Bienvenue aux auditeurs de Tout le monde en parle

Source: Bulletin de Tout le monde en parle

Source: Bulletin de Tout le monde en parle

Bienvenue sur mon humble blogue, chers téléspectateurs de Tout le monde en parle. Comme je le disais à M. Bélanger, le chapitre du Livre Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires, que j’ai écrit, est disponible gratuitement ici (PDF). Mais vous avez aussi le droit de l’acheter. J’ai aussi cafouillé quelque peu en expliquant ce que devrait faire l’industrie du disque par rapport au piratage en ligne et vous pouvez trouver plus d’explications dans mon billet Le mauvais cheval de bataille de l’Adisq. Vous trouverez peut-être aussi que j’ai été dure avec Madame Marois, mais je lui ai aussi signifié que tous les autres partis sont aussi poche que le sien et il m’arrive aussi de ne pas être diplomate et on peut mettre ça sur le dos de la nervosité et de mon personnage franc et direct. Je regrette aussi de ne pas avoir parlé des sujets qui me tiennent à cœur comme La lettre au premier ministre, l’initiative UnPlanNumériquePourLeQuébec et Yulbiz ( dont je suis cofondatrice et qui est un regroupement de blogueurs et de gens d’affaires qui après 2 ans est déjà dans 6 pays). D’ailleurs, lorsque Guy A. Lepage me demanda qu’est-ce que je pourrais conseiller à madame Marois pour ses 10 derniers jours de campagne, si je n’avais pas été si nerveuse, je lui aurais sans doute suggéré de capitaliser sur la faiblesse de notre économie numérique lors du débat des chefs, tel qu’il est expliqué dans les premiers paragraphes de la lettre au premier ministre. Mais, comme vous pouvez l’imaginer, la pression de passer à cette émission est ce qu’on pourrait qualifier d’ÉNORME. Vous êtes peut-être aussi curieux de voir, ou revoir l’honneur que me fit Yahoo Canada dans une pub de 2 pages dans le MarketingMag d’octobre? La pub est ici (PDF) et elle devrait paraître en version française dans le InfoPresse de décembre.

Je suis par contre vraiment ravie d’avoir démystifié un peu ce qu’est la condition de transsexuelle auprès du public en général. Je vous invite d’ailleurs à lire mon billet de coming-out Je n’irai pas par quatre chemin, ou à lire mon blogue trans Femme 2.0 ou à signer la pétition en ligne Financement public pour individus transexuels résidant au Québec. Pour ceux ou celles qui ont des enjeux liés à l’identité de genre ou qui veulent contribuer financièrement à améliorer le sort des transsexuels (elles) du Québec, vous pouvez visiter le site de l’Association des transsexuels et transsexuelles du Québec. C’est l’organisme qui m’a sauvé la vie et qui m’a dirigée grâce à sa ligne d’écoute, vers les ressources qui ont vraiment pu m’aider. Je témoigne aussi ici du dévouement sans limites de la fondatrice et mère de tous les transsexuels (elles) du Québec Marie-Marcelle Godbout, dont le ciel est déjà largement gagné.

Je suis aussi très contente d’avoir dit à la classe politique en général et à madame Marois en particulier, à quel point nos partis politiques en lignes sont poche. S’ils veulent changer la situation, mon billet Signets pour une gentille candidate aux élections et pour un fonctionnaire de bonne volonté, pourra sans doute les aider. J’ai aussi dit que Le Pen était plus hot en ligne que tous les partis politiques canadiens ou québécois. Sachez, à ce propos, que vous pouvez lire mon billet Campagne présidentielle Française et Second Life. Disons que nos politiciens ont encore bin des croûtes à manger avant de rejoindre la moitié des initiatives innovantes des politiciens Français ou Américains en lignes. Ce n’est d’ailleurs pas que depuis Obama qu’ils sont en retard. Howard Dean (il y a déjà 5 ans) est celui qui modifia à jamais le marketing politique en ligne.

