Classement comparatif de la présence médias sociaux des Associations touristiques régionales

Pin It

Ça fait déjà un bon moment que je dis que les médias sociaux ce n’est pas tellement une question de budget qu’une question de philosophie communicationnelle, de passion et de compréhension du Web. Mon client, Tourisme Mauricie est clairement un chef de file du tourisme en ligne du Québec. Depuis des mois, son directeur général et le personnel de l’ATR se font titiller par les autres associations touristiques pour savoir :

Mais qu’est-ce que ça vous donne d’être sur les médias sociaux?
Est-ce réellement rentable votre présence Web?
Qu’est-ce que vous allez faire d’autre sur le Web?

Par ailleurs, le célèbre professeur de marketing et conférencier Luc Dupont a récemment décerné la palme de la stratégie Web 2.0 à Tourisme Mauricie lors du Rendez-vous 2011 de la Société des attractions touristiques du Québec (SATQ) et de Festival et événements Québec (FEQ).

Le trophée de la meilleure stratégie web 2.0 en tourisme selon @LucDupont va à… @Mauricie!!! Bravo!! #rvsatqfeq

Mon client, André Nollet, directeur général de Tourisme Mauricie, tête de cochon notoire, empêcheur de tourner en rond et sceptique de première, voulut savoir ce qu’il en était. Était-ce vrai? Sur quelle base pouvions-nous objectivement vérifier cette affirmation? Outre cette affirmation, comment Tourisme Mauricie se comparaît-elle réellement à l’ensemble des ATR (Association Touristique Régionale) quant à la présence médias sociaux et plus généralement quant à une présence Web? Il me donna donc le mandat de faire une analyse neutre, objective, avec des outils permettant à tous de confirmer (ou non) par eux-mêmes ces affirmations. Je me suis donc affairée à ce test de performance web 2.0.

Comparer des pommes avec des pommes

L’un des problèmes majeurs d’une analyse comparative, est de trouver des entreprises de tailles équivalentes, afin évaluer leurs performances respectives. Dans l’industrie touristique en général et chez les ATR en particulier, il y a une démesure de moyens qui est évidente. Comment comparer un Tourisme Montréal au budget faramineux, à une association touristique régionale de très petite taille comme celle de Tourisme Centre du Québec? Afin d’égaliser les chances et les résultats, j’avais donc besoin d’un facteur de pondération. Ce facteur m’a été fourni par monsieur Nollet. Il s’agit du nombre d’employés de chacune des organisations (un chiffre de 2009). Comme nous n’avons aucune idée des enveloppes budgétaires, des investissements web ou des ressources mises en place, nous pouvons supposer que le nombre d’employés d’une organisation est sans doute une unité qui devrait correspondre à l’enveloppe budgétaire globale d’une organisation (parce que les ATR ont toutes à peu près la même mission, les mêmes enjeux et les mêmes objectifs. Ce n’est que l’ampleur des moyens qui variera.) et que la masse salariale d’un ATR devrait sans doute aussi correspondre à un pourcentage équivalent de l’enveloppe budgétaire totale de l’organisation. J’ai aussi pris en considération que certains facteurs d’analyse ne se prêtent pas à une pondération et qu’un savant mélange de facteurs pondérés et de facteurs non pondérés, devrait donner une image assez précise des résultats web de chacun. Aussi, les outils de mesures utilisés ont tous des défauts qui leur sont propres. Cependant, ces biais agiront de la même manière pour chacune des organisations. Leurs effets sont donc nuls et ils peuvent servir d’outils de benchmark neutre. Finalement, chaque organisation a priorisé sa présence Web de différentes façons. Mon analyse a donc essayé de couvrir le plus large éventail d’une saine présence Web et d’une présence médias sociaux. Sauf quelques outils comme Klout ou le page Rank de Google (qui sont des indices d’influence) les outils utilisés sont des indicateurs quantitatifs, plutôt que qualitatifs.

