Critique musicale du début 2009 de Bibitte Électrique

Pin It

Après un premier billet de la fin 2008, voici une deuxième rétrospective musicale de Bibitte Électrique (qui incidemment est l’amour de ma vie).

Un sourire chaque jour c’est contagieux (espérons que ça nous épargne d’une autre contagion qui fait les manchettes). Un petit billet pour vous partager mes deux albums préférés de ce début d’année et autres écoutes qui m’ont intéressées, amusées, inspirées provenant d’artistes que je connais déjà ou que je découvre.

Je viens de faire connaissance avec une autre Bibitte Électrique. Elle s’appelle Mica Levi et je crois déduire qu’elle fait partie de la même famille que Carrot Top et Fifi Brin d’Acier. Une patenteuse qui m’apparaît avoir un regard un tantinet espiègle. Elle vient de faire paraître son premier album Jewellery, sous le nom de Micachu et produit par Matthew Herbert. Elle est accompagnée sur certaines pièces, de ses musiciens, The Shapes. Débordant de fraicheur, dynamique, amusant, dansant, déroutant, j’aime toutes les pièces. C’est original à souhait. Mon autre coup de cœur va à Julie Doiron et son album : I can wonder what you did with your day. C’est du « comfort food » bio, techno grano. Lorsque je l’ai croisée récemment lors de son spectacle au Il Motor et que je lui ai dit le bien qu’elle me fait, elle est devenue toute lumineuse, affichant un sourire timide et expansif, comme sa musique.

Autres écoutes :
Land of Kush et l’album Against the day (projet de Sam Shaladi). Trente musiciens, influence arabo-égyptienne, free-jazz, pop-rock psychédélique. Inspiré du livre du même titre que l’album, de Thomas Pynchon. Chaotique, lumineux, sensuel, vibrant. Ça m’a rappeler à certains moments, Lounge Lizzards et leur album Live in Berlin (1991, volume II) que j’écoute passionnément et qui me transporte à chaque fois.
PJ Harvey & John Parrish et l’album A Woman A Man Walked By. La première pièce de l’album, Blach Heatred Love, m’a donné l’impression que j’allais avoir le même plaisir à écouter cet album que celui que j’ai ressenti lorsque j’ai entendu Stories from the city stories from the sea, parut en 2000, de Harvey. Mais tel ne fut pas le cas. Plusieurs pièces sont intéressantes mais parfois trop agressantes à mon goût.
• Je découvre présentement Malakaï et l’album Ugly side of love de Bristol sous l’égide de G. Barrow, de Portishead. C’est du rock garage, psychédélique, années 60-70, trip-hop, dubstep.
• Un autre que je découvre Leif Vollebekk et son album Inland. C’est un folk intime, chaud, superbe voix, artiste que m’a fait découvrir le proprio de la boutique l’Oblique. Il donnera un concert intime à la boutique durant la première fin de semaine de mai.
• L’album éponyme, A Place to bury strangers. Du bon psychédélique shoegaze (Le son des shoegazers est effectivement dominé par les sons de guitares rythmiques traités avec beaucoup d’effets, tels que la distorsion et la fuzz. Les voix sont souvent un peu en retrait. Tiré de Wikipedia).
• Pour le titre et la pochette de CD, la palme de l’originalité va à Carl Éric Hudon, pour l’album Contre le tien ananas bongo love.
Comme plusieurs d’entre vous je vais écouter prochainement les grosses pointures telles que Patrick Watson, Lhassa et Leloup. J’ai aussi récemment découvert Géraldine et les bi-cloutier. Pour les pièces Enrole-toi dans mes bras et Sold-out capitaliste. Le plus surprenant d’elle est qu’elle est serveuse au Laika et que Michelle aime bien la surnommer « mon lutin » à cause de son air frétillant. Je suis allé voir Hommage à Charles Mingus (Normand Guilbeault ensemble) au Dièze Onze. Ils vont faire paraître leur nouvel album au début mai. C’était « tight » et torride.