Finalement, que dire de toute l’équipe de Tout le monde en parle? Un très gros merci qui ne représente qu’une infime partie de la chaleur humaine, du professionnalisme, de la vivacité d’esprit et des émotions positives qu’ils m’ont fait vivre. Je suis encore émue (et le resterai un bon bout de temps) de mon passage là-bas et de la profondeur de la carte de Dany Turcotte.
Ha oui! J’y ai aussi parlé de Twitter, pour vous faire comprendre ce que c’est, je vous invite à lire mon billet : Twitter pour les nuls ou à visiter ma catégorie Twitter ou le microblogging.

MAJ
Pour ceux qui sont ici pour la première fois, je vous suggère aussi de lire ma mise en garde et de prendre connaissance de ma politique éditoriale des commentaires (avant de dire n’importe quoi dans les commentaires, si tel était le cas).

Les préjugés sont aussi présents dans le virtuel

Et moi qui croyais que la possibilité de faire de son avatar ce que l’on veut nous permettait dans les mondes virtuels de nous affranchir de préjugés racistes et sexistes? Ce n’est de toute évidence pas le cas. C’est via une note Facebook et Twitter de la copine Natacha Quester-Séméon que je prends connaissance de l’article Les mondes virtuels, miroirs aux préjugés de LeMonde.fr qui parle d’une recherche Real-World Behavior and Biases Show Up In Virtual World de la Northwestern University. On y apprend que :

“On aurait pu penser que ceux qui vagabondent dans un univers imaginaire, hors des lois du temps, de l’espace et de la gravité, et permettant de rencontrer toutes sortes de personnages étranges, auraient réagi autrement”, déplore M. Eastwick. “Mais les gens montrent la même attitude, et les mêmes types de préjugés raciaux qu’ils montrent dans la vie réelle”, poursuit-il.
Pour aboutir à de telles conclusions, les chercheurs en psychologie sociale ont sondé 416 avatars, à diverses heures de la journée. “Vous téléporteriez-vous avec moi vers Duda Beach, pour me laisser prendre une image de vous ?”, demande Mike 111, un être virtuel servant de témoin, dont la peau fut tantôt blanche, tantôt noire. “En tous autres points, les deux avatars sont identiques : le même corps, et les mêmes vêtements”, soulignent les chercheurs. Cette simple question constitue un test efficace pour les psychologues, qui éprouvent ainsi la tendance à la concession du sujet.
Avec un tel test, il apparaît que 20 % des internautes acceptent la demande du destinateur, quand l’avatar a la peau blanche ; ils ne sont que 8 % quand il a la peau sombre. “Nous ne pouvons pas dire si c’est le fait que l’avatar ait la peau noire qui réduit la faculté de concession, ou si les participants se sont demandés quel type d’utilisateur pourrait choisir un avatar noir” soulignent toutefois les chercheurs.

Je dois cependant vous avouer que dans Second Life, je me suis fait un avatar de forme féminine et que j’étais particulièrement frustrée d’observer à quel point les mecs m’accostaient de manière répétitive et avec des allusions de natures sexuelles. Phénomène que je n’avais jamais vécu avec un avatar masculin…

Découvrez la puissance du Web 2.0 sur votre recrutement en ligne : tendances actuelles et futures

Demain, je donne la conférence Découvrez la puissance du Web 2.0 sur votre recrutement en ligne : tendances actuelles et futures que j’ai déjà mises en ligne (PDF), mais voilà que depuis ma première version, bien des nouveautés sont arrivés et m’ont obligé (je n’étais pas obligée, mais j’ai un petit côté perfectionniste et ça va inciter les participants à venir télécharger cette nouvelle version, mon petit côté marketing, que voulez-vous!)à mettre à jour celle-ci. Alors, juste pour vous :

Découvrez la puissance du Web 2.0 sur votre recrutement en ligne : tendances actuelles et futures V2.0 (PDF)

En plus, une version 2.0, ça va bien avec le sujet 🙂

Découvrez la puissance du Web 2.0 sur votre recrutement en ligne : tendances actuelles et futures