Voici donc les résultats de mon analyse :

Meilleure présence médias sociaux

1-Tourisme Mauricie
2- Tourisme Montréal
3- ex-equo Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean et Tourisme Cantons-de-l’Est
4- Tourisme Gaspésie

Les surprises :

- Le Page Rank de 7 de Tourisme Montréal et la quantité phénoménale de vidéos vues sur Youtube par employés
- Le nombre impressionnant d’hyperliens par employés de Tourisme Centre du Québec
- Le nombre impressionnant de fans Facebook par employés de Tourisme Gaspésie
- La piètre performance de l’Office de tourisme de Québec

Le fichier abrégé des résultats (XLSX)

Le fichier abrégé des résultats (PDF)

(Pour le fichier complet des analyses, les journalistes peuvent me le demander par courriel. Ils peuvent aussi se présenter au kiosque de Tourisme Mauricie jeudi le 14 avril, lors de la journée La Bourse des médias 2011. Étant donné que cette analyse appartient à Tourisme Mauricie. Pour avoir le fichier complet de celle-ci, veuillez en faire la demande directement à Tourisme Mauricie via le courriel : info(at)tourismemauricie.com)

Conclusion

On me dira sans doute que mon analyse est biaisée. J’assume ce biais, dévoile que mon client paie cette étude, mais note tout de même que les outils externes utilisés disent quand même ce qu’ils disent. Ils révèlent que Tourisme Mauricie a performé de façon remarquable sur plusieurs indices externes de performances web et médias sociaux. Ils disent aussi que même avec les critères non pondérés, Tourisme Mauricie surclasse la très grande majorité des ATR. Ils démontrent aussi finalement que ce n’est pas tant une question de budget que de compréhension et de passion qui fait qu’une présence web est efficace et que ça se mesure l’efficacité sur le web, avec des critères externes. Je suis donc officiellement de l’avis de monsieur Dupont et je confirme que Tourisme Mauricie a la meilleure stratégie web 2.0 des ATR du Québec. Pour en rajouter une couche, voici un autre graphique permettant de juger de l’augmentation de l’achalandage du site de Tourisme Mauricie. (Tiré d’un courriel de madame Anaïs Laurent, Dir. Marketing de Tourisme Mauricie, avec permission de publier)

Prospective

Tourisme Mauricie étant en recherche et développement web constant, c’est jeudi le 14 que sera dévoilé son nouveau mécanisme de navigation et de sélection de services basé sur les besoins des clients, plutôt que sur les services offerts par une région touristique. Ce concept de navigation et de sélection révolutionnaire s’appelle Les ambiances vacances. En attendant de pouvoir essayer vous-même ce nouveau système de mise en marché Web, vous pouvez lire ce qu’en dit Le Nouvelliste Des ambiances vacances à promouvoir

MAJ
C’est aujourd’hui qu’est finalement en ligne le module http://www.monambiancevacances.com ( Ambiances.tourismemauricie.com développé par la fabrique de blogues) qui est une innovation majeure dans la mise en marché web des destinations de voyages. Déjà avec les suggestions d’activités à faire en Mauricie en fonction de la météo, Tourisme Mauricie innovait il y a deux ans (concept qui a été repris entre autre par BonjourQuébec.com).

Mais avec le concept de navigation par ambiance, Tourisme Mauricie repousse les limites de la mise en marché web de destination. Le client a donc le choix entre huit ambiances vacances (il peut aussi répondre à un questionnaire dont le résultat lui indiquera l’ambiance qui convient le mieux à sa personnalité) qui chacune présente une offre touristique adaptée, en fonction de 6 zones géographiques spécifiques, permettant au touriste de se faire un itinéraire et une liste d’activités et d’attraits répondant exactement à ses besoins spécifiques. J’ai comme l’impression qu’encore une fois, Bonjour Québec et autres intervenants touristiques locaux et internationaux copieront cette innovation afin de l’intégrer à leur tour dans leur offre en ligne…

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Patrice leroux

    Wow ! The proof is in the pudding… Compréhension et passion !

    ;-)

    Patrice

  2. Roger Guévremont

    Bravo Michelle, excellent article et félicitations à Tourisme Mauricie.

    Je suis résident des Laurentides et ce n’est pas une grande nouvelle quant à la non-présence de l’ATL (Association Touristique des Laurentides)dans les premiers de classe.

    J’ai beaucoup de problème à concevoir qu’en 2011 des gens oeuvrant dans le milieu touristique n’utilisent pas le web comme PREMIÈRE plate-forme marketing.

    Mais, que voulez-vous, c’est bien plus simple d’imprimer des brochures qu’on laisse traîner dans les bureaux touristiques.

    Au moins le site de la Chambre de Commerce de Sainte-Adèle a compris ce virage 2.0.

  3. Marie-Ève Ouellet

    Merci d’avoir rendu cette analyse publique. Il est vrai que comme association touristique qui développe une stratégie sur les médias sociaux, nous avons souvent affaire aux questions suivantes :
    Mais qu’est-ce que ça vous donne d’être sur les médias sociaux?
    Est-ce réellement rentable votre présence Web?
    Qu’est-ce que vous allez faire d’autre sur le Web?

