Communiqués de presse optimisés

Pin It

L’utilisation de tactique de relations publiques en ligne vise généralement plusieurs objectifs d’affaires qui peuvent être :

  • L’accroissement du nombre d’hyperliens externes pour un ou plusieurs de ses propres sites Web (cas qui facilitera le positionnement naturel de ces sites puisque le nombre d’hyperliens externes menant vers un site et provenant d’une adresse IP différente est comptabilisé comme l’un des facteurs clés du référencement naturel)
  • Le positionnement temporaire (2 à 4 semaines) dans les résultats des moteurs de recherche (dans la section nouvelle) pour des mots-clés sensibles qu’il peut être difficile d’obtenir avec un positionnement naturel et qui ne font peut-être pas partie de l’ensemble des mots-clés utilisés habituellement. Par exemple, (XXXX) pourrait vouloir se positionner temporairement (lors d’une crise communicationnelle) pour la phrase clé «XXXX» et faire valoir les efforts qu’elle fait pour aider les gens atteints de cette maladie sans pour autant créer une section spécifique à cet effet dans son site corporatif.
  • L’accroissement et la diversification de la visibilité médiatique.
  • L’atteinte de nouveaux publics cibles (les jeunes ne lisent plus les journaux).
  • Le positionnement dans les résultats naturels pour des requêtes spécifiques qui ne sont pas adressées spécifiquement par le site de l’entreprise.

Le processus de relations publiques en ligne devrait, pour obtenir un impact stratégique optimal, suivre certaines étapes :

  1. Définir les objectifs communicationnels et les objectifs d’affaires
    1. Est-ce strictement une activité de relations publiques classiques qui utilise le canal Web comme complément ou est-ce plutôt une activité visant à atteindre un objectif stratégique de positionnement Web ou les deux? La réponse à ces questions pourrait dicter le type de contenu, d’effort de recherche sur les mots-clés et le type et le nombre de services de mise en ligne de communiqués de presse Web utilisés.
  2. Choisir ses mots clés
    1. Il a toujours été important de choisir les mots que l’on utilise pour la rédaction d’un communiqué de presse traditionnel. Cependant, dans un contexte Web, le choix des mots utilisés revêt une importance qui tient plus de la mathématique que de la sémantique que de l’effet de plume. Il est crucial de choisir des mots de tous les jours que les internautes utiliseront eux-mêmes lors de leurs requêtes dans les engins de recherche. À titre d’exemple, un manufacturier automobile qui veut communiquer des informations à propos de ses produits serait mieux d’utiliser le terme « voiture » que celui « d’automobile ». Le terme voiture est en effet 10 fois plus utilisé dans les requêtes des internautes que ne peut l’être celui d’automobile. D’où l’importance de vérifier, avant la publication finale, l’incidence des recherches des internautes sur les synonymes des mots que l’on veut utiliser. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les outils de Google Adwords qui offrent une idée du nombre de requêtes. Il existe aussi une panoplie d’autres outils offrant des données numériques associées au nombre de requêtes des internautes. Il est cependant capital de savoir au préalable d’où ils tirent leurs chiffres et de s’assurer d’une certaine corrélation entre notre public cible et les quantifications des requêtes textuelles qui sont fournies.
  3. Travailler son titre et son texte (de mon billet Google Ces titres ennuyeux sont écrits pour eux)
    1. (…) dans le New York Times, l’article “This Boring Headline Is Written for Google“ , décrit bien la réalité à laquelle les médias font face s’ils veulent être référencés dans les résultats des engins de recherche. Ils doivent écrire des titres pour les moteurs de recherche et pas seulement en fonction des lecteurs ou du rédacteur en chef. (…) So news organizations large and small have begun experimenting with tweaking their Web sites for better search engine results. But software bots are not your ordinary readers: They are blazingly fast yet numbingly literal-minded. There are no algorithms for wit, irony, humor or stylish writing. The software is a logical, sequential, left-brain reader, while humans are often right brain. Ils doivent désormais changer un titre tel que “Unsafe sex: Has Jacob Zuma’s rape trial hit South Africa’s war on AIDS?” pour “Zuma testimony sparks HIV fear.“. Ainsi donc, le New York Times ou la BBC auront deux différents titres pour le même sujet, dans sa version imprimée et dans sa version Web.   Cette nouvelle pratique aura-t-elle une influence majeure sur le journalisme tel qu’on le connaît ? L’auteur de l’article rappelle que la structure de la pyramide inversée (où les éléments clés d’un sujet sont d’abord déclinés dans l’article) vient elle-même de l’invention du télégraphe qui devait aller à l’essentiel. Il devrait donc en être de même pour le Web.
  4. Rédiger les communiqués de presse
    1. Faire deux communiqués distincts. En faire un pour les médias traditionnels et un pour les engins de recherche. Celui pour les engins de recherche doit contenir un « call to action » afin de favoriser la mesure internet de l’activité de relations publiques. Celui qui sera rédigé pour les médias traditionnels devrait aussi être  diffusé sur le site Web de l’entreprise sous format HTML. Il servira d’hyperlien à offrir aux blogueurs qui peuvent être la troisième catégorie de médias que l’on cherchera à joindre.
  5. Envoyer son communiqué de presse aux agences de PR Web
    1. Il existe de nombreuses agences de dissémination de communiqués de presse pour le Web. L’avantage de faire parvenir les communiqués à plusieurs d’entre elles est qu’elles ont toutes des adresses IP différentes. Ainsi, si dans un de vos communiqués vous avez 5 hyperliens menant vers l’une de vos propriétés Web et que votre communiqué est diffusé par 5 agences, vous venez de créer 25 hyperliens externes pour votre site. Voici une liste partielle de certaines de ces agences de diffusion.
    2. http://www.free-press-release.com
    3. http://www.articleselect.com/index.php
    4. http://www.seenation.com/loginindex.php
    5. https://console.prweb.com/prweb/login.php
    6. https://prndirect.prnewswire.com/
    7. http://www.prnewswire.com/
    8. http://www.businesswire.com/
    9. http://www.pr.com/promote-your-business
  6. Mesurer l’efficacité les actions posées
    1. Tout comme pour les relations publiques traditionnelles, il est possible de mesurer le « Buzz » qui se propage en ligne, faisant suite à un effort de communication. On peut aussi mesurer le nombre d’hyperliens externes qui aboutissent vers la page des RP, on peut mesurer le nombre de clics (s’il y a un « call to action ») et le nombre de mentions dans les médias traditionnels, de la campagne en ligne.