Découvrez la puissance du Web 2.0 sur votre recrutement en ligne : tendances actuelles et futures (PDF) est le titre de ma présentation que je mets en ligne à l’instant. Je donnerais une conférence sur ce sujet lors de la journée Méthodes innovatrices de recrutement : mode d’emploi de la nouvelle série Les Grandes conférences LesAffaires, mardi prochain, le 17 juin.
Vous pouvez évidemment encore vous inscrire ici

Tableau des médias sociaux

On ne se fera pas de cachettes, j’aime bien Fred Cavazza comme personne, mais j’adore sa capacité de faire des tableaux récapitulatifs succincts et particulièrement éloquents. Lors de son passage à Montréal, une diapositive en particulier m’avait surprise, c’est le tableau qu’il vient de mettre en ligne sous le titre de Panorama des médias sociaux. Il est fort ce Fred, vraiment très fort…

Tableau des médias sociaux selon Fred Cavazza

Les pénis volant maintenant près de chez vous

L’une des blagues qui servaient à discréditer Second Life est qu’il se pourrait que lors d’un meeting politique dans l’univers, un pénis volant vienne perturber la rencontre. Même que l’an dernier, une journaliste qui assistait à ma confrontation Second life avec Fred Cavazza, titrait son article Pour ou contre les pénis volant.

Vous serez donc surpris d’apprendre qu’un meeting politique a effectivement été perturbé, dans la vraie vie, par un pénis volant. C’est via Damien Vanachter que la nouvelle nous est donnée. Comme quoi Second Life est peut être un outil utile pour prédire l’avenir?

Fred Cavazza, un chat édifiant

J'aime bien Fred Cavazza et ça perspicacité et son expérience. Je me trouve très privilégiée de pouvoir dire qu’il est mon ami. J'ai d'ailleurs très hâte de le revoir à un prochain Yulbiz-Montréal spécifiquement pour les vedettes comme lui, du prochain Webcom.  Entretemps, vous pouvez savourer sa vivacité d’esprit et son expertise en lisant le compte-rendu d’un chat en direct, qu’il a eu avec les lecteurs de stratégies. En voici quelques extraits choisis :

binaire : On a déjà oublié Second Life. Faut-il jeter tous les univers virtuels avec SL? Ou bien assiste-t-on à l'émergence de nouveaux types d'univers, intéressant cette fois vraiment entreprises?
deezer : Selon toi, c'est fini "Second Life"??? Périmé ?
F.C. Second Life se cherche un second souffle, ils ont pour cela trouvé des partenaires techniques prestigieux comme IBM et ils travaillent à leur révolution technologique qui était nécessaire. Après ça, il existe quantité d'autres univers virtuels. Pour en savoir plus, allez sur les billets de mon blog : www.fredcavazza.net. Second Life renaîtra de ses cendres, ce n'est qu'une question de temps.

gigi : A votre avis, comment va se développer Facebook ?
ALAIN : Bonjour, quels sont les atouts majeurs de Facebook pour faire son trou en France ? L'arrivée de la publicité ne va t'elle pas nuire à son image auprès de français déjà  très hermétiques au trop plein d'annonces ?
F.C. Je vois Facebook actuellement dans une impasse. Ils sont dans une situation très délicate où ils nourrissent un écosystème très riche, mais ils ne parviennent pas à gagner de l'argent. Cela va devenir problématique dans un ou deux ans quand les pertes vont s'accumuler (plusieurs centaines de millions de dollars). La publicité est déjà sur Facebook, mais c'est un modèle qui ne satisfait personne, ni les utilisateurs (respect de la confidentialité), ni les annonceurs (ciblage comportemental défaillant).
(…)
yull77:Quelles nouveautés en termes de réseaux sociaux ? Des nouveautés sur Twitter. D'ailleurs, je ne comprends pas trop le fonctionnement de ce site, ca sert à quoi ?
F.C. Twitter c'est un peu la CB du web. Il fonctionne comme un réseau social informel et éphémère. Les médias sociaux offrent des outils bien plus vastes et riches que ce que nous proposent les réseaux sociaux. Il peut y avoir des interactions sociales très riches entre un blogueur et son audience, ou sur un Wiki, ou sur un service de partage (photos…).
(…)
JEAN : Bonjour ! Pourquoi être venu sur ce chat si c'est préhistorique ??
F.C. Pourquoi pas !? Peut-être pour rencontrer une autre audience (issue du monde de la pub).