    De la part des autres associations touristiques, mais aussi de nos membres et partenaires. Cette analyse nous permettra de rassurer tout un chacun du bon choix de notre démarche, mais aussi d’ajuster le tir afin de se démarquer sur d’autres médias.

    Merci à Tourisme Mauricie et Michelle pour cette initiative.

    Marie-Ève Ouellet
    Coordonnatrice au développement des marchés
    Tourisme Centre-du-Québec
    @CentreduQuebec

  4. Pierre Bellerose

    Merci Michelle pour cet exercice!

    Je suis un partisan des classements; c’est toujours imparfait mais cela permet de faire des comparaisons.

    Ce cas-ci permet de voir à quel point Tourisme Montréal est en avance sur le reste du Québec…parce que malgré la pondération, on est quasi premier.

    Comme nous avons avons 5 fois plus d’employés que la Mauricie, notre rayonnement est au moins 5e fois plus important que n’importe quelle région du Québec! Nous avons les budgets bien-sûr mais avons pris rapidement le pari des réseaux sociaux.

    Je compte d’ailleurs faire un billet dans mon blogue sur le sujet.

    Montréal joue bien, je crois, son rôle de locomotive touristique

  5. Marie Noelle Marineau

    Merci beaucoup d’avoir rendu les résultats de votre étude publics. Il était évident, à mon avis, que Tourisme Mauricie était très présent sur le Web, mais de savoir qu’ils clenchent les grandes villes, ça fait grandement plaisir à mon cœur de petite fille de Shawinigan. Félicitations pour les beaux efforts mis à cet égard et merci encore d’avoir partagé ces informations!

  6. karima-Catherine

    Michelle! Michelle!

    Ça me fait très plaisir de lire ton billet.
    Oui, tes résultats sont très pertinents. J’ai effectué une étude comparative similaire dans le cadre d’un mandat au sein d’une agence pour leur client.

    Je corrobore que le succès sur les médias sociaux n’a pas grand chose à voir avec le budget. Je trouve que c’est une question de réceptivité à assimiler les pratiques de base ainsi que les implications fondamentales du média social.

    Par exemple, le fait de systématiquement définir les activités sociales sous forme de campagnes ponctuelles et dénuées de contexte stratégique fait du tord aux ATR parce qu’une communauté engagée se nourrit sur le long-terme et avec régularité. C’est un effort soutenu qui passe aussi par la pertinence des produits ; l’envol de la communauté en dépend.

    Félicitations à Tourisme Mauricie!

  7. Maxime St-Laurent

    Il est effectivement toujours intéressant de pouvoir valider le résultat du travail accompli. Tout le monde désire être le premier, mais pour y arriver les efforts doivent être en conséquence. En ce qui concerne le Saguenay-Lac-Saint-Jean, notre ATR se devait d’être un leader dans le domaine des médias sociaux afin que nos membres touristiques puissent ultimement suivre notre trajectoire et ainsi décupler la force régionale.

    Ce classement est une photo d’un moment précis. Il est assuré que nous poursuivrons le travail afin que la prochaine photo soit encore meilleure.

    Félicitation à toutes les ATR pour ces résultats, car même faible la présence d’un résultat démontre la présence d’un effort pour y arriver.

  8. Antoine Gay

    Bonjour Michelle,
    Très bon article, notamment pour nous car nous travaillons avec les Cantons de l’Est sur ce sujet, et le monitoring des réseaux sociaux et Buzzwatcher.
    Antoine – AT Internet

  9. (14/04/2011) La Mauricie. Si Près. Si vrai. – Tourisme Mauricie se met au diapason des besoins de la clientèle et lance le microsite monambiancevacances.com | Tourisme Mauricie

    [...] effet, une analyse faite en fonction de récentes statistiques disponibles sur l’achalandage et la perfor…, révèle que Tourisme Mauricie est l’organisation qui a la présence Web la plus étendue et [...]

  10. Dominique Labonté

    Merci Michelle pour partager cette analyse.

    Je conviens qu’il n’était pas évident d’établir une méthodologie pour comparer des organisations aussi hétérogènes que les ATR mais vous avez trouvé une façon originale de dresser un portait global et je vous en félicite.

    Je suis satisfait de voir que Tourisme Cantons-de-l’Est se positionne bien (3e) puisque cela fait moins d’un an que nous sommes véritablement actif sur les médias sociaux. Bravo à Tourisme Mauricie pour ces bons résultats qui reflètent bien le fruits de leurs efforts soutenus sur les médias sociaux. Une mention spéciale aussi à Tourisme Montréal qui, malgré un budget, disons-le, peut faire l’envie de certain :) , a le défi énorme de se positionner sur les marchés internationaux…et ils le font avec brio je crois.

