jeune enfant. Tout ça fait de lui un ‘citoyen’ québécois distinct.

    Pourquoi pensez-vous y a-t-il une offensive islamiste pour obtenir des permis et occuper les postes d’éducatrices (avec voile) dans les CPE et services de garde au Québec? Ce n’est pas innocent du tout. La vue de femmes voilées ‘normalise’ le port du voile dans l’esprit perméable de l’enfant. Peu importe la compétence ou la qualité de la personne qui le porte. Oui une femme voilée peut transmettre de belles valeurs aussi, je n’en doute pas une seconde, je pense plutôt aux valeurs qu’elles ne peut pas transmettre parce qu’elle ne les a pas.

    Le voile est d’abord un étendard politico-religieux, un peu comme un drapeau qu’on plante pour conquérir un territoire. L’Islam le fait partout ailleurs dans le monde. Pourquoi ce serait différent ici?

    Murielle Dumas

    @M. Gagnon,
    Toutes les éducatrices doivent « offrir un univers pédagogique et culturel riche et des activités variées » , certaines le font mieux que d’autres j’en conviens, ça n’a rien à voir avec le voile. L’ouverture aux autres cultures doit enrichir la culture principale et non pas la réduire.

    Merci M. Dupuis pour ces 2 liens. Je me permets de les remettre ici. Deux témoignages qui m’ont profondément émue.

    -« Écoutez sur ytube cette extraordinaire musulmane Docteure Wafa Sultan qui avec émotion nous supplie de se réveiller, https://www.youtube.com/watch?v=KTITugzD-1svidéo parmi plusieurs aussi Pierre Cassen à partir de 8:50, réplique magistrale,https://www.youtube.com/watch?v=YCGTTzssoaQ« 

  9. AVIS Aux femmes du Québec. Les Janette • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et aute

    […] Ma propre opinion à propos de la charte a déjà été publié dans le Huffington Post et dans mon blogue La Charte des valeurs ne va pas assez loin Les femmes sont des putes et moi je suis le diable Pourquoi tu portes un voile? […]

  10. Michael Fortin

    Il est tout-à-fait légimite d’être contre la charte mais soyez-le pour les bonnes raisons. Nos enfants n’ont pas à vivre dans une cage dorée. Tous les midis mon fils est surveillé par une jeune femme qui porte un voile. Il a une très bonne relation avec elle, il l’aime beaucoup. Et quand même bien il poserait ces questions, ce n’est pas de répandre l’Islam dans son esprit que de lui répondre. Cette peur irrationnelle de la femme voilée est beaucoup plus malsaine à mon avis.