Les relations publiques aux blogueurs
http://www.executivesummary.com/archives/2006/04/how_not_to_dist.php

Afin d’être réellement efficace dans vos communications aux blogueurs, vous devriez écrire un courriel personnalisé à chacun d’eux. Au préalable, prenez le temps de lire leurs billets précédents pour trouver l’angle communicationnel que vous leur présenterez. N’incluez pas votre communiqué à ce courriel, mais indiquez l’hyperlien ou le blogueur pourra le trouver.

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Jean-François Detout

    Attention à l’utilisation abusive de communiqués de presse au lancement d’un site : cela peut être très mal vu par Google

  2. Etienne Denis

    Optimiser un communiqué a un impact faible sur les relations publiques, mais un impact intéressant pour le marketing. Cela veut dire que très souvent celui qui émet le communiqué ne travaille pas dans le même département que celui qui en bénéficie. Dans plusieurs organisations, c’est suffisant pour que les communiqués ne soient pas optimisés.

  3. Carmen Gerea

    Excellent article! Déjà il faudrait commencer par écrire pour son lecteur, pas pour son égo, ni pour flatter l’égo de son client. Il suffit de faire un tour sur CNW Telbec pour voir à quel point on abuse des titres insignifiants, non pertinents et non optimisés. À chaque fois que je les vois dans mon fil RSS j’ai envie d’écrire là-dessus :)

  4. Denis Paul van Chestein

    Excellent article, que dire de plus ? Deux tactiques essentielles du succès d’une activité PR Web très bien expliquées, à mon avis : l’importance des mots clés à tous les niveaux de la rédaction et la multiplicité des plates-formes/cibles de diffusion afin de favoriser la référencement (hyperliens).