  11. Les nouvelles ambiances de Tourisme Mauricie | Coups de coeur pour le Quebec

    [...] des ATR du Québec en matière de médias sociaux (tel qu’identifé par l’étude de Michelle Blanc), Tourisme Mauricie pousse un peu plus loin avec son nouveau micro-site web [...]

  12. Daniel Gagnon

    Pas étonnant que l’office du tourisme du Québec se classe en milieu de peloton en matière de médias sociaux puisque, dans la stratégie de marketing en ligne que nous avons adoptée il y a 3 ans, les médias sociaux arrivaient, en phase après la mise en place d’une plateforme web robuste et d’un système de réservation en ligne appuyé par une stratégie de mise en marché proactive et génératrice de résultats.

    Une petite remarque: en matière de marketing, un gros % d’augmentation à partir d’un petit nombre génère toujours à la marge , et oui, un petit % de gains.

    Mais cela étant dit, bravo à toutes les régions et mes collègues qui nous devancent dans ce palmares.

    Je l’avoue sans gène, nous et nos commettants de la région touristique de Québec aimons bien toutefois les dollars sonnants et trébuchants dans l’économie touristique (et oui, que voulez-vous, on ne le dira jamais assez, nous sommes une industrie). Cela explique la priorisation des efforts consentis jusqu’à maintenant par l’Office du tourisme de Québec.

    Mais, puisqu’il est question de médias sociaux, la région de Québec fourbit ses armes et pourrait très bien utiliser comme Pénélope cette toune célèbre de Diane Dufresne. Alors, « Tenez vous bien, nous arrivons ».

    Ciao et amitiés à Anaïs, André et la gang de la mauricie. Et attention, au pseudo benchmarking comme stratégie de positionnement. Ça peut être « poche » comme dirait l’autre.

    Daniel G.

  13. Michelle Blanc

    @Daniel Gagnon j’ai comme de la difficulté à comprendre que du même souffle vous trouviez normal d’être en milieu de peloton et que vous justifiez mon travail de pseudo benchmarking? Qu’est-ce qu’il a de pseudo mon Benchmarking? Le fait que vous n’ayez pas de blogue, de compte twitter, de page Facebook, que très peu de vos vidéos soient vus sur YouTube ou que vous ayez moins d’hyperliens externes absolu ET pondéré que la Mauricie? J’aimerais juste comprendre si vous avez des arguments ou si vous êtes juste cynique et mauvais perdant?

  14. Pier Larouche

    Félicitation aux Associations Touristiques même celle dont je fais parti comme membre, le Saguenay Lac Saint Jean (3e). Notre société (SDEI) de la communauté amérindienne de Mashteuiatsh via son bureau touristique c’est lancé dans les réseaux sociaux depuis 2 ans pour interagir et attirer la clientèle dans la région sur la Culture Amérindienne. D’ailleurs nous sommes les précurseurs autochtones malgré un faible budget mais nous nous voyons dans la court des grands de l’industrie.

  15. Daniel Gagnon

    Désolé, mon objectif n’était pas de vous offenser. Effectivement, nous n’avons pas encore de blog, de compte twitter, de page facebook officielle (nous avons déjà par contre produit des pages facebook sur certains produits ponctuels dont une a connu un succès significatif).

    Nous ne sommes pas mauvais perdants car nous estimons que notre position en milieu de classement pour l’utilisation des médias sociaux est supérieur à notre mérite réel en la matière.

    Et quant au benchmarking, il aurait été plus juste de considérer l’ensemble des efforts, actions et succès sur le web afin d’évaluer la véritable performance des ATR en la matière.

    Ciao et je continuerai de vous lire avec intérêt.

  16. Michelle Blanc

    @Daniel Gagnon je rappelle que je disais (malgré le titre qui en effet peut porter à confusion) « Mon analyse a donc essayé de couvrir le plus large éventail d’une saine présence Web et d’une présence médias sociaux. » C’est donc pourquoi malgré votre absence des médias sociaux, vous vous classez tout de même en milieu de peloton parce que justement, votre présence web « traditionnelle » est significative. De plus, certains joueurs majeurs de l’industrie touristique (donc La Chaire de Tourisme de l’UQAM) trouvent l’effort signifiant, l’idée de pondération intéressante et aimeraient qu’on refasse l’analyse l’an prochain avec une méthodologie revue et améliorée et je suis bien d’accord pour ça. J’aime la critique lorsqu’elle est documentée et je lis avec plaisir que vous êtes désolé.