Grâce à Second Life, on expérimente la bibliothèque du futur

Second Life est peut-être sur son déclin mais l’expérimentation Web 3D qui y a court, perdureras certainement dans d’autres univers. À preuve, cet article de l’Atelier qui fait état d’une expérimentation de la ETH Zurich Computer Science qui modélise dans Second Life et branche dans la vie réelle, les activités d’une bibliothèque bien réelle. Ainsi, chacun des livres est muni de la technologie RFID permettant de suivre ses mouvements dans Second Life et dans la bibliothèque. En croisant les données récoltées avec la base de données des utilisateurs, plusieurs apprentissages et améliorations du fonctionnement courant de la bibliothèque sont désormais possibles.

Ce système permet de retranscrire et d'observer les problèmes quotidiens rencontrés par une bibliothèque afin de les résoudre plus facilement. Il détecte ainsi les difficultés les plus routinières : vols de livres, oublis de restitution, problèmes de référencement, etc

(…)

Ce dispositif pourrait aussi être adopté par d'autres applications de gestion de données basées sur RFID, dans le management de chaînes logistiques par exemple.

Entrevue avec Chuck Hamilton d’IBM à propos des mondes virtuels

Lors de la récente Boule de Cristal du CRIM, j’ai eu l’insigne honneur d’interviewer l’évangéliste des mondes virtuels d’IBM, Chuck Hamilton. Il était vraiment gentil et me permis de faire ma première entrevue vidéo en tant que femme (ou plutôt en tant que transsexuelle). La vidéo tournée par Christian Aubry et Laurent Maisonnave d’Intruders TV, permet d’entendre les réponses de monsieur Hamilton, mais pas mes questions que vous pourriez deviner à ses réponses. C’est que j’ai eu un choc en visionnant la vidéo et en entendant ma voix qui était encore trop chambranlante à mon goût. J’ai donc demandé à Christian s’il était assez gentil pour me couper au montage. Je tiens cependant à saluer l’ouverture positive de monsieur Hamilton (et de ses deux attachées de presses) à accorder une entrevue à une personne de ma condition (surtout à ce moment de mes réels premiers pas en publics). Il a été réellement gentil, compréhensif et ouvert, tout comme le sont les employés d’IBM, qui jouit de l’une des feuilles de routes les plus resplendissantes, quant à l’acceptation de la diversité d'orientation sexuelle et de genre, des entreprises mondiales. Mais là je digresse et j’aimerais tout de même que vous écoutiez monsieur Hamilton qui parle notamment de la chute éventuelle de Second Life et de ce qui risque de la remplacer dans le futur…

Vidéo de Chuck Hamilton (en anglais) à propos des mondes virtuels

Second Life pour ou contre les pénis volant?

C’est le copain Mathieu Bélanger de K3média qui m’informe de l’existence de cet article de la journaliste Sophie Bernard de la revue Convergence. Second Life pour ou contre les pénis volant? (PDF, p. 23) En fait, c’est un récapitulatif de l’affrontement que j’ai eu avec le copain Fred Cavazza de Paris, à propos de Second Life. Le titre de l’article est si accrocheur que ça aurait pu être l’un des miens. Aussi, pour mettre les pendules à l’heure, après ce débat, Fred s’est tellement réchauffé par rapport à second Life qu’il a même mis sur pied une journée spéciale sur le sujet à Paris. Mais comme le souligne la journaliste, je respecte tellement Fred, que c’était difficile de ne pas « être poli » et de verser dans un échange beaucoup plus viril…