    En prime, une leçon PR fondamentale très souvent négligée ou tout simplement escamotée: votre activité PR doit inclure un « Call-to-Action », sinon, comme dirait l’autre « Vous avez fait du Social pour le Social ». Bref, votre activité PR doit viser un objectif communicationnel et/ou d’affaires. De plus, ce « Call-to-Action. vous permettra de mesurer l’impact/succès de votre activité.

    CQFD Michelle. Bravo.

  5. Michelle Sullivan

    Toujours intéressant de voir comment on peut bonifier nos communications en pensant (également) SEO.

    Concernant ton no. 4: communiqué pour les engins de recherche – penses-tu aux communiqués format 2.0 tels que proposé par Todd Defren? À ce moment là, tu ne proposerais pas plutôt un hyperlien vers cette version aux blogueurs, plutôt que vers la version plus trad? Pour ma part, j’encourage mes clients à songer à une version en format trad pour les journalistes traditionnels et une version 2.0 pour les journalistes plus 2.0, qui apprécient un contenu plus riche (hyperliens, vidéos, images en haute résolution etc) et pour les blogueurs.

    Si tu pouvais élaborer sur ce point, j’apprécierais. Merci!

  6. Darklg Web (darklgweb) 's status on Wednesday, 04-Nov-09 14:09:26 UTC - Identi.ca

    […] http://www.michelleblanc.com/2009/11/04/communiques-de-presse-optimise/ a few seconds ago from web […]

  7. Kaven Brassard

    Bravo pour ce texte. Je crois que lorsque vous aviez fait mention de cette stratégie à l’occasion de votre conférence SOCOM, l’intérêt des personnes présentes était fort.

    Pour ma part, je crois que l’utilisation d’un communiqué destiné aux journalistes est toujours essentiel, et ce, même si plusieurs d’entre eux s’abreuvent de documentation obtenue par le biais de médias sociaux tels que Twitter et Facebook, du moins dans le monde du sport. Les nouvelles voyagent extrêmement vite et la possibilité d’ajouter des hyperliens à leurs articles en ligne facilite de beaucoup leur travail. De plus en plus, on voit des journalistes tenir des blogues sur les sites d’information et ils ont besoin de ce type de documentation par hyperliens.

    Quand aux sites de diffusion Web de communiqués que vous proposez, y a-t-il un inconvénient dans la publication de nouvelles adaptées mais en français? Pour la majorité, ce sont des sites anglophones.

    Merci de votre polyvalence. Les sujets de vos articles tournent autour de ce que vous connaissez le mieux tout en étant adaptés à différentes sphères de la communication et ça, ça vous honore.

  8. Louis Durocher

    Bon article. N’étant pas du domaine du PR je ne peux parler que du point de vue du référencement et de la visibilité web.

    Même si elle est un peu abandonné de nos jours, la technique de l’optimisation des communiqués de presse est toujours intéressante en référencement.

    Les journalistes ont de plus en plus tendances à se servir des moteurs de recherche principaux pour leur recherche. S’il vous arrive d’être l’une des sources qu’ils utiliseront dans un article, le bénéfice potentiel en termes de visibilité et de trafic en ligne peut être considérable.

    On dit que 98% des journalistes vont quotidiennement en ligne, 73% pour vérifier les communiqués de presse, 92% pour la recherche associée à l’écriture de leurs articles.

    L’optimisation des communiqués de presse est une opportunité intéressante pour obtenir une entrée «par la porte d’en arrière» dans les salles de rédaction des journalistes. Elle peut également, comme le mentionne Michèle, générer des milliers de liens supplémentaires, ce qui bien sûr améliorera votre classement dans les moteurs de recherche de façon substantielle.

    De plus cela permet d’obtenir que vos contenus soient indexés rapidement par les moteurs de recherche.

    Alors, soignez vos communiqués, vos titres, vos mots-clés, le libellé de vos liens, tout ceci stimulera votre positionnement naturel dans les moteurs.