    @Pier Larouche Bravo pour vos efforts et j’ai comme l’intuition que si vous visiez le marché Européen, vous pourriez faire un tabac…

  17. Pier Larouche

    Oui dans le sens de signaux de fumée pour prendre la bonne direction(Blague). C’est justement grâce à notre présence sur ce territoire que nous détenons en majeur partie ce nombre de visiteurs Européens chaque année. D’ailleurs le Ministère du Tourisme nous avait cité lors des journées annuelles de l’accueil touristique (JAAT) sur le profil (clientèle), qui passait dans les différents bureaux touristiques des Régions. Nous mettons des efforts qui rapportent. Niaut uelapissish! à bientôt!

  18. Olivier

    Suggestion : classement temps réel plutôt qu’annuel.

  19. Ludovic Dublanchet

    Bonjour Michèle,
    Bravo pour le travail et merci pour le partage ! Votre analyse a effectivement le mérite de ne porter que sur des critères objectifs, et vous mentionnez clairement la prévalence de la présence sur les médias sociaux, bien que la présence web « classique » est prise en compte (même si elle ne peut « rapporter » que moitié moins de points). De toute façon, une bonne présence sur les médias et réseaux sociaux ne peut que renforcer le site web, votre décompte semble donc justifié et justifiable.
    Nous organisons en France chaque année les Trophées du etourisme institutionnel avec les rédacteurs de notre blogue etourisme.info, remis pendant nos Rencontres Nationales du etourisme institutionnel, et avec votre accord, nous utiliserions bien volontiers comme base de l’un de nos récompenses votre analyse, en l’enrichissant peut-être de notre côté (histoire de ne pas faire que pomper votre travail, mais d’y ajouter notre patte et de vous le refaire passer).
    Bravo encore pour votre action que nous suivons touyjours attentivement de l’autre côté de l’Atlantique !
    Bien cordialement.

  20. Michelle Blanc

    @Ludovic ça va me faire plaisir et suis ravie que ça puisse vous servir vous aussi :-)

  21. Michelle Blanc: Classement comparatif de la présence médias sociaux des Associations touristiques régionales | Pierre Duhamel

    [...] Ce texte a déjà été publié sur le site de Michelle Blanc [...]

  22. Monambiancevacances.com, le tout nouveau microsite des Ambiances vacances de Tourisme Mauricie: un outil facile pour organiser des vacances à votre goût! | Blogue-notes Touristique de la Mauricie

    [...] Leader des associations touristiques régionales du Québec en matière de médias sociaux (tel qu’identifié par l’étude de la consultante en Web marketing Michelle Blanc), Tourisme Mauricie monte la barre encore un peu plus haut et lançait dernièrement (communiqué officiel) son nouveau microsite Web http://www.monambiancevacances.com. [...]

  23. Tweets du mercredi 13 avril 2011 | Valeria Landivar

    [...] comparatif de la présence médias sociaux des Associations touristiques régionales ☛ http://ow.ly/4zbDh /par [...]

  24. Le site de l'ATR Charlevoix : un référencement réussi ! | Amiral Agence Web

    [...] de la présence médias sociaux des Associations touristiques régionales (le lien), Michelle Blanc revient en chiffres sur la présence web (et plus spécifiquement sur [...]

  25. Vu sur le web 6ème édition : sea, web and fun ! « etourisme.info

    [...] elle était facile un comparatif très intéressant sur l’utilisation des médias sociaux par les régions touristiques québ&eacute… qui pourrait bien nous donner de nobles [...]

  26. Eric Baillargeon

    Tourisme Charlevoix a maintenant lui aussi son blogue et sa présence sur les différents réseaux sociaux prend de l’ampleur.

  27. Tourisme, marketing et innovation: une discussion en trois temps (2e partie de 3) « Travel & Marketing 2.0

    [...] Sud au niveau de la pénétration et de l’utilisation des médias sociaux en tourisme. (Voir le classement sur la présence des ATR dans les médias sociaux, par Michelle [...]

  28. Présentation aux étudiants en tourisme du Collège Laflèche, 4 novembre 2011 « Gabriel Raymond: graphiste, illustrateur et communicateur

    [...] Classement comparatif de la présence médias sociaux des Associations touristiques régionales [...]

  29. Ces activités médias sociaux qui ne sont pas sous votre brand et les efforts invisibles • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    [...] je m’étais d’ailleurs mis à la tâche de mesurer leurs efforts respectifs dans mon billet Classement comparatif de la présence médias sociaux des Associations touristiques régionales . Par contre ce classement ne prenait aucunement en considération la présence de ces ATR et de [...]