MySpace et Google, une entente de $900 M (US)

Pin It

En juillet 2005, Rupert Murdoch a acheté MySpace pour $580 M (US). Un an plus tard MySpace s’entend avec Google pour un contrat de pub et de recherche en ligne et engrangera la coquette somme de $900 M (US). Ceux qui croyaient que Fox avait fait une mauvaise affaire en achetant MySpace (Corante.com, Techdirt.com, etc.) doivent se ronger les ongles?

Via RedHerring

Imprimez ce billet Imprimez ce billet

Commentaires

  1. Microsoft en discussion avec Facebook | Michel Leblanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultant, conférencier et auteur

    […] la valeur de Facebook à $10 milliards. Quand je pense que des gens trouvaient que Rupert Murdoch avait payé trop cher MySpace qu’il avait acquis pour $580 millions il y …? Mais comme nous pouvons tous l‘imaginer, ils ne seront pas seuls dans cette […]

  2. Le retour du modèle d’affaires • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    […] Ce matin, le journaliste techno Alain McKenna dans l’article Un avenir difficile pour le Web 2.0, dresse le portrait sombre des baisses prévisibles des revenus publicitaires en lignes et de la difficulté qu’auront les start-ups à trouver du financement. Il n’a pas tort. Le titre de son pertinent article est peut-être un peu exagéré. Cependant, il est clair que l’époque des entreprises qui disaient « nous découvrirons notre modèle d’affaires en cours de route » est maintenant révolue. Tout comme lors de l’éclatement de la bulle internet, les start-ups qui sont passés de PowerPoint à Excell pour pouvoir avoir du financement, les start-ups de la nouvelle réalité postrécession, se devront en plus d’excell, d’utiliser des arguments de modèle de revenus pertinent et réaliste. Je suis aussi d’accord que Facebook et Twitter sont dans des positions délicates, je suis d’avis que Facebook a été largement surévalué, mais je doute fortement que ces entreprises tombent. Elles ont un achalandage et une pertinence qui fait baver d’envie plus d’un investisseur. Reste à savoir comment ils monétiseront tout ça. Je me rappelle d’ailleurs qu’on a déjà traité d’imbécile Rupert Murdoch d’avoir acheté MySpace pour $580M et qui da…… […]

  3. Et si le web 2.0 faisait faillite? Et si la pub chiait dans son froc? • Michelle Blanc, M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultante, conférencière et auteure

    […] Mes arguments. Oui il y a eu enflure boursière des stars du Web 2.0. Oui il y a spéculation sur certaines « veudettes» du web 2.0, mais la spéculation a toujours existé et elle se fait aussi sur le dos de bien d’autres industries. Aussi, si on revient à la première bulle internet, on se gargarise de la déconfiture de plusieurs, mais c’est bien un de mes mentors Jacques Nantel qui rappelait à juste titre en 2001, que malgré la spéculation et le gros rire gras de ceux qui cassaient du sucre sur le dos des technos, que les prévisions de ventes en ligne exagérée de 1995, avaient toutes été largement dépassées en 2000 et 2001. Je rappelle aussi qu’on a déjà traité d’imbécile Rupert Murdoch d’avoir acheté MySpace po… […]

  4. Et si le web 2.0 faisait faillite? Et si la pub chiait dans son froc? | marketing-internet.ma

    […] Mes arguments. Oui il y a eu enflure boursière des stars du Web 2.0. Oui il y a spéculation sur certaines « veudettes» du web 2.0, mais la spéculation a toujours existé et elle se fait aussi sur le dos de bien d’autres industries. Aussi, si on revient à la première bulle internet, on se gargarise de la déconfiture de plusieurs, mais c’est bien un de mes mentors Jacques Nantel qui rappelait à juste titre en 2001, que malgré la spéculation et le gros rire gras de ceux qui cassaient du sucre sur le dos des technos, que les prévisions de ventes en ligne exagérée de 1995, avaient toutes été largement dépassées en 2000 et 2001. Je rappelle aussi qu’on a déjà traité d’imbécile Rupert Murdoch d’avoir achet… […]