  9. Guy Therrien

    Le communiqué de presse a toujours sa place. Mais l’adapter à la réalité du Web est essentiel, notamment par l’utilisation judicieuse de mots clés et une rédaction plus stratégique. Si le communiqué 2.0 est probablement plus pertinent aux impératifs RP sur le Web, son adoption est lente. En attendant, il nous reste à mieux utiliser les sites Web corpo en y insérant des contenus mieux indexés. Merci pour votre billet.

  10. Olivier

    Pas mieux d’être 5ème pour automobile que 50ème pour voiture ?

  11. vansnick

    petit mot juste pour dire merci pour ce billet, très intéressant :D

  12. Tweets that mention Communiqués de presse optimisés • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure -- Topsy.com

    […] This post was mentioned on Twitter by Michelle Blanc, Claude Malaison, yasha sekhavat, Carmen Gerea (FR), jeffpoulin and others. jeffpoulin said: Communiqués de presse optimisés http://bit.ly/3gEZXA […]

  13. Cindy Rivard

    Merci pour ce billet très pertinent. À garder à référence pour diffuser largement, mais aussi pour appliquer soi-même les principes. C’est toujours bon de se faire rappeler certaines choses ;-)

  14. Martin Véronneau

    Bien intéressant tout cela. Pourtant, cette notion d’optimisation des communiqués est plutôt galvaudée dans le milieu culturel. Malheureux puisque nous en faisons un bon nombre !

  15. Pierre Bouchard

    Je ne sais pas si tu te rends compte, Michelle, à quel point ce que tu proposes représente un bouleversement majeur dans les perceptions, les attitudes et les comportements des membres de l’industrie des relations publiques, mais aussi des clients. Quand on sait que le processus d’influence et de changement des perceptions, des attitudes et des comportements nécessite un temps souvent assez long (il a fallu 15 ans pour convaincre les Montréalais de recycler en utilisant un bac vert…), on est en droit de se demander combien de temps il faudra à notre industrie et aux clients pour s’ajuster.

    Ton billet convaincra à coup sûr ceux et celles qui ont commencé à pratiquer les RP 2.0, mais il faudra du temps pour que les autres sautent dans le train qui est déjà en marche.

    Enfin, je m’étonne que cet enseignement magistral provienne d’une personne spécialisée en web marketing et non pas d’un spécialiste des RP. Touché.

  16. Etienne Denis

    @Pierre Bouchard Je suis en total désacord! La question « comment nos communiqués peuvent apporter le maximum de bénéfice pour l’entreprise » est de base en RP. Ne pas intégrer internet de façon intelligente dans la réponse est signe d’incompétence. Nous sommes en 2009, ça fait 15 ans que le web commercial existe, ça fait 10 ans que c’est un phénomène majeur… Les gestionnaires ont eu le temps de s’adapter, et ceux qui ne l’ont pas encore fait sont en retard.

    Mais je suis d’accord: ils sont nombreux à être en retard…

  17. Kaven Brassard

    Comme je l’explique dans mon billet « Les relations publiques et le Web 2.0″ , la question à se poser n’est pas QUAND il faudra que l’industrie des RP prenne le virage mais bien COMMENT elle le prendra!

    @Olivier : Je suis d’accord avec toi, mais il reste que Mme Blanc n’a pas tout à fait tord. Est-ce mieux de se retrouver 50e avec « séjour » que 5e avec « escapade »? En tenant compte d’une industrie aussi présente sur le Web que l’hôtellerie, je crois que l’idéal est d’utiliser les deux mots en une phrase logique et structurée pour le Web. Avec le flot de recherches dans le monde du tourisme, un hôtel ne peut négliger le mot « séjour » pour essayer de mieux se positionner avec le mot « escapade »!

    @Pierre Bouchard : Aujourd’hui, quand le train passe, il passe beaucoup plus vite et c’est là la clé de la réussite. Il est si facile de ne pas intégrer le Web 2.0 et de passer outre. Si une entreprise prend cette voie, il sera relativement plus difficile pour elle de prendre sa place dans la multitude d’information qui circulera à l’avenir. Aussi bien y travailler immédiatement! J’ai bien hâte de voir comment le tout évoluera.

  18. Kaven Brassard

    Voici le lien de mon billet http://bit.ly/23Eu9z.