P.-S. Un petit mot pour vous dire que Michelle et moi allons fêter notre 15 anniversaire cette semaine. Je suis tellement heureuse d’avoir choisi de rester ouverte à vivre l’expérience de la métamorphose de Michelle. De voire la personne que j’aime devenir de plus en plus épanouie, rayonnante, encore plus belle et plus drôle et de découvrir en moi, tout le potentiel de me donner accès à vivre une aventure à travers laquelle je m’épanouie aussi, m’amène à rendre hommage à la vie, à l’amour et à l’ouverture à soi et à l’autre dans le respect de l’un et l’autre. Merci de tout mon cœur pour tout le support que vous nous donnez à Michelle et moi.
Bibitte…

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Gaétane Beaupré

    Bonjour Bibitte,

    Je suis bouche-bée devant déjà tout ton potentiel pour ton premier billet et de tous ces noms d’artistes et de musiques que tu connais, que tu apprécies et que je n’ai jamais exploités.

    Michelle nous parle souvent de sa Bibitte d’Amour et je me disais qu’elle était chanceuse de t’avoir et de l’aimer telle qu’elle est.

    Pour moi, c’est ça l’amour.

    Merci Bibitte pour ce beau témoignage et continue …

    Gaétane

  2. Chantal Beaupré

    Bonjour Bibitte,

    Lors de sa publication, je suis malheureusement passée à côté de ton premier billet. Toutefois, j’attendais avec impatience que Michelle nous partage le lien vers ce deuxième billet. J’avais hâte de connaître un peu plus la femme que Michelle aime tant, et dont elle parle avec tellement de tendresse et de respect.

    Je demeure estomaquée par tes connaissances musicales et surtout, par ton immense talent d’auteure! Il n’y a pas de doute à mon esprit: nous aurions tous à gagner de lire tes billets réguliers, que ceux-ci portent sur la musique ou tout autre sujet cher à ton coeur!

    Si le coeur t’en dit, je t’encourage fortement à poursuivre sur cette lancée… surtout que tu as le privilège d’avoir à tes côtés l’une des meilleures consultantes en la matière!

    À ton succès!
    Chantal

  3. Francine Boisvert

    Que dire de ta connaissance musicale, je ne pourrais m’y risquer, je n’y connais rien. Je vais
    regarder les liens et surtout les écouter pour me faire une idée.
    Ce qui m’émeu est ce P.-S. Je trouve que Michelle est chanceuse de t’avoir et comme tu le dis :
    « De voire la personne que j’aime devenir de plus en plus épanouie, rayonnante, encore plus belle et plus drôle » c’est que tu exerces une influence sur elle, j’en suis, convaincue. Tu es une âme fantastique, Michelle l’a reconnue bien avant nous, aujourd’hui. Je suis presque jalouse de cette belle relation NON je ne le suis pas, je suis heureuse pour vous deux. Des lesbiennes qui ont du panache!
    Merci Bibitte d’avoir épaulé Michelle.

  4. Charlotte Moderne

    Merci pour ces belles suggestions.

    VOus êtes chanceuses de vous avoir l’une l’autre.

  5. Josée

    @Mme Bibitte via Michelle,
    Pourquoi nous faire attendre des mois ? Plize: un blogue pour nous faire entrer dans votre univers et partager ces trouvailles !

  6. Frédéric Harper

    Effectivement, je ne commente plus ici! J’attends le blogue… ou mieux, le podcast!!! :)

  7. ad

    True love!

    *Tante belle cose per il futuro*

  8. Natalie Gauthier

    Bonjour «Bibitte» et Michelle,

    Je suis également bouche bée par tes connaissances musicales. J’abonde dans le même sens que le commentaire précédent. Pourquoi ne pas tenir un blogue sur le sujet? Une si belle plume et une connaissance approfondie de la musique garantissent un taux de lectorat élevé. Je serai une fidèle lectrice!

  9. Divine_Naive

    Les connaissances musicales me plaisent. Mais ce qui m’a encore plus touché, c’est le ps ….

    * larme à l’oeil *

  10. Philippe Martin

    Oui, oui, un blog et un podcast, bravo suis impressionné par tes connaissances musicales. :-)