  19. Louis Durocher

    Est-ce mieux de se retrouver 50e avec “séjour” que 5e avec “escapade”? Le mieux serait évidement d’être premier sur les deux termes. Malheureusement le web est très compétitif et Google ne vous accordera pas une place dans le Saint-Graal du Top-10 résultats simplement parce que vous êtes un bon garçon ou une bonne fille.

    Ni parce que vous avez publié un communiqué optimisé.

    Par contre c’est très intéressant si cela fait partie d’une stratégie de visibilité dans les moteurs de recherche et que le communiqué et les RP sont en appui à une structure de site optimisée #seo #référencement ainsi qu’à un bon choix d’écriture web optimisée au niveau du site web lui-même.

    Le meilleur communiqué du monde ne vous sera d’aucune utilité si votre site est mal construit. Évidemment je prêche pour ma paroisse. Le site web est la maison à vendre, le PR est le panneau «à vendre».

  20. Journalistes et blogueurs débattent au 1er Ressac Connect | Ressac Media | Le Blogue

    […] la façon dont ils vivaient au quotidien leur relations avec les marques; ce qui les intéresse, comment les rejoindre? On en retiendra que la créativité et la transparence des approches publicitaires font toute la […]

  21. Patrice Leroux

    Bonjour/Bonsoir,

    Heureux de constater que la question du communiqué de presse optimisé pour les moteurs de recherche suscite autant d’intérêt.

    C’est en 2006 qu’on a « célébré » le 100e anniversaire du premier communiqué de presse d’entreprise (Ivy Lee). À l’époque, ce « news release » est très bien reçu par le New York Times qui souligne son aspect novateur et, croyez-le ou non, la franchise et la sincérité de l’entreprise au nom duquel il est émis. Mais cet enthousiasme n’allait pas durer très longtemps…

    Depuis cette époque, le communiqué a subi peu de transformations majeures en matière de rendu (sauf sur le plan de sa portée avec une expansion considérable dans les années soixante -naissance des réseaux de télé- et d’une prolifération tout azimut avec l’explosion d’Internet dans les années 90 (1995 pour être plus précis).

    Avec Internet, on peut dire que le communiqué a « évolué » à travers quatre grandes phases:

    1- Le communiqué orienté produit/service: traditionnel (mais incorporant des hyperliens vers des infos. complémentaires).

    2- Le communiqué orienté client: par le biais des agrégateurs (Netvibes, Leaderboard, Techmeme, etc.).

    Je ne m’attarderai pas sur ces deux premières phases.

    3-Le communiqué optimisé pour les moteurs de recherche (SEO Release).

    Michelle Blanc fournit d’excellentes tactiques quant aux aspects du référencement ou du positionnement naturel (dit aussi organique) ainsi que du positionnement temporaire (payant?). J’apprécie l’importance qu’elle accorde à la notion fondamentale des mots clés, ainsi qu’à l’aspect des hyperliens externes provenant de différentes adresses IP.

    De plus, l’enjeu des versions différentes d’un même communiqué demeure également intéressant même si cela exige un peu plus de travail…(Paresseux s’abstenir). Il m’apparaît aussi assez clairement que le communiqué optimisé ne s’adresse pas uniquement aux médias mais à l’ensemble des publics.

    Je me permettrais d’ajouter, à l’instar de D. Breakenridge et B. Solis, de vous assurer que vos mots clés jugés les plus importants apparaissent au tout début du communiqué, voire dans la première demie de texte, et particulièrement dans le titre ainsi que dans l’intertitre (le cas échéant).

    Il faut aussi, comme le souligne Michelle, éviter d’utiliser des mots génériques: la compagnie, le produit, la solution, etc,. Optez plutôt pour des mots directement liés à vos produits ou services et/ou aux mots que les gens utilisent dans leurs recherches.

    Il semble également que les glaneurs des moteurs de recherche soient plus sensibles à la répétition de trois ou quatre mots-clés identiques (au début, au milieu et à la fin du communiqué, c.-à-d. dans le paragraphe de conclusion (boilerplate).

    Il semble aussi que les glaneurs demeurent sensibles aux mots en caractère gras. Il faut toutefois faire preuve d’une certaine retenue. Les moteurs de recherche (et leurs glaneurs) détestent les black-hat-tactics dont certaines peuvent mener à un bannissement qui peut durer assez longtemps…

    D’autre part, les algorithmes de recherche des moteurs ne sont pas non plus, à ma connaissance, du domaine public…

    Une tactique que je préconise, parce qu’elle est bon marché, efficace et assez facile à gérer, consiste à offrir une carte du site (Sitemap). Cela pourra vous sembler surprenant mais de telles cartes aident les glaneurs à indexer votre site et ses diverses sections, dont celle où reposent les communiqués. Bien entendu, il faut créer un lien pour chacun des fichiers de votre site vers la carte du site en question.

    Enfin, en matière de rendu, on peut laisser tomber la citation « en cannette » traditionnelle. On ne berne plus personne avec cela et il est très rare de voir une telle citation reprise ailleurs. Il y aura toujours des exceptions mais la citation devra être utilisée avec beaucoup de circonspection à l’avenir.

    Enfin, les moteurs de recherche semblent aussi se tourner de plus en plus vers les médias sociaux pour mesurer la pertinence des sites et de leurs informations.

    On croit aussi que Google intègrera de plus en plus les comportements humains dans ses algorithmes de recherche. Et ces comportements humains d’où viennent-ils ? Des sites de médias sociaux dont les blogues avec leurs commentaires, les sites de signets sociaux (bookmarking par tags individuels), les wikis, les réseaux ouverts, etc,.

    Il reste à voir aussi comment Google intègrera les données obtenues par son Sidewiki dans ses résultats de recherche, le cas échéant. Même s’il est encore un peu tôt, il y a là un filon que Google pourrait exploiter…

    4-Le communiqué intégrant des actifs de réseaux sociaux (SMR).

    Il s’agit d’un communiqué qui intègre les actifs de réseaux sociaux de l’entreprise ET/OU de ceux à qui le communiqué s’adresse (journalistes trad., blogueurs, consommateurs, analystes, grand public). C’est le SMR (Social Media Release) dont Michelle Sullivan parle dans son commentaire en mentionnant Tod Defren. C’est Defren qui, le premier, a proposé un gabarit de SMR avec ses copains de Shift Communications (San Francisco). C’était, entre autre, pour répondre à un billet de Tom Foremski qui exige la mort du communiqué de presse…

    Ces actifs sont, par exemple un compte Twitter, une page Facebook, un canal YouYube, un feed (flux) RSS, le compte de bookmarking Delicious, le compte LinkedIn du responsable des relations avec les médias (l’émetteur du communiqué), un compte Flickr, des mots-clés ou tags Technorati, etc.

    Tous ces actifs peuvent donc être intégrés dans le communiqué de presse dit de médias sociaux. Ils servent à rehausser l’information transmise, voire à établir des connexions qui multiplient les ressources dans un but de partage et de retransmission de l’information. Sans rien enlever au communiqué optimisé, c’est ici que la mesure et le « call to action » peuvent prendre tout leur sens.

    Malgré tout cela, le communiqué optimisé et le communiqué de médias sociaux n’effaceront pas, comme par magie, les mauvaises pratiques et habitudes qui ont toujours cours aujourd’hui en relations avec les médias: valeur réelle et intérêt de l’information, rédaction déficiente, cibles et approches de transmission.

    Enfin, le communiqué de médias sociaux devrait reposer dans une plate-forme sociale (WordPress, MoveableType, etc,). Comment pourrait-il en être autrement ? En ce sens, il deviendrait complémentaire au communiqué plus traditionnel (journaliste) et au communiqué optimisé (consommateur et grand public).

    Cependant, je ne suis pas sûr que la division (et la multiplication de versions) entre le communiqué traditionnel (pour journalistes et blogueurs), le communiqué optimisé (pour le consommateur grand public) et le communiqué de médias sociaux (pour tous) se prolongera encore longtemps.

    Il s’agit sans doute plutôt d’une étape de transition dans laquelle le SMR finira par rendre caduque le communiqué traditionnel d’abord et le communiqué optimisé par la suite. Mais ça reste à voir !

    Informations connexes et complémentaires:

    Danny Sullivan. Search 4.0 : Putting Humans Back in Search.
    http://searchengineland.com/search-40-putting-humans-back-in-search-14086

    Tod Defren. Version 1.5 du gabarit de SMR :
    http://www.pr-squared.com/2008/04/social_media_release_temp

    Tom Foremski. Die Press Release! Die! Die ! Die!
    http://www.siliconvalleywatcher.com/mt/archives/2006/02/die_press_relea.php

    Greg Jarboe. The 100th Birthday of the Press Release
    http://searchenginewatch.com/3623806

    Merci de votre lecture.

    Patrice Leroux

  22. Changements dans les relations de presse « MARKETING DU SPECTACLE WEBLOG

    […] de presse et je suis rouge de jalousie de ne pas y avoir pensé avant Michèle Blanc. Dans ce billet, Michèle nous donne les paramètres dorénavant  incontournables pour des relations de presse  […]

  23. http://www.social-bookmark.me

    Communiqués de presse optimisés • Michelle Blanc…

    L’utilisation de tactique de relations publiques en ligne vise généralement plusieurs objectifs d’affaires qui peuvent être :

    L’accroissement du nombre d’hyperliens externes pour un ou plusieurs de ses propres sites Web (cas qui facilitera …

  24. Etienne Denis

    C’est quand la dernière fois que vous avez cliqué sur le dernier résultat de la 5e page en faisant une vraie recherche (pour vos besoins personnels, pas pour tester l’indexation)?

    Etre 50e avec un mot-clé n’apporte pratiquement pas de trafic, à moins que ce soit avec une expression très très populaire… et encore!

  25. Les relations publiques et le Web 2.0 « Le blogue de Kaven Brassard

    […] l’explique Michelle Blanc dans son dernier billet Communiqués de presse optimisés, “l’utilisation de tactique de relations publiques en ligne vise généralement plusieurs […]

  26. Gautier

    Bonjour,

    Bravo Michelle pour cet excellent article.

    J’ajouterais qu’en français et francophonie, il y a des équivalents aux plateformes de diffusion de communiqués que tu cites.

    Le service http://www.communique-de-presse-gratuit.com/ (que je gère) équivaut par exemple à « Free-press-release.com ».

    Bonne continuation et meilleures salutations de France à nos amis Québécois,

    Gautier Girard.

  27. Les réseaux sociaux et la promotion de l’industrie de l’Éducation @Economie Numerique – Blogue du cours

    […] 4. http://www.michelleblanc.com/2009/11/09/conferencier-web-social-outils-tendance-culture/ 5. http://www.michelleblanc.com/2009/11/04/communiques-de-presse-optimise/ 6. […]

  28. Communiqué de presse gratuit

    Avant d’optimiser un CP certains ne cherchent pas de 12h à 14h « pardonnez moi l’expression », régulièrement nous rectifions des erreurs sur des balises apparentes (de type <— empty…)

  29. Daliloo

    Voici encore trois sites gratuits de référencement web 2.0: Diffusion de communiqués de presse, gestion et partage de favoris en ligne permettant les liens profonds:

    http://www.fr.best-webkatalog.com/
    http://www.fr.daliloo.com/
    http://www.fr.net-langues.com/

    Les communiqués de presse et les favoris sont classés par mots clés stratégiques des utilisateurs.

  30. Médias sociaux 101 | Communication santé

    […] disponible sur le blogue de l’auteur ainsi qu’une liste des principales agences de diffusion : http://www.michelleblanc.com/2009/11/04/communiques-de-presse-optimise/ Cette entrée a été publiée dans Médias numériques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce […]

  31. Veille stratégique pour une plus grande influence sur le web. | Le commerce Électronique une nouvelle tendance de vente

    […] pas non plus, dans votre communiqué de presse, d’agir tel que je le suggérais dans mon billet Communiqués de presse optimisés et Afin d’être réellement efficace dans vos communications aux blogueurs, vous devriez écrire […]

  32. Social Media | Pearltrees

    […] Communiqués de presse optimisés Ou plutôt, évolue, change, <b>communiqué de presse </b>, pour t’adapter aux nouveaux usages. […]